Maison Archéologie & Ethnologie, salle 308F du LESC (3e étage)
21, allée de l’Université, Nanterre

Soutenance d'habilitation à diriger des recherches d'Emmanuel Grimaud

Télécharger au format iCal
Soutenances

Mardi 29 Mai 2018 14:30

Emmanuel Grimaud soutiendra son HDR le mardi 29 mai 2018 à partir de 14h30 en salle René Rémond (RDC du bâtiment Grappin).

Le dossier présenté est composé de :

  • un mémoire de synthèse intitulé Les plans-limite d'expérience. Penser avec, par et au-delà de la Vallée de l’Étrange
  • un manuscrit inédit intitulé Hacker Dieu ? À propos de l’expérience Ganesh Yourself
  • une sélection de publications, Androïde cherche Humain et autres textes.

Le jury sera composé de :

  • Denis Vidal (anthropologue, Directeur de recherche, IRD) garant
  • John Tresch (Historien des sciences, Professeur, Université de Pennsylvania, Warburg Institute) rapporteur
  • Anne-Christine Taylor (anthropologue, Directrice de recherche émérite, CNRS)
  • Chihiro Minato (Professeur de design à Tama University, Tokyo)
  • Denis Laborde (anthropologue, Directeur de recherches, CNRS) rapporteur
  • Vinciane Despret (Philosophe, Professeure a l’Université de Liège)
  • Erik Bullot (Cinéaste et enseignant à l’ENSAB)

Résumé : Le volume I, Les plans-limites d'expérience, reprend plusieurs années d’enquêtes ethnographiques sur le thème des frontières de l'humain et cherche à offrir un regard décalé sur notre temps marqué par des expérimentations tous azimuts, une espérance quasi religieuse dans l’intelligence artificielle et un transhumanisme triomphant. Prenant pour point d'ancrage la vallée de l'Etrange de Masahiro Mori, il ne s'agit pas de confirmer ou d'infirmer cette théorie mais plutôt de s'en inspirer pour concevoir des plans-limites d'expérience, afin d'appréhender ce qui se joue aux angles morts de la perception et de la sensibilité des êtres, aux frontières de ce qu’ils peuvent détecter, percevoir ou concevoir. Autant de zones troubles où ce dont on ne peut faire l'expérience devient central au moins autant que ce que l'on ne voit pas ou ce qu'on a bien du mal à penser. Cette proposition est déclinée dans le volume II intitulé “Hacker Dieu ?” à partir de l’expérience Ganesh Yourself, une interface d'anthropologie spéculative, conçue pour permettre à n’importe qui de se mettre à la place de Dieu et d’avoir une conversation. Quiconque pouvait dans ce dispositif 'à la Mori' faire sa propre psychologie des religions mais aussi mesurer la difficulté et la subtilité de ce qui se joue dans les effets de divinité. Si l'anthropologie n'a jamais conçu autre chose que des plans-limites d’expérience pour élaborer ses concepts, le volume II essaye d'imaginer ce à quoi pourrait ressembler une anthropologie expérimentale décomplexée, qui ne chercherait pas à imiter les protocoles des sciences 'dures', mais assumerait un peu plus que d'ordinaire la dimension radicale de ses expériences de vie et de pensée.