Chargé de recherche
Inde
Télangana, Andhra Pradesh
Travail, politique, mafia, migration, hommes de main, Développement, Economies informelles, Dalits
...

 

 

Les recherches de David Picherit portent sur les articulations entre les relations de travail, les politiques de développement et les rapports de pouvoir dans une économie néolibérale. Elles s’appuient sur plusieurs terrains ethnographiques réalisés dans l’Etat de l’Andhra Pradesh en Inde du Sud.

Sa thèse intitulée Entre villages et chantiers : Circulation des travailleurs, clientélisme et politisation des basses castes en Inde explore comment la flexibilité croissante de la main-d’œuvre est associée à de nouvelles formes d’asservissement au travail, et comment les travailleurs résistent et s’adaptent aux modes de domination mis en œuvre par les chefs de villages et les employeurs dans le secteur informel de la construction. Le déclin du patronage au village et l’absence de protection sociale au travail favorisent de nouvelles formes de dépendance, multiples et temporaires, envers les propriétaires terriens et les marchands de main-d’œuvre. Ces transformations renforcent les luttes pour l’accès aux programmes sociaux de l’Etat, accaparés par les chefs politiques et redistribués selon des logiques clientélistes. Au-delà de divisions dominants/subalternes, ce travail analyse les micro-hiérarchies de classe, de caste et de genre et leurs manipulations par les marchands de main-d’œuvre et les intermédiaires politiques, à travers la camaraderie, la dette, la violence et l’alcool, mais aussi par les travailleurs.

Il s'intéresse désormais aux hommes de main de chefs de factions politiques, aux économies mafieuses et aux formes de la démocratie en Inde du Sud. Une question principale guide ces travaux : comment les violences politiques et économiques s’inscrivent-elles dans la fabrique des démocraties postcoloniales ? Il s'agit d'étudier, à partir d’une ethnographie des hommes de main de leaders de politiques de haute caste, comment les pratiques mafieuses et la violence s’inscrivent dans les relations de pouvoir à l’échelle d’une petite ville du sud de l’Inde, sans cependant s’y limiter.

Les recherches de David Picherit sont menées en collaboration avec différentes institutions de recherche où il fut accueilli comme postdoctorant (University College of London - UCL, School of Oriental and African Studies - SOAS, Heidelberg en Allemagne, Université de Sussex - UK) et doctorant (Institut Français de Pondichéry - CNRS). 

Responsabilités

Membre  d’Instances scientifiques et administratives

* Membre du Comité Consultatif de Discipline (CCD), Section 20, Université de Paris-Nanterre (depuis 2017)

* Membre du Collège doctoral de la ComUE Université Paris Lumières (depuis 2016)

 

Membre de Comités de sélection et Jurys de concours

* Institut de Recherche pour le Développement (IRD) - CSS4 - 2017

* Jury bourse de thèse ComUE Univeristé Paris Lumières 2017

* Membre du Comité de rédaction de L'Homme. Revue Française d'Anthropologie. (éditions de l'EHESS), ISSN 0439-4216, http://editions.ehess.fr/revues/lhomme/

* Membre du conseil d'administration de la Société d'ethnologie - http://www.mae.u-paris10.fr/societe-ethnologie/

* Membre du comité de rédaction de SAMAJ - South Asia Multidisciplinary Academic Journal - http://journals.openedition.org/samaj/

Textes

Picherit, David et Raphaël Voix, dir. 2004. Pratiques de terrain et discours scientifiques en Asie du Sud. Paris/New Delhi: AJEI/Centre de sciences humaines.
Picherit, David. 2018. « Rural Youth and Circulating Labour in South India: The Tortuous Paths towards Respect for Madigas. ». Journal of Agrarian Change 41 (1): 178-195. http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/joac.12196/full.
Picherit, David. 2017. « Formes contemporaines de la servitude pour dette et continuum des formes de travail en Inde du sud : le cas du système Palamur. ». Anthropologie et Sociétés 41 (1). Situations contemporaines de servitude et d’esclavage: 51-68. https://www.anthropologie-societes.ant.ulaval.ca/formes-contemporaines-de-la-servitude-pour-dette-et-continuum-des-formes-de-travail-en-inde-du-sud.
Picherit, David. 2015. « Dalit Mobilisation and Faction Politics in Rural Andhra Pradesh: The Case of a Dalit Agricultural Labour Union. ». Economic and Political Weekly 50 (52): 74-82. http://www.epw.in/journal/2015/52/review-rural-affairs/dalit-mobilisation-and-faction-politics-rural-andhra-pradesh.
This paper explores the relations between the trajectories of Dalit assertion and of faction politics in contemporary Rayalaseema in rural Andhra Pradesh. Based on a case study of a local hybrid alliance between a Dalit NGO and a Dalit agricultural labour union, it examines how Dalit organisations deal with the state and politics at village and town levels in a context of economic and political insecurities. It shows how the decline of Dalit collective forms of mobilisation in the 2000s has reinforced feelings of disempowerment among Dalit activists who look at goondaism and bossism as concrete and direct modes of assertion. The article then investigates the ambivalent relations between Dalit agenda, individual social mobility and dependence on faction leaders.
Picherit, David. 2014. « La servidumbre por deuda en el ámbito rural del sur de la India. ». Desacatos. Revista de Ciencias Sociales (44): 83-102. http://desacatos.ciesas.edu.mx/index.php/Desacatos/article/view/450.
Se explora cómo los trabajadores rurales migrantes en el sur de la India negocian y conciben el endeudamiento en un contexto de relaciones de empleo y de poder cambiantes. El rechazo a ataduras, su búsqueda de dignidad y la transformación de la migración laboral se combinan con las relaciones renovadas de patronazgo en el contexto de pobreza estructural y precariedad. Esto los conduce a formas diversas de empleo, crédito y protección. A través de un estudio de caso etnográfico de trabajadores migrantes se muestra cómo las reformulaciones de la protección a los trabajadores y las relaciones de poder que implican son cruciales para comprender los límites entre endeudamiento y sobreendeudamiento. Se argumenta que el sobreendeudamiento aparece cuando laobligación moral de pagar se combina con la ausencia de protección estable y un quebranto eventual del estatus.
Picherit, David. 2017. « Dalit Mobilisation and Faction Politics in Rural Andhra Pradesh. ». In Contested Hierarchies, Persisting Influence: Caste and Power in Twenty-First Century India, Surinder S. Jodhka et James Manor (dir.) , 349-372. Hyderabad: Orient Blackswan.
Picherit, David. 2015. « When Microfinance Collapses: Development and Politics in Andhra Pradesh, South India. ». In The Crises of Microcredit, Isabelle Guérin, Marc Labie, et Jean-Michel Servet (dir.) , 170-186. Londres: Zed Books.
Picherit, David. 2014. « Neither a Dog nor a Beggar: Seasonal Labour Migration, Development, and Poverty in Andhra Pradesh. ». In Persistence of Poverty in India, Nandini Gooptu et Jonathan Parry (dir.) , 261-290. New Delhi: Social Sciences Press.
Picherit, David. 2013. « Protection and Over-Indebtedness in Rural South India: The Case of Labour Migrants of Andhra Pradesh. ». In Microfinance, Debt and Over-Indebtedness: Juggling With Money, Isabelle Guérin, Solène Morvant-Roux, et Magdalena Villarreal (dir.) . Londres: Routledge.
Picherit, David. 2010. « Migrations Internes. ». In Dictionnaire De L’Inde Contemporaine, 130-132. Paris: Armand Colin.
Picherit, David. 2010. « In vino veritas ? Alcools, camaraderie et contestations des rapports de domination en Andhra Pradesh. ». In Conflit et rapports sociaux en Asie du sud, Lionel Baixas, Lucie Dejouhanet, et Pierre-Yves Trouillet (dir.) , 171-187. Paris: L’Harmattan.
Picherit, David. 2010. « Dépendance et emploi journalier : circulation des travailleurs Gollas en Andhra Pradesh. ». In Circulation et territoire dans le monde indien contemporain, Véronique Dupont et Frédéric Landy (dir.) , 135-160. Purusharta 28. Paris: Éditions de l’EHESS.
Picherit, David. 2009. « “Workers, Trust Us!”: Labour Middlemen and the Rise of the Lower Castes in Andhra Pradesh. ». In India’s Unfree Workforce: Of Bondage Old and New, Jan Breman, Isabelle Guérin, et Aseem Prakash (dir.) , 259-283. Delhi: Oxford University Press.
Picherit, David. 2016. « Compte rendu de : Andrew Sanchez, Criminal capital. Violence, corruption and class in industrial India (New Delhi-London-New York, Routledge, 2016). ». L’Homme (219-220): 327-329. https://lhomme.revues.org/29167.

Collectifs

 

Activités Collectives

- Co-organisateur de l'Atelier mensuel Asie du Sud - Himalaya (ASH), LESC - Université Paris Nanterre, avec Nicolas Prévôt (Université Paris Nanterre), 2016-

http://lesc-cnrs.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=101:atelier-asie-du-sud-himalaya&catid=11&Itemid=378

- Co-organisateur de l'Atelier Lectures, LESC, avec Sophie Houdart (CNRS), 2016-

http://lesc-cnrs.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=74:atelier-lectures&catid=11:seminaires&Itemid=378

- Co-responsable de l'atelier thématique MOBILITES, CEIAS-EHESS, avec Aurélie Varrel (CNRS), 2014-
http://ceias.ehess.fr/index.php?3534

Programmes de Recherche

2012-2015 Political Cultures in South Asia. Département d’anthropologie de University College of London. Economic Social Research Council : Lucia Michelutti

2012-2015 Human Bondage in the Indian Ocean World: Roots, Structures and Transformations. ANR franco-canadien EHESS-Paris, et McGill University, Canada : Alessandro Stanziani, EHESS.

2012-2014 Caste out of Development: civil society activism and transnational advocacy on Dalit rights and development. Département d’anthropologie, SOAS. Projet britannique, Economic and Social Research Council : David Mosse.

2009-2011 Rural Microfinances and Employment – India, Mexico and Madagascar. ANR Les Suds – IRD : Isabelle Guérin.

- Cluster of Excellence Asie-Europe, Université de Heidelberg, Allemagne, postdoctorant, 2010-2011.

- Département d'anthropologie, Université de Sussex, U.K., postdoctorant, 2010.

Rural Microfinances and Employment – India, Mexico and Madagascar, projet ANR 2009-2011 dirigé par Isabelle Guérin (IRD). Postdoctorant, UMR 201 – IRD – IEDES.

- Travail, Finances et Dynamiques Sociales. Doctorant associé à l’Institut Français de Pondichéry – UMIFRE 21 CNRS-MAEE (Inde), 2005-2009.