Monica Heintz
Maître de conférences
 
Habilitée à diriger des recherches
Membre IUF promotion 2009
Prix de début Romania Literara 2006
France, Moldavie, Roumanie
travail, éthique, éducation, citoyenneté, transition
...
Après une formation à l'anthropologie britannique (PhD Cambridge 2002) et un postdoctorat à l'Institut Max Planck en Allemagne, Monica Heintz a rejoint l'Université Paris Nanterre en 2005. Ses recherches portent principalement sur la méthodologie de la recherche sur la morale et le changement social, au croisement d'autres disciplines des sciences sociales et cognitives. Ses études de cas relèvent souvent de l'anthropologie des organisations. 

- membre du comité scientifique de la revue Annuaire roumain d'anthropologie depuis 2008 

- membre du comité scientifique international de la revue Etnoloska tribina depuis 2013

- membre du comité scientifique de la revue Journal of Comparative Research in Anthropology and Sociology http://compaso.wordpress.com depuis 2009

 

- Co-éditeur (avec Patrick Heady) de la collection « Anthropology of Europe » aux presses Berghahn GB/EU

- membre du comité de rédaction de la revue Ethnologie Française depuis 2007

- Expert évaluateur pour le Conseil National pour la Recherche Scientifique (CNCS), Roumanie, 2011 ; 2012 (panel final sciences sociales); 2015 ; 2016

- Expert évaluateur pour l'Université Franco-Allemande (UFA) 2014-...

- Panel d'experts pour l'élaboration de la Stratégie Nationale pour une Transition Ecologique vers le Développement Durable (SNTEDD) 2014

Heintz, M., 2015, Etica muncii la romanii de azi (Bucarest, Curtea Veche).
Barrera, A., Monica Heintz et A. Horolets (éds), 2017, European Anthropologies (Oxford, Berghahn).
Müller, Christel et Monica Heintz (éds), 2016, Transitions historiques (Paris, De Boccard).
Heintz, Monica et Isabelle Rivoal (éds), 2014, Temps biographiques et discontinuités politiques (s.l., s.n.) [Ethnologie française, 44 (3)].
Heintz, Monica (éd.), 2009, The Anthropology of Moralities (Oxford, Berghahn).
Heintz, M., 2016, Principes éthiques a priori et justifications a posteriori, Journal International de Bioéthique, 26 (4) : 57-73, en ligne : https://www.cairn.info/revue-journal-international-de-bioethique-2015-4-page-57.htm.
Si l’être humain dans son intégralité biologique est le même partout, comment concevoir que les principes éthiques des soins qui lui sont prodigués puissent être si différents? Les anthropologues admettent que la diversité des cultures va de pair avec la diversité des principes moraux et donc que dans une société pluriculturelle l’individu peut référer à des cadres moraux différents pour expliquer son propre positionnement en tant qu’individu en demande de soins. Mais comment déceler, à travers la prise de parole qui suit et justifie l’action, quel était ce cadre moral ? Dans la plupart des sociétés où plusieurs systèmes éthiques coexistent on observe une hiérarchisation non avouée (résultante d’un rapport de pouvoir) qui fausse les justifications a posteriori des acteurs. De plus, les anthropologues envisagent encore difficilement que le comportement individuel soit souvent, non pas un reflet de principes moraux en pratique, mais une négociation permanente entre les cadres moraux disponibles dans la société et les désirs et expériences individuelles. Cette réticence est certainement due aux difficultés de rendre compte d’une complexité et d’un dynamisme qui ne semblent pas faire système. L’impact de l’expérience individuelle sur la manière de recevoir ou de prodiguer les soins peut être faiblement relié à une référence à un système moral, même si cette référence apparait dans la justification a posteriori de l’action., It is difficult to conceive that the human being, while being the same everywhere, could be cared for in such different ways in other societies. Anthropologists acknowledge that the diversity of cultures implies a diversity of moral values, thus that in a multicultural society the individual could draw upon different moral frames to justify the peculiarities of her/his demand of care. But how could we determine what is the moral frame that catalyzes behaviour while all we can record are a posteriori justifications of actions? In most multicultural societies where several moral frames coexist, there is an implicit hierarchy between ethical systems derived from a hierarchy of power, which falsifies these a posteriori justifications. Moreover anthropologists often fail to acknowledge that individual behaviour does not always reflect individual values, but is more often the result of negotiations between the moral frames available in society and her/his own desires and personal experience. This is certainly due to the difficulty to account for a dynamic and complex interplay of moral values that cannot be analysed as a system. The impact of individual experience on the way individuals give or receive care could also be only weakly linked to a moral system even when this reference comes up explicitly in the a posteriori justifications.
Heintz, M., 2014, Histoire accélérée et générations historiques, Ethnologie française, 44 (3) [Temps biographiques et discontinuités politiques] : 399-407, en ligne : https://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2014-3-page-399.htm.
Les changements rapides induits par les révolutions de 1989 ont laissé des marques durables parmi les populations actuelles d’Europe de l’Est. Étant divisées en générations historiques dont le passé et le futur ne se présentent pas sous le même angle, des « générations perdues » aux « générations attendues », leur perception du social et l’inscription dans l’histoire qui les caractérisent se reflètent dans leurs choix économiques, politiques et culturels. Comment l’anthropologue peut-il ethnographier la diversité actuelle pour laquelle le vécu, auquel il n’a que partiellement accès, est déterminant ? Cette question est abordée à travers deux enquêtes conduites l’une en Moldavie, l’autre en Roumanie dans les années 2000., The rapid changes induced by the 1989 revolutions left durable traces among Eastern European populations. Divided in historical generations that do not share a common view on the past and on the future, from "lost generations" to "expected generations", their perception of social life and their inscription into history is reflected in their political, cultural and economic choices. How could an anthropologist describe this current diversity on which lived historical experiences that he did not witness are determinant? The author tackles this question through two field cases conducted at the beginning of the 2000s in Romania and in the Republic of Moldova., Die schnellen Umwälzungen, die durch die Revolutionen in 1989 ausgelöst wurden, haben nachhaltige Spuren bei den osteuro-päischen Bevölkerungen hinterlassen. Diese sind in historische Generationen eingeteilt, deren Vergangenheit und Zukunft nicht aus dem gleichen Blickwinkel betrachtet werden können. Von den „verlorenen Generationen"hin zu den „erwarteten Generationen"spiegelt sich ihre Wahrnehmung vom sozialen Leben und ihr Bezug zur Geschichte in ihren politischen, kulturellen und wirtschaftlichen Entscheidungen wider. Wie könnte ein Anthropologe diese gegenwärtige Vielfalt beschreiben, für die das Gelebte, zu dem er nur teilweise Zugang hat, entscheidend ist? Diese Frage stellt sich der Autor im Rahmen von zwei Erhebungen, die Anfang der 2000er Jahre in Rumänien und der Republik Moldau durchgeführt wurden.
Heintz, M. et I. Rivoal, 2014, Ethnographies à contre-temps, Ethnologie française, 44 (3) [Temps biographiques et discontinuités politiques] : 389-397, en ligne : https://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2014-3-page-389.htm.
Heintz, M., 2013, Compte rendu de: Michael Lambek, Ordinary Ethics (New York, Fordham University Press, 2010), Social Anthropology, 21 (1) : 110-112.
Heintz, M. et A. Burguière, 2012, Espaces nationaux, Ethnologie française, 42 (2) : 370-376, en ligne : https://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2012-2-page-347.htm.
Heintz, M., 2018, Sensorial resonance as a key reading tool into migrants’ experiences, In-between fiction and non-fiction: reflections on the poetics of ethnography in literature and film (Cambridge, Cambridge Scholars Press) : 176-186.
Barrera-González, A., M. Heintz et A. Horolets, 2017, Introduction: Strength from the Margins: Restaging European Anthropologies, European anthropologies (Oxford, Berghahn) : 1-23.
Heintz, M., 2016, The will in cases of moral deviance: towards the re-evaluation of a forgotten concept ?, Randzonen des Willens. Entscheidung und Einwilligung in Grenzsituationen der Medizin (Berlin, Peter Lang).
Heintz, M., 2016, Conclusion. Les transitions historiques: pour une efficacité sémantique du concept, Transitions historiques (Nanterre, De Boccard) [Colloques de la Maison Archéologie et Ethnologie, René-Ginouvès, 12].
Heintz, M., 2013, The Anthropology of Europe, Handbook of Sociocultural Anthropology (Londres, Bloomsbury) : 506-522.
Heintz, M., 2013, "We are here for caring, not educating" : Moral education in Moldova, Neue Zeiten, neue Räume. Kindheit und Familie im Kontext von (Trans-)Migration und sozialem Wandel. Fallbeispiele aus Russland und Osteuropa, Zentralasien und dem Kaukasus sowie der Türkei (Wiesbaden, VS-Verlag) : 141-152.
Heintz, M., 2012, Religion und religiose Minderheiten, Die Republik Moldau: Ein Handbuch (Leipzig, Leipziger Universitat Verlag) : 557-565.
Heintz, M., 2014, L’anthropologie à l’épreuve des terrains en Europe de l’Est: temporalités et valeurs morales, HDR (s.l., Université Paris Ouest Nanterre La Défense).
Bodenstein, F., M. Heintz, D. Otoiu et A. Seiderer, 2017, « Organisation », école doctorale "Heritage-making, Uses and Museumification of the Past in Relationship to Nation-building", Musées Iziko, Le Cap, Afrique du Sud.
Heintz, M. et D. Otoiu, 2016, « Organisation », école doctorale en anthropologie urbaine "Les processus de patrimonialisation, les usages et la "muséification" du passé en lien avec la construction nationale", Istanbul, Turquie.
Allard, P., M. Heintz et C. Müller, 2015, « Organisation », 12e colloque annuel de la MAE "Transitions historiques : rythmes, crises, héritages", Université Paris Ouest Nanterre La Défense.
Heintz, M., E.L. Anton et S. Shapiro, 2013, « Organisation », conférence "The nomadism of social anthropologists", Bucarest, Roumanie.
Heintz, M. et I. Rivoal, 2013, « Organisation », école thématique du CNRS "Morale et cognition : l’épreuve du terrain", Cerisy-la-Salle, France.
Heintz, M., 2017, « Conclusion », journées doctorales du LESC "Anthropologie critique et critique politique", Université Paris Nanterre.
Heintz, M., 2017, « The social division of values », conférence projet ERC "Moral Economies", Wittenberg, Allemagne.
Heintz, M., 2017, « Une anthropologie engagée ou une anthropologie stimulante ? », colloque de la Société d’Ethnologie Française "Ethnographies plurielles VII Ethnographies et engagements", Rouen.
Heintz, M., 2017, « Refondations et utopies », colloque MAE "(Re)Fonder. Modalités du (re)commencement dans le temps et dans l’espace", Université Paris Nanterre.
Heintz, M., 2016, « Entreprendre dans l’art », colloque "L’art d’entreprendre", Institut Français d’Agadir, Maroc.
Heintz, M., 2016, « Les petits chefs locaux à l’épreuve de l’économie du marché en Moldavie rurale », colloque "Économie de marché et mondes ruraux à l’est de l’Europe", Université de Bordeaux/Centre Emile Durkheim, Bordeaux.
Heintz, M., 2015, « Discutante », séminaire inaugural du projet ERC "Realising Eurasia", Max Planck Institute für Ethnologische Forschung, Halle, Allemagne.
Heintz, M., 2015, « Les standards dans le monde académique : mesures et démesures », congrès AFEA "La démesure", Toulouse, France.
Heintz, M., 2015, « "Transition historique" et désordre du changement », colloque MAE "Les transitions historiques : rythmes, crises, héritages", Université Paris Nanterre.
Heintz, M., 2014, « Collaboration versus organisation : the disposable shared ideal », conférence biennale EASA, Tallin, Estonie.
Heintz, M., 2014, « How to identify moral reasoning in crosscultural encounters ? », conférence "The moral domain: conceptual issues in moral psychology", Université de Vilnius, Vilnius, Lituanie.
Heintz, M., 2014, « The "cultural formation" of the Will. Practices and procedures from an anthropologist’s perspective », Hanovre, Allemagne.
Heintz, M., 2014, « What is still postsocialist in the current East European economic crisis ? », conférence annuelle AAA, Washington D.C., États Unis.
Heintz, M., 2013, « Le dilemme du passé honteux », Centre Emile Durkheim, Bordeaux.
Heintz, M., 2013, « From national traditions to a nomadic tradition : derootedness in anthropological research », conférence EASA "The nomadism of social anthropologists", Bucarest, Roumanie.
Heintz, M., 2013, « La morale peut-elle être analysée comme un "fait"? », colloque "Morale et cognition", Cerisy-la-Salle, France.
Heintz, M. et M. Plavis, 2015, « Débat autour du film de Clara Beller "Être et devenir" (2014) », cinéma Saint-André-des-Arts, Paris.
Heintz, M. et M. Plavis, 2014, « Débat autour du film de Clara Beller "Être et devenir" (2014) », cinéma Saint-André-des-Arts, Paris.
Heintz, M., 2013, Standarde importate, Dilema veche, 498.

 

- (avec Damiana Otoiu) "Patrimonialisation", financé par la Maison de l'Archéologie et de l'Ethnologie, 2016 et 2017

Site web: heritages.hypotheses.org

- (avec Isabelle Rivoal) Ecole thématique CNRS « Morale et cognition » 2013

 

- « Glissements de terrains. Les collections muséales réinvesties par le champ de l'art contemporain », Université Paris Lumière, 2017-19 (responsable : Ana Seiderer)

- « Faire et arpenter l’histoire de Nanterre », LABEX Les passés dans le présent, 2014-16 (responsable Sophie Blanchy)