Filippo Bonini Baraldi
Chercheur associé
Chercheur (FCT Investigator), Universidade Nova de Lisboa
2014. Académie Charles Cros
“Coup de cœur ” pour le livre “Tsiganes, musique et empathie”
 
2013. Mondomix, Paris
Prix Mondomix / Babel Med, groupe musical “Wanlov & the afro-gypsy band” (violoniste)
 
2011. Musée du Quai Branly, Paris
Lauréat du prix de thèse du Musée du Quai Branly
 
2011. Université Paris Ouest Nanterre la Défense
Classé en première position par l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense, sur le prix de thèse solennel de la Chancellerie des Universités (prix Jaffé / Aguirre-Basualdo).
 
2005. Comité du Film Ethnographique, Musée de l'Homme, Paris
Prix “B. Bartók” de la Société Française d’Ethnomusicologie, pour le film Plan-séquence d'une mort criée au XXV Bilan du Film Ethnographique.
Brésil, Italie, Roumanie
Transylvanie (Tsiganes) Brésil (Nordeste)
Émotion - Empathie - Rituel - Tsiganes - Psychologie cognitive
...
Filippo Bonini Baraldi a obtenu un diplôme en Ingénierie Électronique en 2001 à l’Université de Padoue, tout en suivant une formation musicale (violon) au Conservatoire de Musique de Venise. En 2003, il accomplit un DEA en acoustique et informatique musicale (ATIAM) à l'IRCAM et bénéficie d’une bourse du CNRS pour poursuivre ses recherches doctorales en ethnomusicologie. En 2010 il soutient sa thèse à l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense (titre : «  L’émotion en partage. Approche anthropologique d’une musique tsigane de Roumanie  », sous la direction de B. Lortat-Jacob et E. Bigand) et en 2011 il est lauréat du prix de thèse 2011 du Musée du Quai Branly. Il a été post-doctorant au CREM-LESC (bourse E. Fleichman) et a enseigné l’ethnomusicologie à l’Université de Paris 8 - S. Denis entre 2007 et 2014. Pendant l'année 2014/2015 a été "Senior Visting Professor" (bourse CAPES)  à l'Universidade Féderal da Paraiba (UFPB, Brésil). Depuis 2015 est chercheur à l'Institut d'Ethnomusicologie (INET-md) de l'Universidade Nova de Lisboa (bourse "Investigador FCT").
Ses recherches chez les Tsiganes de Transylvanie et dans le nord-est brésilien (Pernambouc) explorent le lien entre musique, émotion et empathie, et se concentrent sur différents contextes sociaux où musique et pleurs vont de pair. L’approche à ces thèmes de recherche est fortement interdisciplinaire (ethnomusicologie, anthropologie et psychologie cognitive).

Responsabilités

Membre du comité scientifique :  "The 7th Folk Music Analysis workshop", 14 – 16/06/2017, University of Málaga, Spain. 

Membre du comité scientifique,  Journées d’Analyse Musicale de la Société Française d'Analyse Musicale (SFAM): "Analyse musicale et perception”, 21-22/11/2016 2016, MSH Dijon, Université de Bourgogne, France.

Membre du comité scientifique, “Fourth International Conference on Analytical Approaches to World Music (AAWM 2016)", 8–11/06/2016, The New School, New York, USA.

Membre du comité scientifique : "Sixth International Workshop on Folk Music Analysis (FMA 2016"). Dublin Institute of Technology, June 15-17, 2016. URL: fma-2016.sciencesconf.org.

Membre du comité scientifique: "5th International Workshop on Folk Music Analysis (FMA 2015)". Université Pierre et Marie Curie, Paris, F, 10-12/06/2015.

Membre du comité scientifique du projet européen “Tramontana sonora” (valorisation de l’héritage culturel des montagnes d’Europe).

Reviewer pour la revue "OPUS", Association Nationale de Recherche em Musique, Brésil.

 

Reviewer pour le révue "Yearbook of Traditional Music" (International Council of Traditional Music)

Expert nommé pour l'évaluation de projets de recherche,  the Research Foundation - Flanders (Fonds Wetenschappelijk Onderzoek - Vlaanderen, FWO).

 

 

Textes

Bonini Baraldi, F., 2013, Tsiganes, musique et empathie (Paris, MSH et CNRS Editions) [Chemins de l’Ethnologie].
Pourquoi les Tsiganes pleurent-ils en jouant de la musique ? Que se passet-il pendant les funérailles, quand la musique se superpose aux lamentations des femmes ? Par quelles stratégies les musiciens touchent-ils leur public ? C’est à ces questions que tente de répondre Filippo Bonini Baraldi, qui a partagé pendant plusieurs années la vie musicale d’une communauté tsigane de Transylvanie (Roumanie). L’auteur montre comment musique et pleurs vont de pair et révèlent des tensions entre union et séparation, vie et mort, soi et les autres, en mobilisant des facultés fondamentales : la sympathie, la contagion émotionnelle, l’empathie. Facultés que les Tsiganes exaltent, exacerbent et perçoivent comme identitaires. À partir d’une ethnographie ancrée dans la dimension sensible de la pratique musicale, cet ouvrage propose une réflexion théorique et interdisciplinaire sur les liens entre musique, émotion et empathie. Le DVD-ROM joint à l’ouvrage contient le film documentaire Plan-séquence d’une mort criée (prix « Bartók » au 24e Bilan du film ethnographique « Jean Rouch »), 4 heures de documents audiovisuels et de nombreuses animations interactives qui permettent de suivre le chemin analytique de l’auteur.
Bonini Baraldi, F., 2016, Musiques tsiganes, Textes et documents pour la classe, 1105 : 62-65, en ligne : https://www.reseau-canope.fr/notice/tdc-n-1105-15-septembre-2016.html.
Bonini Baraldi, F., 2016, Como estudar a emoção musical? Propostas metódologicas a partir de pesquisa junto aos Ciganos da Transylvânia (Romênia), Sociologia & Antropologia, 6 (3) : 699-734.
Bonini Baraldi, F. et F. Manneveau, 2015, Pour un commun multiple. L’expérience du Bal des Pianos en région parisienne, Filigrane. Musique, esthétique, sciences, société., en ligne : http://revues.mshparisnord.org/filigrane/index.php?id=725.
Bonini Baraldi, F., E. Bigand et T. Pozzo, 2015, Measuring Aksak Rhythm and Synchronization in Transylvanian Village Music by Using Motion Capture, Empirical Musicology Review, 10(4) : 265-291.
Bonini Baraldi, F., 2015, La douceur, critère d’appréciation esthétique chez les Tsiganes de Transylvanie, Cahiers d’ethnomusicologie, 28 [Le goût musical] : 23-41, en ligne : http://ethnomusicologie.revues.org/2490.
Bonini Baraldi, F. et L. Leman, 2017, Embodied Interaction with Sonic Agents. An Anthropological Perspective, The Routledge Companion to Embodied Musical Interaction (London and New York, Routledge) : 207-214.
Bonini Baraldi, F., 2015, Qu’est-ce que la musique tsigane?, Tsiganes. La vie de bohème ? (Grenoble, Musée dauphinois) : 103-107.
Bonini Baraldi, F., 2011, The watch for the dead and the experience of milă : between the representation of sorrow and its effect, Audiovisual Media and Identity in Southeastern Europe (Cambridge, Cambridge Scholars Publishing) : 75-85.
Bonini Baraldi, F., 2010, "C’était toi ma pitié !" Le discours pleuré dans les veillées funéraires des Tsiganes de Transylvanie, La voix actée. Pour une nouvelle ethnopoétique (Paris, Éditions Kimé) : 221-228.
Bonini Baraldi, F., 2006, The Gypsies of Ceuas, Romania: An "Emotional Minority"?, The Human World and Musical Diversity: Proceedings from the Fourth Meeting of the ICTM Study Group "Music and Minorities" in Varna, Bulgaria (Sofia, Bulgarian Academy of Science) : 255-261.
Bonini Baraldi, F., E. Bigand et T. Pozzo, 2009, Analyzing and representing Transylvanian village music by using motion capture, Proceedings of the International Symposium on Performance Science (Utrecht, European Association of Conservatoires, s.n.) : 237-242.
Bonini Baraldi, F., 2002, Expressive content analysis of musical gesture : an experiment on piano improvisation, Proceedings of « Workshop on current research directions in computer music (Barcelona : Universidad Pompeu-Fabra, s.n.).
Bonini Baraldi, F., 2010, L’émotion en partage. Approche anthropologique d’une musique tsigane de Roumanie (Nanterre, Université Paris Ouest Nanterre La Défense).
Cette étude aborde le thème de l’émotion musicale d’une perspective anthropologique. Elle se base sur deux hypothèses centrales. La première est que la musique offre un moyen privilégié pour comprendre les émotions au sein d’une société donnée. La seconde suppose qu’une ethnographie focalisée sur les affects permet d’expliquer quelles significations les membres d’une communauté accordent à leurs pratiques musicales. Les Tsiganes de Ceuaş, petit village de Transylvanie centrale, disent que « la bonne musique est celle qui fait pleurer ». Cette expression n’a rien d’anecdotique : lors des mariages, funérailles, baptêmes, fêtes familiales, les musiciens peuvent pleurer en jouant, tout comme leurs auditeurs en les écoutant. L’analyse de ces circonstances de « pleurs musicaux » aboutit à deux résultats principaux. D’une part un modèle qui se base sur trois modes différents de production de l’émotion musicale : 1) la « fabrication » en service professionnel, où il s’agit de parvenir à toucher les clients ; 2) l’« expression » à l’occasion des fêtes spontanées entre Tsiganes, où les musiciens eux-mêmes pleurent en jouant ; 3) le « partage » lors des funérailles, où les « proches » (neamuri) du défunt engagent les « éloignés » (străini) sur le plan de l’affect. D’autre part elle permet l’identification de trois invariants de l’émotion musicale, présents à chaque occasion où l’on pleure avec la musique : une esthétique sonore du « chagrin » (jale) ; des associations entre mélodies et personnes particulières ; et une qualité du sujet (la milă, « compassion, pitié »), que les Tsiganes perçoivent comme identitaire. Les acquis du terrain sont interrogés à un niveau théorique, dans l’objectif de dégager quelques pistes de réflexion autour de la notion d’empathie – traduction la plus générale du mot milă – et de son utilité dans le domaine musical.
Bonini Baraldi, F., 2003, An experiment on the communication of expressivity in piano improvisation and a study toward an interdisciplinary research framework of ethnomusicology and cognitive psychology of music (s.l., IRCAM et Université UJF Grenoble), en ligne : http://www.atiam.ircam.fr/Archives/Stages0203/Bonini.pdf.
Mémoire de DEA. Directeurs : B. Lortat-Jacob et C. Drake.

Multimédia

Bonini Baraldi, F., 2005, Plan séquence d’une mort criée (Roumanie), vidéo, couleur, sous-titres français.
Prix Bartok de la Societé Française d'Ethnomusicologie, 24e Bilan du Film Ethnographique, Paris, mars 2005

Dans les médias

Bonini Baraldi, F. et P. Jobet, 2016, Jouer la jale, , 2016, en ligne : http://www.ethnomusicologie.fr/tsiganes-bonini-baraldi.
Bonini Baraldi, F. et P. Jobet, 2016, Lamentation funèbre, , 2016, en ligne : http://www.ethnomusicologie.fr/tsiganes-bonini-baraldi.

Enseignements

2015-2017

Universidade Nova de Lisboa, Portugal

Enseignements dispensés :

- Séminaire de doctorat, « Musique, cognition, émotion » (18 heures)

2014-2015

Universidade Federal da Paraiba, Brésil, UFR Sciences Sociales et

Humaines, Dép. Musique. Professeur Visitant Senior (CAPES/PVE)

Enseignements dispensés :

- Musique et émotion (M2 et Doctorat, 30h)

- “Ethnomusicologie, expérimentation et création musicale”(M,30h)

2017-2014

Université Paris 8 – St. Denis, F, UFR “Arts, philosophie et esthétique”, Dép.

Musique

ATER à plein temps (2007-08). PRAG mi-temps (2008-10). Chargé de cours

(2011-14).

Enseignements dispensés :

- “ Sociologie des musiques populaires modernes” (M1, 33h)

- “Anthropologie des musiques populaires modernes” (L3, 32,5h)

- “Anthropologie des jeunes musiques” (M1, 33h).

- “Ethnomusicologie, expérimentation et création musicale” (L3, 32,5h)

- “Séminaire de recherche en ethnomusicologie” (M1 et M2, 33h).

- “Musique et émotion” (L3, M1 et M2, 33h).

- “Introduction à l’ethnomusicologie” ((L1, 32,5h).

2005-2014

Universités Paris Ouest Nanterre, Paris 8 St. Denis, Paris 7 Jussieu, P.

Valéry, Montpellier, EHESS Paris, F .

Intervenant invité aux cours :

- “Terrain et audiovisuel” (L3), “Musique, langage et rituel” (M2), et

“Interventions de professionnels” (M2) de N. Prévôt (Nanterre)

- “Ethnomusicologie de l’Europe” (L3) de A.F. Borneuf (Paris 8 St Denis)

- “Ethnomusicologie” (L1-L3) de J. Bouët (Université P. Valéry,

Montpellier)

- "Ethnopoétique" de M. Manca (Paris 7 - Jussieu)

- “La performance filmée” (M1-M2) et “Anthropologie de la performance”

(M1-M2) de C. Pasqualino, (EHESS, Paris)

- “Ninfa dolorosa, ou les figures de la lamentation” de G. Didi-

Huberman (EHESS, Paris).

- Musique, arts sonores, écologies du son” (M et D) de Makis Solomos (Paris

8 St Denis).

Ressources en ligne