Chargée de recherche
 
Maroc, Israël
Rabat, Casablanca, Jerusalem
Anthropologie des savoirs, livre, matérialité, sensorialité, anthropologie religieuse : articulation entre religieux, politique et économique
...
Le livre, ses producteurs et ses usagers sont au centre de mes recherches. Les enquêtes principalement menées au Maroc portent leur attention au livre de trois façons complémentaires : en tant que révélateur actif des rapports à la norme qu’impliquent diverses représentations de la langue ; en tant que processus de création et dispositif d’interactions ; enfin, comme vecteur de transformations sociales, surtout religieuses. A la croisée d’une anthropologie des savoirs et d’une anthropologie du religieux, j’envisage le livre comme un champ d’actions et d’expériences impliquant des acteurs, des pratiques, des techniques et des savoir-faire. Après avoir étudié la fabrication (de l’auteur reconnu au vendeur de rue anonyme et souvent analphabète) des livres littéraires, pratiques, religieux, toutes catégories confondues, j’ai souhaité resserrer l’analyse autour d’un seul livre : le Coran. A partir d’une approche ethnographique du livre « en train de se faire », j’étudie comment la multiplication et la diversification du livre du Coran s’articulent avec une modification du rapport des fidèles au texte, à sa transmission et plus globalement à l’islam. Ce faisant, j’explore le Coran du point de vue des opérations et des individus qui le construisent plutôt qu’à travers son contenu auquel on l'identifie le plus souvent. Cette étude m’amène à proposer une réflexion sur la matérialité et la sensorialité du savoir, leur efficacité pragmatique ainsi que leur implication religieuse, sociale, économique et politique. 
Membre du comité éditorial du Centre Jacques Berque (CNRS, Rabat)
Cohen, A., 2016, Fabriquer le livre au Maroc (Paris, Karthala/IISMM).
Cohen, Anouk, Katerina Kerestetszi et Damien Mottier (éds), 2017, En croire ses sens (s.l., s.n.) [Gradhiva, 26].
Cohen, Anouk, Jean-Pierre Albert, Agnès Kedzierska-Manzone et Damien Mottier (éds), 2016, La force des objets: matières à expériences (s.l., s.n.) [Archives de sciences sociales des religions, 174].
Cohen, A., K. Kerestetzi et D. Mottier, 2017, ‪Introduction. Sensorialités religieuses : sens, matérialités et expériences‪, Gradhiva, 26 [En croire ses sens] : 4-21, en ligne : http://journals.openedition.org/gradhiva/3418.
Cohen, A., 2017, Terrassiers, kiosquiers et bouquinistes à Rabat et à Casablanca, Ethnologie française, 165 : 23-36.
À Rabat et à Casablanca, capitales administratives et économiques du Maroc, une grande partie de la production éditoriale, des journaux et des magazines est écoulée directement dans la rue, sur les trottoirs et dans les kiosques. Le nombre élevé de kiosquiers, terrassiers et bouquinistes (suivant la terminologie employée localement) indique que leurs commerces ne constituent pas un mode de diffusion marginal contrairement à ce que leur aspect précaire pourrait laisser croire. Le but de cet article est de mieux cerner le rôle crucial que ces marchands de rue, souvent analphabètes ou illettrés, jouent dans la circulation de l’écrit dans ces villes marocaines
Cohen, A., 2017, ‪Voir et entendre le Livre. Une édition marocaine du Coran‪, Gradhiva, 26 [En croire ses sens] : 72-99, en ligne : http://journals.openedition.org/gradhiva/3438.
Cohen, A., 2016, Éditer la Révélation, Genèses, 105 : 57-75.
Au Maroc, comme ailleurs, l’éditeur à succès est celui qui sait adapter sa production à ses publics. Ceux-ci sont caractérisés, à Rabat et à Casablanca, les capitales économique et politique du pays où l’enquête a été menée, par un faible pouvoir d’achat. Ainsi, le prix du livre, que les éditeurs tentent de réduire au maximum en s’efforçant de baisser les coûts de fabrication, est le nœud gordien du secteur. Mais jusqu’où l’Écriture divine peut-elle être matériellement transformée en vue d’être commercialisée au meilleur prix ? Cette interrogation est placée au cœur de cet article, axé sur les rapports entre Coran en tant que livre, marchandisation et authentification dans le Maroc contemporain.
Albert, J.-P., A. Cohen, A. Kedzierska-Manzone et D. Mottier, 2016, Présentation, Archives de sciences sociales des religions, 174 [La force des objets. Matières à expériences] : 9-11.
Cohen, A., 2016, Compte rendu de: Rudolph T. Ware, The Walking Qur’an (Chapel Hill, UNC Press, 2014), Bulletin critique des Annales islamologiques, 30 : 36-38.
Cohen, A. et D. Mottier, 2016, Postface. Pour une anthropologie des matérialités religieuses, Archives de sciences sociales des religions, 174 : 349-368.
Cohen, A., 2014, Écrire aujourd’hui à Rabat et à Casablanca. Témoigner et "laisser trace", L’Année du Maghreb, 10 : 79-98.
Cohen, A., 2012, L’écriture de soi, et ses modalités de constitution en archives, Ateliers d’anthropologie, 36 [Pratiques d’archives], en ligne : http://ateliers.revues.org/9062.
L’Instance équité et réconciliation (IER), créée au Maroc en 2006, vise à « établir la vérité sur plusieurs faits de l’histoire » (de la date de l’indépendance du Maroc, 1956, à la fin du règne de Hassan II, 1999). Devant l’absence d’archives officielles, l’IER a procédé à l’archivage des livres carcéraux récemment publiés au Maroc. Cela pose un certain nombre de questions : comment les récits carcéraux sont-ils passés du statut d’écrits littéraires à celui d’archives ? De quelles manières l’articulation des notions de « témoignages », de « récits » et d’« archives » est-elle conçue et opérée par les acteurs qui les mobilisent (IER, auteurs, éditeurs, lecteurs) et pourquoi leur attribuent-ils cette terminologie ? Autant d’interrogations qui seront au cœur de cette réflexion axée sur les procédés à l’origine de la mutation des livres carcéraux en archives.
Cohen, A., 2012, Le Coran et ses multiples formes (Casablanca, Maroc)*, Terrain, 59 [L’objet livre] : 70-87, en ligne : http://terrain.revues.org/14952.
Le Coran se décline en une pluralité de formes. À Casablanca, dans le quartier des librairies arabes, on en trouve de différentes tailles – le grand, les moyens, le petit et le miniature –, reliés ou non, avec ou sans étui, étui en velours ou en cuir, incluant dans certains cas une fermeture éclair. Quels usages sont attachés à ces différents modèles du Coran ? Quels rôles leur font jouer les acteurs (aussi bien usagers, éditeurs que gouvernants) ? Deux interrogations au cœur de la réflexion axée sur la forme prise par le Coran – celle du livre – et sur l’analyse des matériaux à partir desquels il est confectionné, dans le but d’étudier les effets que l’apparence physique du Coran produit sur les appropriations de la parole divine.
Cohen, A., 2016, Editer aujourd’hui au Maroc, Regards sur l’édition dans le monde arabe (Paris, Karthala) : 179-198.
Cet ouvrage jette les bases d'une réflexion sur l'histoire récente de l'édition et de la lecture dans les pays arabes, du Liban à l'Égypte, en passant par l'Irak, les pays du Golfe et le Yémen, avec une incursion au Maroc. Les contours des champs éditoriaux sont souvent différents d'un pays à l'autre, liés à l'ancienneté des traditions (au Liban ou en Égypte, par exemple) ou à leur caractère extrêmement récent (dans les pays du Golfe), mais aussi au développement économique accéléré par endroitsn(toujours dans les pays du Golfe) ou ralenti à cause des crises politiques et des guerres (Irak, Syrie, Yémen, Libye). Plusieurs contributions traitent ainsi du développement de l'édition dans ces différents contextes, d'autres abordent la question des pratiques de lecture, particulièrement au Liban, en Syrie et en Jordanie. Si les problèmes de distribution et la vigilance d'une censure sourcilleuse sont des entraves à l'édition et à la diffusion, le livre conserve cependant une forte valeur symbolique, à la fois comme vecteur de subversion et comme enjeu de politiques culturelles. Dans le domaine du livre arabe, les études transnationales s'imposent du fait de l'existence d'un marché du livre panarabe et de l'importance commerciale des foires du livre organisées dans les capitales arabes. Il faut ainsi relever le rôle de certains pays de la péninsule arabique dans la promotion de la littérature arabe ou le développement de programmes de traduction. La profusion littéraire actuelle, notamment dans le domaine du roman, et l'irruption de nouveaux acteurs dans les mondes de l'édition, attachés à diffuser une pensée critique et novatrice, sont deux notes d'espoir dans ce temps d'incertitude qui caractérise la région arabe. (4ème de couverture)
Cohen, A., 2015, L’économie du livre saint dans le Maroc contemporain, Cahiers du CAP 1 (Paris, Publications de la Sorbonne) : 73-102.
Cohen, A., 2014, Formating the truth in Morocco, EUtROPES: The Paradox of European Empire (Chicago, University of Chicago Press) : 409-428.
Cohen, A., 2013, Le livre, la lecture et l’écriture au Maroc. Fabrication et usages en milieu urbain : les exemples de Casablanca et de Rabat, Les Acteurs du Livre, vol. 2 (Paris, Nicolas Malais) : 42-57.
Cohen, A., 2016, Imprimerie, Dictionnaire de la méditerranée (Arles, Actes Sud).
Cohen, A. et D. Mottier, 2015, « Organisation », colloque international "Matérialités religieuses", LESC/HAR/Labex CAP, Musée du quai Branly, Paris.
Cohen, A., 2017, « Discutante », journée d’études "Écritures prophétiques", organisée par Pierre Déléage, Collège de France, Paris.
Cohen, A., 2017, « Participation à la table ronde "Fabriquer le livre au Maroc", avec Kenza Séfrioui organisée par Amin Meddeb », Salon international du livre et de l’édition, Casablanca, Maroc.
Cohen, A., 2017, « Voir et entendre le Coran. Le cas de l’édition nationale du texte révélé au Maroc », séminaire "Matérialité de l’écriture: manipulation, incorporation, apprentissages", dirigé par Bérénice Gaillemin et Cécile Guillaume-Pey, Laboratoire d’anthropologie sociale, Paris.
Cohen, A., 2017, « Apprendre le Coran. Enquête sur les nouveaux usages du manuel coranique dans une école publique de Rabat (Maroc) », atelier "Enseignements islamiques en "terres d’islam" et en Europe: une mise en perspective", congrès du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans, Paris, France.
Cohen, A., 2017, « Fabriquer le livre au Maroc », manifestation "Un livre, un auteur", Fondation du roi al Saoud pour les études islamiques et les sciences humaines, Casablanca, Maroc.
Cohen, A., 2017, « Kinship, Materiality and sensoriality in Morocco », journée d’études "Words of paper", dirigée par Sylvia Buruzzi et Rémi Dewière, IMAF Paris, France.
Cohen, A., 2017, « Participation à la table ronde "Regards sur l’édition dans le monde arabe", avec Charif Majdalani et Franck Mermier », Salon du livre, Paris, France.
Cohen, A., 2016, « Contrôler les sens coraniques au Maroc », journée d’études "Dispositifs d’anticipation dans le monde arabe", dirigée par Christine Jungen et Isabelle Rivoal, Nanterre, France.
Cohen, A., 2015, « Shared uses of religious schools, libraries and printing press in the Holy city (1840-1940). Questionning the concept of "citadinité" through the construction of public knowledge », panel "Open Jerusalem ! Towards a new entangled History of Citadinité (1840-1940) : concepts, methods and archives", Annual meeting MESA, Denver, USA.
Cohen, A., 2015, « The Qur’an of the King in Morocco », panel "The constitution of religious particularities by sacred texts", Annual Meeting AAA, Denver, USA.
Cohen, A., 2015, « Participation à la table ronde "Post-docs à l’étranger – expériences et structures d’accueil" », colloque international "Quelle politique postdoctorale en sciences humaines et sociales ?", Nanterre, France.
Cohen, A., 2015, « Having the Qur’an by heart : recitation, senses and politics in contemporary Morocco », journée d’études "Texts in Practice", dirigée par Andrew Brandel et Anouk Cohen, Johns Hopkins University, États Unis.
Cohen, A., 2015, « What is a Moroccan Qur’an ? Materiality and Authority in contemporary Morocco », journée d’études "The Materiality of the Qur’an", dirigée par Anouk Cohen et Niloofar Haeri, Johns Hopkins University, États Unis.
Cohen, A., 2015, « Présidence de séance "Cosmographies" », colloque international "Les techniques du faire croire", EHESS Paris, France.
Cohen, A., 2014, « Nationalizing the "Moroccan Koran": Materials and Transmission », panel "Material and Sensory Attachment: engagements in Religion and Politics", Annual Meeting AAA, Washington DC, États-Unis.
Keck, F., J. Clément, A. Cohen, D. Mottier, J.-P. Warnier et J. De Largy Healy, 2015, Religion, objet ethnologique ?, Libération.

2018-2019 Co-animation avec Fadma Aït Mous (Faculté d'Aïn Chock) de l'atelier "Ethnographies marocaines",  Faculté d'Aïn Chock (Casablanca) / Centre Jacques Berque (Rabat)

2016-2017 Co-animation avec Zakaria Kadriri (Chair Paul Pascon), Sabrina Mervin (Centre Jacques Berque) et Hassan Rachik (Faculté d'Aïn Chock) des "Ateliers de recherches", Chair Paul Pascon (Rabat) / Centre Jacques Berque 

2012          Visiting lecturer, "Literacy in the Arab world", University of Chicago, Anthropology department 

2016-2020 ILM-Enseignement de l'islam au Maroc. Programme financé par l'ANR, dirigé par Sabrina Mervin 

2014-2018 Open Jerusalem. Opening Jerusalem Archives : for a connected history of "Citadinité" in the Holy city (1840-1940). Programme financé par l'ERC, dirigé par Vincent Lemire