Eric Garine
Maître de conférences
Cameroun
Afrique centrale
Ethnoécologie, systèmes alimentaires, agriculture
...

Éric Garine, ethnologue, se consacre à l’étude des phénomènes anthropologiques qui se situent à l’interface de la biologie et de la culture, dans le cadre d’une collaboration pluridisciplinaire avec les spécialités des sciences de la vie. Fondée sur des travaux de terrain en Afrique centrale (Cameroun), auprès de différents groupes ethniques, son approche inclut l’analyse des connaissances sur la nature, des modes de subsistance (en particulier l’agriculture) et l’alimentation. Pour ces différents objets, l’étude des systèmes de connaissances que les sociétés ont mis au point à propos des phénomènes biologiques qui les entourent et le parti qu’elles en tirent — l’étude des « savoirs populaires » — constituent le pivot de la démarche. Ces recherches s’inscrivent dans le courant général de l’étude de la dynamique des relations entre les sociétés et leurs environnements. Elles intègrent la prise en compte des phénomènes contemporains, notamment l’effet des politiques de développement rural sur les savoirs et les pratiques liées à la subsistance.

C’est à l’étude des savoirs et pratiques concernant les plantes cultivées et l’agrobiodiversité, en collaboration avec écologues et généticiens, qu’est consacré l’essentiel de son temps depuis ces dernières années.

Éric Garine a coordonné ou collaboré à plusieurs programmes de recherche pluridisciplinaire (ethnologie, géographie, archéologie, botanique, agroécologie, biologie évolutive, génétique) dans le bassin du Lac Tchad.