Georges Augustins
Professeur des universités
émérite
Madagascar, Portugal, France
...

Georges Augustins a d’abord été chercheur au CNRS (contractuel puis statutaire) de 1974 à 1993 puis Professeur des universités à Nanterre jusqu’en 2011.

Il s’est spécialisé dans l’ethnologie des sociétés paysannes en premier lieu à Madagascar puis dans le monde européen à travers, entre autres, une longue enquête dans les Pyrénées publiée dans Les Baronnies des Pyrénées, tome 1 (1981 : EHESS).

Il a rédigé un ouvrage de synthèse Comment se perpétuer ? Devenir des lignées et destin des patrimoines dans les paysanneries européennes (1989 : Société d’ethnologie).

Il s’est par la suite intéressé à la sociologie urbaine au Portugal et a publié Les marques urbaines du prestige. Le cas d’Evora au Portugal (2006 : Société d’ethnologie), ouvrage depuis traduit en Portugais.

Enfin, il a consacré la fin de sa carrière à une collaboration avec les spécialistes de biologie évolutive de l’université de Montpellier ainsi qu’avec Michel Kreutzer, spécialiste d’éthologie animale ; deux coopérations qui durent toujours par delà la retraite.

Georges Augustins a également été directeur du département d’ethnologie de Nanterre, sous-directeur du laboratoire d’ethnologie de Nanterre, membre de divers comités de lecture dont ceux de L’Homme et d’Ethnologie française.

Textes

Kreutzer, Michel et Georges Augustins. 2012. « Les appariements chez l’animal et l’humain. Satisfactions individuelles et comportements sociaux. ». Ethnologie française 42 (3): 577-589. doi:10.3917/ethn.123.0577. http://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2012-3-page-577.htm.

Enseignements

  • « Biologie évolutive et anthropologie : approches de la parenté », master de biologie évolutive de l’Université de Montpellier (3h)
  • en collaboration avec Michel Kreutzer, intervention dans le séminaire de master de Eric Garine consacrée aux relations possibles entre la biologie évolutive, l’éthologie et l’anthropologie (début 2017)