Charlotte Pescayre
Doctorante
La maroma mexicaine à l'épreuve des processus de patrimonialisation
Philippe Erikson et Aline Hémond
Lauréate Fondos concursables CRESPIAL 2016 projet "Correspondencias maromeras" https://correspondenciasma.wixsite.com/maromeras
Mexique
Oaxaca, Veracruz, Puebla, Zapotèques, Mixtèques, Mixes, Nahuas
Maroma, patrimoine, cirquisation, Mexique, ethnologie
...

 

• Patrimoine culturel immatériel

• Patrimonialisation des pratiques culturelles autochtones

• Expressions artistiques en Mésoamérique

• Ethnohistoire des pratiques acrobatiques mexicaines

• Anthropologie du spectacle

• Spectacles rituels

• Arts amérindiens

 

Textes

Pescayre, Charlotte. 2015. « Traverser sur un fil. La maroma mexicaine contemporaine : patrimoine ou « cirque indigène ». ». Terrain (64): 3-15. International. 93780. doi:10.4000/terrain.15731. http://terrain.revues.org/15731.
La maroma (corde épaisse utilisée par les marins) a donné son nom à une expression spectaculaire, rituelle et festive pratiquée par des groupes d’artistes-paysans indigènes et métis dans les régions rurales du Sud du Mexique. Le « spectacle » inclut des acrobates, danseurs de corde, clowns, trapézistes, musiciens, et s’effectue à l’occasion de festivités communautaires. Actuellement, les collectifs de maromeros sont à la fois pris dans des processus de patrimonialisation et de « cirquisation ». Ce dernier s’instaure à partir de l’autodéfinition des collectifs de maromeros en tant que « cirque indigène » et de la revendication de cette tradition indigène par des cirques classiques qui souhaitent asseoir leur réputation. Cet article examine ces différents processus ainsi que les transformations esthétiques, sociales et culturelles qu’ils engendrent au niveau local.
Pescayre, Charlotte. 2012. « La création transculturelle face à la standardisation du spectacle : le processus de création de Transatlancirque à Mexico. ». Arteologie (2). International. 93780.
Pescayre, Charlotte. 2015. « La maroma mexicaine: enjeux d’un patrimoine métissé dans une nation pluriculturelle. ». In La diversité des patrimoines: du rejet du discours à l’éloge des pratiques, Daniela Moisa et Jessica Roda (dir.) . Québec: Presses de l’Université du Québec.

Enseignements

2016- 2020         Membre du comité tutoral de doctorat de Montserrat Patricia Rebollo Cruz, Escuela Nacional de Antropología e Historia, INAH, Mexique

2016                          Membre titulaire du jury de Master de Montserrat Patricia Rebollo Cruz, “Procesos de patrimonialización y salvaguarda del patrimonio cultural inmaterial en México. La ceremonia ritual de voladores, Papantla, Veracruz” Escuela Nacional de Antropología e Historia, 27 juillet.



2015                          Cours magistral “Patrimoines et changements sociaux”, Master Culture et Patrimoine, Université Picardie Jules Verne, Amiens 17 novembre.



2014                          Intervention au PIF (Proyecto de Investigación formativa) « Patrimonialización en el marco de la globalización » de Jesús Antonio Machuca, Dirección de Etnología y Antropología Social, INAH, 14 octobre.