Jeune docteur
Vivre et travailler avec les éléphants. Une option durable pour la protection et la conservation de l'espèce. Enquête sur les relations entre les Khamti et les éléphants dans le nord-est indien
Gilles Tarabout
06/01/2014
Laos, Inde
Populations Taies (Khamti, Lue, Lao)
relations homme-animal, domestication, attachement au vivant
...

Docteur en Ethnologie de l l’Université Paris-Ouest Nanterre (2014), dans ma thèse, Nicolas Lainé a interrogé les conditions et les implications du vivre-ensemble entre les Tai-Khamti et les éléphants dans le Nord-Est indien. Différents aspects de ces relations  ont été considérés : depuis l’intégration d’un éléphant de forêt au village (qui passe par sa capture et sa socialisation), jusqu’à l’évolution des liens au travail. À la suite de cette recherche, il a d'abord  poursuivi mes travaux en menant une enquête sur les relations entre les soigneurs et les éléphants en parc animalier, dans le cadre du projet ANR COW.

Dans le cadre de mon postdoctorat au LAS (2015-2016), intitulé Représentations sociales des pathogènes à la frontière entre les espèces (financé par le fonds Axa), sous la direction de Frédéric Keck, il a ensuite mené une recherche sur les représentations et le traitement de la tuberculose des éléphants au Laos. Entre inquiétudes sanitaires et enjeux liés à la biodiversité, cette recherche propose de questionner l’émergence et la surveillance de cette zoonose dite ‘inversée’ dont les risques se situent à l’interface du sauvage et du domestique.

Aujourd’hui son objectif est d'étendre mes recherches à l’échelle de l’Asie, afin de mesurer l’influence des différents contextes écologiques, politiques, sociaux, économiques, sur la nature des liens et des modalités d’interactions parmi les communautés interspécifiques homme-éléphant. Dans la perspective d’une anthropologie ‘désanthropocentrée’, ce projet a l’ambition de montrer comment dans une communauté interspécifique se construit un monde intelligible commun, en tenant compte des bases de la communication établie, des influences réciproques, mais aussi des représentations issues des différents contextes dans lesquels elles s’expriment.

 

Thèmes de recherche

  • Anthropologie des humains et des non-humains (relation hommes/animaux/esprits; coopération et communication interspécifiques)
  • Anthropologie de la nature (frontière sauvage/domestique; savoirs et savoir-faire locaux)
  • Anthropologie de la conservation  (processus de patrimonialisation, controverses scientifiques,  risques zoonotiques)
  • Anthropologie religieuse (spécialistes rituels, articulation bouddhisme theravada/ cultes aux esprits chez les populations Taï)

 

Terrains

  • Nord-Est indien (Assam et Arunachal Pradesh) depuis 2005
  • Laos depuis 2015

Enseignements

2017- 18  Université de Strasbourg, Institut d'Ethnologie (Vacataire)

- Ethnozoologie   (24h)

- Enquête de terrain (36h)

 

2016- 17  Université de Strasbourg, Institut d'Ethnologie (Vacataire)

- Ethnozoologie   (24h)

- Enquête de terrain (36h)

 

2016 Sup’Biotech (V-llejuif)

- Ethique et Biotechnologie : enjeux sociétaux et environnementaux ( 24 H) 

 

2014 Université Paris Descartes (vacation)

- Ethique et Relations homme-animal ( 6 HETD)