AMRT site
AMRT site
À l’occasion du cinquantième anniversaire de son décès, un groupe de chercheurs émanant des pays où il est né (Suisse), où il a travaillé (France, Etats-Unis) et où il a enquêté (Argentine, Bolivie) a souhaité non seulement rendre hommage à la mémoire d’Alfred Métraux (1902-1963), figure majeure de l’américanisme du XX° siècle, mais encore remettre à l’ordre du jour certaines des thématiques qui lui étaient chères. Dans le cadre du projet international de coopération scientifique franco-argentin AMRT (cnrs/conicet), trois grands colloques ont donc tour à tour été organisés à Paris (2013), Recife (2014) et Buenos Aires (2015). Une attention particulière y a notamment été portée aux questions liées au messianisme, aux spécificités du chamanisme amérindien et à la nécessité d’appréhender les sociétés de l’Amazonie et du Chaco dans leurs ressemblances plutôt que de les contraster en raison des différences environnementales liées aux milieux dans lesquels elles évoluent.

En parallèle à ces manifestations scientifiques, une ambitieuse campagne de réédition critique de l’œuvre de Métraux a été entreprise. Jusqu’ici, on avait surtout retenu le volet empirique de ses travaux, la figure de l’ethnographe l’emportant nettement sur celle du théoricien. Malgré la postérité qu’il a pu avoir à travers les œuvres d’éminents chercheurs tels Pierre Clastres ou Lucien Sebag, tout se passe comme si la vague structuraliste (qui connut son apogée immédiatement après son décès) avait en quelque sorte occultée les traces de Métraux. Un demi-siècle après, une partie importante de la recherche américaniste contemporaine semble redécouvrir, sans toujours s’en rendre compte, certaines des pistes qu’il avait jadis ouvertes. C’est cet aspect précurseur de l’œuvre de Métraux que les membres du PICS AMRT ont voulu mettre en évidence, dans l’espoir de contribuer à l’histoire de la discipline et, au-delà, à une pratique plus éclairée de l’ethnologie américaniste contemporaine.

 
Lire la suite...

fwateau

fwateau

Transition sociale et environnementale : Alternatives et Communs

Projet exploratoire autour des formes d’ajustements sociaux, politiques et environnementaux qui émergent dans des contextes européens – nouvelles formes de mobilisations politiques recherchant l’émancipation sociale ou l’empowerment, initiatives citoyennes en milieu urbain ou rural, création de collectifs ou de « communs » – la plupart de ces dynamiques étant en relation avec les impératifs de la préservation et du bon usage des ressources et souvent renforcées par un contexte de crise généralisée en Europe. Les terrains d’étude sont situés en Espagne (Huerta de Valence et agriculture biologique espagnole, conflit entre populations et logiques de préservation de parc national), au Portugal (circuits courts et dynamiques de quartier à Lisbonne) et en France (table de quartiers, jardins urbains, etc.). Un colloque a eu lieu à Nanterre en mars 2017. Un collectif d'articles est en cours de préparation pour la publication.

Ce programme s'inscrit dans la continuité du séminaire Durabilité, Alternatives et Sociétés réalisé à Madrid, à la Casa de Velazquez, en 2014-2015

Lire la suite...

« Faire circuler les morts » – Étude des Rituels et de l'Économie Funéraires Postsocialistes en contexte Migratoire (REFPoM)

“Circulating Dead Bodies”– Considering Postsocialist Funerary Rituals and Economy in Contexts of Mobility

En Asie centrale postsocialiste, les mobilités internationales orientées principalement vers la Russie se sont considérablement intensifiées depuis l’effondrement du bloc soviétique en 1991. Ces circulations migratoires s’accompagnent parfois, au gré des aléas des trajectoires, de la mort des migrants. Le projet REFPoM s’intéresse aux questions que posent justement les morts en mobilité en Russie et en Asie centrale (Ouzbékistan, Tadjikistan, Mongolie). Il propose d’explorer une région peu investie par l’anthropologie française et d’analyser un phénomène encore jamais étudié dans la région, les « morts au loin », au prisme d’une approche interdisciplinaire qui associe des méthodologies quantitatives et qualitatives. Les nouvelles territorialités des morts en migration témoignent des circulations inédites dans la région de par leur intensité et leur forme. En outre, elles incitent les sociétés à innover, à penser de nouvelles pratiques rituelles et économiques pour y faire face.

Lire la suite...

Alignment Task for Musical Archives Heritage (ComUE UPL), est un projet pluridisciplinaire (informatique, science de l'information, SHS) associant le LESC, le LIASD et la Maison des Cultures du Monde, ainsi que les données de la BnF et du musée du quai Branly-Jacques Chirac pour améliorer la mise en relation des collections d'ethnomusicologie des partenaires (enregistrements sonores, objets, iconographie).

Lire la suite...