TERRAIN 69 Cover Page1

TERRAIN 69 Cover Page1

« Il y a des morts dans les maisons comme il y a des plateaux avec des fruits ! » Pour cette Islandaise (citée par Christophe Pons), la présence des morts parmi les vivants est une évidence. Et elle n’est pas seule à le penser.

C’est ainsi que ce volume 69 de la revue Terrain s’attache à comprendre la présence des fantômes, en se consacrant aux apparitions, aux fauteurs de troubles évanescents, bref, à tous ces morts qui se manifestent dans le monde des vivants.

Lire la suite...

Musique et épopée en Haute-Asie : mélanges offerts à Mireille Helffer à l'occasion de son 90e anniversaire

édité par Katia Buffetrille et Isabelle Henrion-Dourcy, publié avec le concours du CREM

L'Asiathèque. Maison des langues du monde, Paris, 2018, 432 p.

Musique et épopée en Haute-Asie rend hommage à la richesse et à la diversité des travaux pionniers de Mireille Helffer qui s’étendent sur plus d’un demi-siècle. Musicienne, ethnomusicologue passionnée, elle s’est rendue dès la fin des années 1960 d’abord au Népal, puis en Inde et au Tibet. Elle a su inspirer plusieurs générations de chercheurs en Occident et en Asie. Le livre regroupe les contributions de chercheurs appartenant à sa génération, mais aussi celles de chercheurs plus jeunes qui ont connu ou non Mireille Helffer et ont été influencés par ses travaux ou et ont bénéficié des connaissances qu’elle a transmises. La première partie réunit des contributions traitant d’un des thèmes qui lui sont chers depuis le début de ses recherches : Conteurs et épopée. La deuxième partie est dédiée à la danse, à la musique et au théâtre. La dernière partie réunit des études népalaises et tibétaines qui renvoient aux deux grands pays dont la culture, la spiritualité et la musique ont conquis Mireille Helffer et où elle a pu déployer sa rigueur scientifique et manifester son attachement pour les habitants. Si les textes rassemblés dans Musique et épopée en Haute-Asie sont, pour la plupart, consacrés à ses thèmes de prédilection — littérature orale au Népal, épopée tibétaine de Gesar, musique liturgique et danses sacrées — une large part est dédiée au bouddhisme, à la littérature et à l’art tibétains.

Contributeurs : Véronique Bouillier, Katia Buffetrille, Hubert Decleer, Franz-Karl Ehrhard, Grégory Forgues, Jean Galodé, Marc Gaborieau, Christine Guillebaud, Roberte Hamayon, Amy Heller, Isabelle Henrion-Dourcy, Samten Karmay, Gisèle Krauskopff, Per Kværne, Marie Lecomte-Tilouine, Bernard Lortat-Jacob, Fernand Meyer, Françoise Pommaret, Rabjam Rinpoche, Dana Rappoport, Matthieu Ricard, Françoise Robin, Geoffrey Samuel et Samten Yeshi [sommaire de l'ouvrage]

Les directrices de la publication : Katia Buffetrille est ethnologue et tibétologue, chercheur à l’École pratique des Hautes Études et affiliée au Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale (CRCAO). Isabelle Henrion-Dourcy, ethnologue, spécialiste du théâtre et des médias tibétains, est professeure au Département d’anthropologie à l’université Laval (Québec).

chcros logo
chcros logo

 

Ce livre a reçu le Prix « Coup de cœur Musiques du Monde 2018 » de l’Académie Charles Cros

 

couverture tc68 recto

couverture tc68 recto

Mondes infimes

édité par Tiziana Nicoletta Beltrame, Sophie Houdart et Christine Jungen

Techniques & culture, 68, 2017

Microbes, radionucléides, poussières, virus, particules fines, nanoparticules… : au fur et à mesure du développement de techniques pour voir et agir à des échelles de plus en plus petites, de nouvelles entités peuplent l’expérience humaine du monde. Peu voire non visibles, proliférantes, incertaines ou instables, elles émerveillent, elles inquiètent. Elles appellent aussi, parce qu’elles sont trop petites pour être immédiatement ou facilement saisissables à l’échelle du corps humain, à des manières spécifiques de faire avec.
Ce numéro fait l’hypothèse qu’en raison de leur taille, les toutes petites entités ont des propriétés, des qualités ou des régimes d’action propres, soit, qu’elles forment des mondes singuliers, qui engagent des formes de contact particulières. Comment, et avec quelles prises, fait-on coexister le petit avec l’échelle de perception et de manipulation humaine ? Quelle est la mise au point ou l’alignement nécessaire pour contrôler, contenir, mais aussi pour cohabiter, voire compagnonner avec le petit ? Comment l’émergence de ces mondes infimes remodèle-t-elle en continu nos manières de considérer et traiter ce qui nous entoure ? En choisissant l’échelle du petit comme clef d’entrée pour examiner la gestion de la relation des humains à l’environnement, ce numéro entend interroger les différentes formes « d’existants » qui peuplent désormais notre expérience sociale et cognitive du monde.

Sommaire :

  • T.-N. Beltrame, S. Houdart, C. Jungen, Parler depuis l’infime. Une introduction
  • Vanessa Manceron, L’eau des étangs : gaz ou fluide ? De la transformation des eaux mortes en eaux vives
  • Alice Doublier, Les mystères des cristaux d’oxyde de zinc ou comment apprendre l’art délicat des émaux céramiques
  • Alix Levain, Hǔtai, une sortie de l’insignifiance. L’apparition des marées vertes en baie de Qingdao
  • Nicolas Césard, Romain Garrouste, Les Boudragues ou la nuisance à venir. Vivre avec les insectes dans l’anthropocène
  • Sophie Houdart, Les répertoires subtils d’un terrain contaminé
  • Yoann Moreau, Mathias Crémadez, Cheptel atomique. Du terrain à l’image
  • Sébastien Travadel, Aurélien Portelli, Claire Parizel, Franck Guarnieri, Les figures de l’infime. La radioprotecion en images
  • Christelle Gramaglia, Charles-Enzo Dauphin, Toucher la pollution industrielle du doigt grâce aux lichens. Ethnographie d’une observation scientifique et citoyenne dans le golfe de Fos
  • Annabel Vallard, Quand la vie ne tient qu’à un soupçon de sensibilité. Ethnographie de rapports interspécifiques à l’échelle des lépidoptères en Thaïlande
  • Tiziana N. Beltrame, L’insecte à l’œuvre. De la muséographie au bruit de fond biologique des collections
  • Tiziana N. Beltrame, Sophie Houdart, Christine Jungen, Frédéric Keck, ­Sonder une collection    ­
  • Christine Jungen, Le livre au microscope. Petites descriptions écologiques à partir de l’Égypte
  • Ashveen Peerbaye, Altérations génomiques. Ce que le diagnostic moléculaire fait au cancer
  • Frédéric Keck, Anthropologie des microbes. L’oubli de l’immunologie et la révolution du microbiome
  • Stefan Helmreich, Heather Paxson, Périls et promesses de l’abondance microbienne. Natures nouvelles et écosystèmes modèles, du fromage artisanal aux mers extraterrestres

couv ateliers44 vign2

couv ateliers44 vign2
Shopping malls : l'avènement de la modernité ?

édité par Laure Assaf et Sylvaine Camelin

Ateliers d'anthropologie, 44 [en ligne]

Si le concept des shopping malls émerge aux États-Unis dans les années d’après-guerre, il rencontre un essor qui ne semble pas se démentir, sous une organisation générale toujours identique mais dont la forme est déclinée selon les époques et les emplacements.
Dans un premier temps adossé à la notion de modernité telle qu’elle est conçue en Occident dans l’entre-deux guerres, le shopping mall va peu à peu s’affranchir de ce contexte. Pensés de manière concomitante au développement urbain, ces espaces commerciaux constituent un objet d’étude particulièrement pertinent pour comprendre les évolutions des villes et les modes de fréquentation et de ségrégation de l’espace urbain dans le monde. Les huit contributions de ce recueil interrogent donc ces lieux particuliers que sont les shopping malls, tant du point de vue de leur conception et de leurs évolutions, que des usages qui en sont faits, et des pratiques de consommation ou des formes de sociabilité qu’ils génèrent.

Contributeurs : Laure Assaf, Thibaut Besozzi, Sophie Chevalier, Alexandre Coulondre, Anaïs Daniau, Ibrahim Gharbi, Tarik Harroud, Alan Knight, Benjamin Michelon