Gwendoline Torterat
Jeune docteure
Gwendoline Torterat
Conjugaisons singulières du passé. Pour une anthropologie filmique du travail sur un chantier de fouille archéologique
Albert Piette
06/11/2018
France
Passé, travail, perception, affects, interaction
...

[English version below]

Dans sa thèse, Gwendoline Torterat a exploré les rouages d’un collectif de travail à l’œuvre sur un chantier de fouille archéologique situé à Ormesson (Seine-et-Marne, France), un site paléolithique jonché de milliers d’éclats de silex et de fragments d’os. Chaque année, une vingtaine de personnes provenant d’horizons variés partage une expérience quotidienne en travaillant autour de l’exploration du site tout en vivant ensemble pendant plus d’un mois. Elle a fait l’hypothèse que les rôles distribués par le chef de chantier orchestrant les opérations n'étaient que les limites poreuses de l’engagement réel, variable et fragile de chaque fouilleur. En développant un protocole méthodologique dédié à l’observation participante ainsi qu’à la captation d’images filmiques de journées entières de travail, elle a décortiqué ce huis clos scientifique à travers la façon dont Isabelle (chercheure spécialisée dans le traitement osseux) et Mélodie (néophyte et passionnée d’histoire) transmettaient et s’appropriaient le passé matériel qu’elles fouillaient. Son objectif était alors moins d’analyser le fonctionnement d’un collectif éphémère que de caractériser les fondements de la singularité d’individus au travail ainsi que les nuances de l’expertise scientifique en archéologie, et ce, à travers différents phénomènes qu'elle a analysés : les modalités perceptives de traces matérielles fragiles, les valeurs collectives en jeu, les affects que les uns et les autres apprennaient à jauger et les représentations du passé les plus scénarisées. Le travail de fouille suppose un continuel aller-retour avec un passé en cours d’exploration et des expériences de travail au présent, un processus pratique et singulier qu’Isabelle et Mélodie lui ont permis de suivre à travers elles.

 

Thesis entitled: Singular Conjugations of the Past. For a Cinematic Anthropology of Work in an Archaeological Dig

In her thesis, Gwendoline Torterat explored the inner workings of an archaeological dig team in Ormesson (Seine-et-Marne, France), a Palaeolithic site covered with thousands of pieces of flint and bone fragments. Each year, twenty or so people from various background share a daily experience in working on the exploration of the site all while living together for more than a month. She hypothesized that the roles distributed by the dig leader were only porous limits of the actual, variable, and fragile commitment of each digger. In developing a methodological protocol dedicated to participant observation as well as to the capture of film images of entire days of work, she analysed this scientific closed hearing through the way in which Isabelle (researcher specialised in bone treatment) and Melodie (novice and passionate about history) transmitted and appropriated the material passed that they dug up. Her goal was then less to analyse the functioning of the workgroup, but to characterize the foundations of individuals’ singularity at work, as well as the nuances of scientific expertise in archaeology, and, across the different phenomena that she analyses: the perceptive modalities of fragile material traces, the collective values at play, the affects that the team learned to gauge, and the most scripted interpretations of the paste. The dig work assumes a continual round-trip with a past in the course of exploration and the present experiences of work, a singular and practical practice that Isabelle and Melodie allowed her to adapt through them

Antichan, S., S. Gensburger, J. Teboul et G. Torterat, 2016, Visites scolaires, histoire et citoyenneté: les expositions du centenaire de la Première guerre mondiale (Paris, La Documentation française).
Haug, Benoît, Gwendoline Torterat et Isabelle Jabiot (éds), 2017, Des instants et des jours: observer et décrire l’existence (Paris, Pétra).
Torterat, G. et A. Piette, 2016, A hominist manifesto: anthropology, utopia and ethics, Journal of the Anthropological Society of Oxford, VIII (2) : 230-250.
Torterat, G., 2018, Lorsque le travail vous envahit. Une ethnographie des intensités affectives en actes, (D’)écrire les affects. Perspectives et enjeux anthropologiques (Paris, Pétra) : 327-364.
Haug, B., G. Torterat et I. Jabiot, 2017, Introduction, Des Instants et des jours: observer et décrire l’existence (Paris, Pétra) : 19-34.
Torterat, G., 2017, Ce que l’inter-dit. Outil et concepts pour questionner l’interaction, Des instants et des jours: observer et décrire l’existence (Paris, Pétra) : 35-84.
Torterat, G., 2015, Compte rendu de: Marion Vicart, Des chiens auprès des hommes. Quand l’anthropologue observe aussi l’animal (Paris, Éditions Pétra, 2014), Ethnologie française, 45 (2) : 386-388.
Torterat, G., 2015, Compte rendu de: Jean-Paul Le Bihan, Un archéologue en Russie au temps de Boris Eltsine (Paris, Éditions Pétra, 2015), Lectures, en ligne : http://journals.openedition.org/lectures/19023.
Torterat, G., 2018, « "Faire parler le passé", trois individus sur un chantier de fouille tournés vers la Préhistoire », Colloque international Société Française pour l’histoire des sciences de l’homme, EHESS, Paris.
Torterat, G., 2017, « "Regarde!" Percevoir la vulnérabilité sur un site archéologique », séminaire "Anthropologie à Nanterre", département d’anthropologie/LESC, Université Paris Nanterre.
Torterat, G., 2016, « Lorsque le travail vous envahit : une ethnographie des intensités affectives en actes », journée d’étude "(D)écrire les affects: enjeux et perspectives anthropologiques", Paris.
Torterat, G., 2016, « Émotions (il)légitimes et enseignement de la Première Guerre mondiale : entre rire et dégoût », colloque international "Revisiter la commémoration. Pratiques, usages et appropriations du Centenaire de la Grande Guerre", Université Paris Nanterre/Archives Nationales, Pierrefitte-sur-Seine.
Torterat, G., 2015, « Valuations, Existence, Reality: Pragmatic Proposals for an Existential Anthropology », Second European Pragmatism Conference, Paris.
Torterat, G., 2015, « Anthropologie, hominisme et éthique », colloque "Anthropologie et Philosophie morale", Clermont-Ferrand.
Torterat, G., 2015, « Lorsque le travail vous envahit : une ethnographie des intensités affectives et corporelles en actes », 2e congrès international de l’AFEA "Démesure", Toulouse.
Torterat, G., 2014, « Corps au travail, une condition ethnographique », colloque international "Chercheurs in situ", Montpellier.
Torterat, G., 2013, « Archéologie en chantier et mise en présence du passé, Espaces/temps sur un chantier de fouille paléolithique en France », quatrièmes journées doctorales de l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain, Paris.
Rousseleau, R. et G. Torterat, 2016, Les savoirs de la fouille, Recherche en cours (Paris, Aligre FM).

2018-2019 : Département d'Anthropologie, Université Paris Ouest Nanterre

  • TD/L2 Sociétés du passé, Sociétés du présent
  • Stage M1 Approches pluridisciplinaires sur le terrain, Anthropologie/Ethologie
  • Tutorat de S. Kuvayeva, étudiante en Master

2017-2018 : Département d'Anthropologie, Université Paris Ouest Nanterre

  • TD/L2 Sociétés du passé, Sociétés du présent
  • Stage M1 Approches pluridisciplinaires sur le terrain, Anthropologie/Ethologie
  • Tutorat de L. Poinceau, étudiant en Master. Mémoire soutenu en juin 2018

2016-2017 : Département d'Anthropologie, Université Paris Ouest Nanterre

  • TD/L2 Sociétés du passé, Sociétés du présent
  • Stage M1 Approches pluridisciplinaires sur le terrain, Anthropologie/Ethologie
  • Tutorat de L. Poinceau, étudiant en Master

2015-2016 : Département d'Anthropologie, Université Paris Ouest Nanterre

  • TD/L2 Sociétés du passé, Sociétés du présent
  • Stage M1 Approches pluridisciplinaires sur le terrain, Anthropologie/Ethologie
  • Tutorat de L. Poinceau, étudiant en Master

2014-2015 : Département d'Anthropologie, Université Paris Ouest Nanterre

  • TD/L2 Sociétés du passé, Sociétés du présent
  • CM/L3 Objets et sociétés
  • CM/L2 Usages ethnographiques de la photographie
  • Stage M1 Approches pluridisciplinaires sur le terrain, Anthropologie/Ethologie

2014 : APA (Academic Program Abroad), Paris

  • Cours complémentaires/L3 Identité ethnique