safe2

safe2
SAFE - Social Awareness For Environment in Estarreja

Inscrit dans la thématique Évolution des rapports entre société et environnement, sous le volet Recherche participative (modifications des comportements et perception de l'information disponible en matière d'environnement) du Labex Driihm (Dispositif de Recherche International Interactions Hommes Milieux) – INEE (Institut Environnement et Écologie du CNRS), SAFE consiste en une recherche interdisciplinaire menée en interaction avec la population d'Estarreja (Portugal). Elle repose sur trois volets : des ateliers de mesures des pollutions avec des adolescents dans le cadre de leur cours de biologie au lycée ; des réunions de sensibilisation à l’environnement et à la sécurité avec des acteurs de la protection civile ; et des entretiens avec des habitants utilisateurs de la terre et de l’eau contaminées, (agriculteurs avec production agricole ou laitière, simples habitants avec potagers), dont certaines personnes âgées aux pratiques inscrites dans le temps long sur l’espace considéré. L’objectif est un enregistrement des savoirs et pratiques concernant les usages et les connaissances en matière d’environnement contaminé, sur un support audio, vidéo et photographique, en vue du montage d’un film pouvant être présenté à la population (pour de plus amples détails, voir le premier projet collectif 2016 Risques, perceptions et histoires de vie : approche socio-anthropologique du contexte Estarreja/Aveiro).

Dans le cadre du projet SAFE, le projet VVE (ou VIEW Voices and Images of Estarreja’ World), lauréat de l’appel à projets audiovisuels et multimédia de la MAE 2019, permet des déplacements sur le terrain et le montage des images réalisées à Estarreja et à Aveiro (littoral nord Portugal). Le film porte sur la perception de l’environnement à Estarreja, un espace fortement contaminé (arsenic, mercure, plomb) par son complexe chimique entre les années 1940-1990, et vise à restituer certains discours, pratiques et perceptions de la population concernant cette contamination. Ce court-métrage est une façon de recueillir les vues et les voix de la population d’Estarreja, pour un meilleur partage des connaissances entre habitants et scientifiques, et une plus grande sensibilisation à la gestion des espaces à précaution.

 

Financement

Appel à projet 2019 Labex Driihm, INE, OHMI Estarreja (4 500 euros)

Appel à projets audiovisuels et multimédia de la Maison Archéologie & Ethnologie René-Ginouvès, Nanterre (800 euros + montage du film)

 

Équipe

Porteur du projet : Fabienne Wateau, anthropologue (CNRS-Nanterre, France)

Co-porteurs : Daniela Figueiredo, biologiste (Univ. Aveiro, Portugal); Carmem Giongo, psychologue (Univ. Rio Grande do Sul, Brésil) ; Johnny Reis, ingénieur en pollution environnementale (Univ. Aveiro, Portugal)