couv aComplexPolity

couv aComplexPolity
A Complex Polity: Generations, initiation, and territory, among the old Meru of Kenya

by Anne-Marie Peatrik

Société d'ethnologie, Nanterre, 2019

Weaving together ethnography and history, this book offers an in-depth analysis of the pre-colonial polity of the Meru of Kenya and its radical transformations from 1908 through the 1950s. It addresses the manifold issues of initiation and the politics of belonging, unravels the intertwined life courses of men and women, and disentangles the web of family life and the handover of power across political generations. Restoring two well-known instances of Meru politics to their rightful place––the enigmatic mûgwe and the famous njûûri ncheke––the book also offers a fresh reading of the controversial story of Mbwaa. It sheds light on the crisis of the 1930s affecting male and female initiations, and establishes a link with the demographic transformations and the radical shift that occurred during the 1950s. A Complex Polity renews the issue of the historicity of political generation-set systems in Meru, as well as elsewhere in Kenya and eastern Africa. More broadly, the work aims to promote comparative anthropology to enhance knowledge of African pre-colonial democracies and polities, and a deeper understanding of social and cultural change in the longue durée, linking precolonial and postcolonial Africa.

 

Fondé sur une ethnographie conduite entre 1986 et 1993 dans les Nyambene Hills, au nord-est du mont Kenya, A Complex Polity: Generations, Initiation, and Territory, among the Old Meru of Kenya a été publié pour la première fois en 1999 sous le titre La Vie à pas contés. Génération, âge et société dans les hautes terres du Kenya (Meru Tigania-Igembe). La situation chez les Meru, au Kenya et dans le reste du monde, a connu depuis des changements importants, mais le passage du temps a accru l'intérêt historique de la recherche, et le texte initial a été préservé, à quelques adaptations près pour des lecteurs anglophones, et une modification des illustrations.

L'ouvrage comble une lacune importante dans la connaissance des peuples du Kenya et de l'Afrique de l'Est. Réalisée à partir d'enquêtes auprès de témoins et d’anciens, tous décédés maintenant, croisant observations ethnographiques et sources écrites, cette recherche restitue dans toute sa complexité la politie pré-coloniale des Meru du Kenya, et ses premières transformations sous l’effet de la conquête coloniale en 1908 jusque dans les années 1960.

L’auteur démêle l’intrication du cycle de vie des hommes et des femmes, de la vie familiale et de la parenté, et des institutions politiques fondées sur la transmission du pouvoir entre classes générationnelles successives. Redonnant toute leur place à deux instances célèbres du politique des Meru, l’énigmatique mûgwe et le fameux njûûri ncheke, elle propose une lecture inédite du non moins controversé récit de Mbwaa. Mettant en lumière la crise des initiations masculines et féminines survenue dans les années 1930, elle établit aussi le lien avec les transformations subséquentes et le tournant radical opérés à partir des années 1960.

Cette analyse exhaustive fait apparaître l’originalité de l’ancienne politie des Meru mais aussi sa proximité avec des institutions semblables chez d’autres peuples du Kenya et d’Afrique de l’Est. Elle renouvelle la compréhension des systèmes d’âges et de générations d’Afrique de l’Est, notamment le rôle des rituels dans les dynamiques démographiques et leur rapport avec le territoire et l’écologie. C’est enfin une contribution significative à l’analyse dans la longue durée du « moment colonial » et des changements survenus en Afrique de l’Est, liant situation précoloniale à post-coloniale.

Publié il y a vingt ans en langue française, cette traduction met enfin ce texte longtemps attendu à la disposition du lectorat anglophone.