Sara Kalantari
Doctorante
 
La musique rituelle d'Achoura en Iran
Sabine Trebinjac
Iran
...
Après avoir suivi des formations en musique et musicologie à l’Université de Téhéran et à l’Université Rennes 2, Sara Kalantari s’est réorientée vers l’anthropologie en suivant une formation de master d’Ethnomusicologie et Anthropologie de la danse à l’Université Paris Nanterre. Depuis 2014 et dans le cadre de ses études doctorales au LESC, Sara Kalantari étudie l’évolution de la musique du rituel d’Achoura en Iran. Elle s’intéresse particulièrement à la flexibilité et la dynamique du contexte rituel qui permettent la légitimation des nouvelles formes musicales au sein du rituel d’Achoura.
Kalantari, S., 2015, « Le Kurdistan, une patrie chantée : du patriotisme au nationalisme dans la musique kurde », colloque international "Orchestrer la nation: musique, danses et (trans)nationalisme", Labex CAP, Paris.
Kalantari, S., 2015, « La musique du rituel chiite d’Achoura en Iran », conférence organisée par l’association Ethnomusika, Paris.
Kalantari, S., 2014, « Les musiques du rituel d’Achoura : instaurer une nouvelle tradition ? », journées d’étude "Le fait religieux en Iran", IISMM, Paris.