Sara Kalantari
Doctorante
Sara Kalantari
La musique rituelle d'Achoura en Iran
Sabine Trebinjac
Iran
...
Après avoir suivi des formations en musique et musicologie à l’Université de Téhéran et à l’Université Rennes 2, Sara Kalantari s’est réorientée vers l’anthropologie en suivant une formation de master d’Ethnomusicologie et Anthropologie de la danse à l’Université Paris Nanterre. Depuis 2014 et dans le cadre de ses études doctorales au LESC, Sara Kalantari étudie l’évolution de la musique du rituel d’Ashūrā en Iran. Elle s’intéresse particulièrement à la flexibilité et la dynamique du contexte rituel qui permettent la légitimation des nouvelles formes musicales au sein du rituel d’Ashūrā.

2018, Membre du comité scientifique de la première Journée scientifique des doctorants du LESC, Maison Archéologie et Ethnologie René Ginouvès,  Université Paris Nanterre.

2019, Membre du comité scientifique de la deuxième Journée scientifique des doctorants du LESC, Maison Archéologie et Ethnologie René Ginouvès, Université Paris Nanterre.

2018, organisation de l’atelier « Le mot du jeudi » destiné au doctorants du Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative

Kalantari, S., 2007, Ḥayāt-i mūsīqāyī dar darbār-i Bābur va Humāyūn Gūrkānī, Faṣlnāmah-yi mūsīqī-i Mahoor ( Mahoor Music Quarterly), 36 : 87-104.
La vie musicale aux cours de Baber (1526-1530) et de Homayoun (1531-1556) en Inde moghole.
Kalantari, S., 2007, Ḥayāt-i mūsīqāyī dar darbār-i Akbar Gūrkānī 1556-1605, Faṣlnāmah-yi mūsīqī-i Mahoor (Mahoor Music Quarterly), 35 : 39-102.
La vie musicale à la cour de ‘Akbar de 1556 à1605 en Inde moghole.
Kalantari, S. et F. Feizbakhsh, 2007, Nigarish-i Kayhānī dar mūsīqī: barrisī-i taṭbīqī-i chand risālah az qurūn-i 10 tā 12 hijrī, Faṣlnāmah-yi mūsīqī-i Mahoor (Mahoor Music Quarterly), 36 : 137-148.
Un regard métaphysique sur la musique : comparaison de quelques styles musicaux du 16e siècle au 18e siècle.
Kalantari, S., 2006, Taḥavulāt-i mūsīqī-i Iran dar ‘aṣr-i mashrūtah, Faṣlnāmah-yi mūsīqī-i Mahoor (Mahoor Music Quarterly), 32 : 25-48.
L’évolution de la musique iranienne à l’époque constitutionnelle.
Kalantari, S., 2004, Ravand-i sunnatgirāyī dar mūsīqī-i Iran, Faṣlnāmah-yi mūsīqī-i Mahoor (Mahoor Music Quarterly), 26 : 133-156.
Le poursuit de la tradition dans la musique classique iranienne.
Kalantari, S., 2004, Vurūd va ravāj-i dīdgāh’hā-i tajaddudgirā dar mūsīqī-i Iran, Faṣlnāmah-yi mūsīqī-i Mahoor (Mahoor Music Quarterly), 25 : 37-52.
Les courants modernes dans la musique iranienne contemporaine.
Kalantari, S., 2018, « L’arme de la voix, les chants combatifs persans dans la guerre Iran-Irak (1980-1988) », journées d’étude "Performer le conflit", LESC-CREM, Université Paris Nanterre.
Kalantari, S., 2018, « Reincarnation of Karbala drama in the Iraqo-iranian war songs », International Workshop "The Ritual Drama between East and West, Ritual Staging, Societies and Cultural Heritage", université de Bordeaux/université Bahonar de Kerman, Bordeaux.
Kalantari, S., 2018, « Dominant(s)/ dominé, rapport inversé sur un terrain ethnographique au Kurdistan iranien », première journée scientifique des doctorant.e.s du LESC, Université Paris Nanterre.
Kalantari, S., 2017, « Les pratiques musicales du rituel d’Achoura au Kurdistan iranien », séminaire du CREM, Université Paris Nanterre.
Kalantari, S., 2015, « Le Kurdistan, une patrie chantée : du patriotisme au nationalisme dans la musique kurde », colloque international "Orchestrer la nation : musiques, danses et (trans)nationalisme", Labex CAP – Paris/Modern Moves, King’s College London/IIAC-LAHIC, Maison des Cultures du Monde, Paris.
Kalantari, S., 2015, « La musique du rituel chiite d’Achoura en Iran », conférence organisée par l’association Ethnomusika, Paris.
Kalantari, S., 2014, « Les musiques du rituel d’Achoura : instaurer une nouvelle tradition ? », journées d’étude "Le fait religieux en Iran", IISMM, EHESS Paris.
Kalantari, S., 2005, Darbārah-i shīvah-hā-i sunnatī-i intiqāl-i mūsīqī dar Iran, Faṣlnāmah-yi mūsīqī-i Farhang va Āhang (Farhang va ĀhangMusic Quarterly), Téhéran : 40-41.
La tradition orale dans la transmission de la musique iranienne.
2008-2010, enseignante vacataire à l’Université Azad, Téhéran ; matières enseignées : Initiation à la Musique, Histoire de l’Art