Chercheur affilié
Denis Vidal
...
Grimaud, Emmanuel, Philippe Tastevin et Denis Vidal (éds), 2017, Low tech / Wild tech (s.l., s.n.) [Technique et Culture, 67].
Dufrêne, Thierry, Emmanuel Grimaud, Denis Vidal et Anne-Christine Taylor (éds), 2016, Persona. Étrangement humain (Arles/Paris, Actes Sud/musée du quai Branly).
Ce catalogue, qui accompagne une exposition qui se tiendra au musée du quai Branly du 26 janvier au 13 novembre 2016, s’intéresse aux mécanismes par lesquels un objet accède à un statut de "personne" et peut se transformer en être animé, alors qu’il n’est constitué que de matière inerte. Il s’agit de comprendre les caractéristiques formelles et les dispositifs situationnels dont jouent les cultures les plus diverses, y compris la nôtre, pour injecter de la "personne" dans des objets. Il présente des essais et des pièces de l’art occidental ou non occidental, d’art populaire ou d’art contemporain. Il confronte aussi le lecteur à des objets empruntés aux domaines des nouvelles technologies, au design et à la robotique.
Grimaud, Emmanuel et Denis Vidal (éds), 2012, Robots étrangement humains (s.l., s.n.) [Gradhiva, 15].
Taylor, A.-C. et D. Vidal, 2017, Berenson, "l’anti-robot travail". Entretien avec L. Garattini et C. Paloque-Berges, Tracés, 32 : 237-258.
Grimaud, E., P. Tastevin et D. Vidal, 2017, Low tech, high tech, wild tech : réinventer la technologie ? [introduction], Techniques et Culture, 67 : 13-29.
On ne compte plus aujourd'hui les appels à repenser l'innovation. Il y aurait urgence écologique. Et certains n'hésitent pas à prédire la fin du monde à moins d'une rupture radicale de nos modèles de croissance. Alors que chaque nouvelle génération de téléphone ou d'ordinateur est célébrée comme si elle constituait un progrès décisif pour l'humanité, le low tech à l'inverse, cet ensemble hétérogène de techniques, de modes de composition alternatifs, définis tantôt négativement (pauvreté ou économie de moyens) tantôt positivement (faire beaucoup avec peu de choses, faire avec ce qu'on a, faire plus local et plus participatif, etc.) viendrait partout ébranler la toute puissance du high tech. Avec lui, ce ne sont pas seulement une autre lecture des techniques et d'autres façons de concevoir qui se donnent à voir, mais des population entières d'hommes et de procédés, dont le rôle a bien souvent été sous-estimé, de l'Inde à l'Afrique en passant par l'Asie. L'objectif de ce numéro n'est pas de cataloguer les formes de résistance ou d'invention très diverses que recouvre l'étiquette de low tech, mais plutôt de poser les bases d'une cartographie alternative des modes d'assemblage à l'échelle planétaire, et de donner des outils pour mieux penser des manières de fabriquer qui échappent à toute classification.
Grimaud, E. et D. Vidal, 2012, Aux frontières de l’humain, Gradhiva, 15 : 4-25, en ligne : https://gradhiva.revues.org/2309.
Les roboticiens sont loin de s’accorder sur le rôle que pourraient jouer dans le futur des robots évoquant, par leur apparence ou leur comportement, un être humain. Ceux-là mêmes qui s’entendent sur l’intérêt de concevoir de tels artefacts pensent aussi, le plus souvent, qu’il faut éviter qu’ils soient susceptibles d’être confondus – même provisoirement – avec un humain. Ne voyons pas trop vite, cependant, dans cette réserve l’influence de tabous millénaires, inspirés par les traditions cultu...
Grimaud, E., A.-C. Taylor, D. Vidal et T. Dufrêne, 2016, Qui est là ? Présences-Limites et Effets de Personne, Persona. Étrangement humain (Arles/Paris, Actes Sud/musée du quai Branly) : 11-17.
Vidal, D., E. Grimaud, P. Tastevin et N. Puig, 2015, « Organisation », International Workshop "Low Tech / High Tech/ Wild Tech ? Repenser la technologie", Dakar, Sénégal.
Dufrêne, T., E. Grimaud, D. Vidal et A.-C. Taylor, 2016, « Exposition "Persona, étrangement humain" (299 560 visiteurs) », Musée du quai Branly, Paris.