Une journee dans une vie une vie dans une journee

Une journee dans une vie une vie dans une journee

Une journée dans une vie, une vie dans une journée. Des ascètes et des moines aujourd'hui

édité par Adeline Herrou

Puf, Paris, 2018, 440 p.

Des ethnologues nous emmènent à la rencontre de moines et d’ascètes de différentes traditions religieuses et culturelles : des chrétiens, des bouddhistes, un lama tibétain, un yogi hindou, un jain, un fakir, un taoïste. À travers la description de leurs pratiques et de leurs préoccupations, ils explorent la condition de ces femmes et de ces hommes qui ont en commun de mener des expériences extrêmes afin d’atteindre les sphères les plus élevées de la connaissance et du sacré.

Marcher dans les pas de ces ascètes habituellement peu accessibles, voire secrets, nous permet d’accéder à une part de leur intimité et de leur histoire personnelle. En les suivant dans leurs activités journalières, cet ouvrage donne à comprendre les efforts faits pour percer les mystères de l’existence et devenir des êtres bons, tout en composant avec la trivialité du quotidien. Par là même, il nous interroge sur ce qu’est une journée dans nos existences : une juxtaposition de situations qui s’enchaînent souvent sans transition et qui procurent parfois ce sentiment d’avoir plusieurs vies, tout en restant une même personne. De ce fait, le tableau d’une journée dans une vie est aussi celui d’une vie dans une journée.

Contributeurs : Bénédicte Brac de La Perrière, Charles Ramble, Emma Aubin-Boltanski, Catherine Choron-Baix, Michel Boivin, Ji Zhe, Séverine Gabry-Thienpont, Véronique Bouillier, Ayako Itoh, Laurent Denizeau, Marie-Claude Mahias, Francesca Sbardella, Nicola Schneider, Florence Galmiche, Raphaël Voix, Adeline Herrou, Anna Poujeau


Télécharger le sommaire     Voir la critique dans Le Monde    L'émission La marche de l'histoire    Le Journal de la Philo

Le Monde des religions    Le Trégor

Introduction, par Adeline Herrou

Chapitre 1 – Le moine qui soigne. Exorciser, initier et recevoir des donations en Birmanie, par Bénédicte Brac de La Perrière

Chapitre 2 – Lama Bön et maître de maison dans les marches tibétaines de l’Himalaya, par Charles Ramble

Chapitre 3 – Rafqa, « servante » de la communauté de la Croix, de l’aube au coucher (Bekaa, Liban), par Emma Aubin-Boltanski

Chapitre 4 – Les promesses d’un visage. Portraits de Sathou Niaï Khamchane (Luang Prabang, Laos), par Catherine Choron-Baix

Chapitre 5 – Etre fakir à Sehwan Sharif (Pakistan), par Michel Boivin

Chapitre 6 – Maître Shi Yongxin. Gestionnaire de la légende du temple Shaolin en Chine contemporaine, par Ji Zhe

Chapitre 7 – Tamav Fomeyya, mère supérieure d’un monastère copte orthodoxe de Haute-Egypte. La force de la discrétion et du don de soi, par Séverine Gabry-Thienpont

Chapitre 8 – Honorer Shiva. Mahadevnath, Yogi au monastère de Dang-Caughera, par Véronique Bouillier

Chapitre 9 – Moniales bouddhistes en Tha.lande. Une face méconnue du bouddhisme thaïlandais, par Ayako Itoh

Chapitre 10 – Un moine de la Sainte Montagne. Vivre la grande tradition de l’Athos en France, par Laurent Denizeau

Chapitre 11 – Le quotidien d’hommes extraordinaires. A l’écoute d’un ascète jain digambar, par Marie-Claude Mahias

Chapitre 12 – Donner voix à la parole. Sœur Armelle : un parcours de vie au Carmel, par Francesca Sbardella

Chapitre 13 – Khandro Chöchen, une ḍākinī tibétaine en chair et en os, par Nicola Schneider

Chapitre 14 – L’apprentissage par la vie en collectivité. Le quotidien d’une novice bouddhiste sud-coréenne, par Florence Galmiche

Chapitre 15 – Le ver et la luciole. Fragments de vie d’un ascète baul, chanteur mystique du Bengale, par Raphaël Voix

Chapitre 16 – « Celui qui marche au-dessus du vide ». Un moine taoïste qui tente de sauver son temple des réaménagements urbains (Chine), par Adeline Herrou

Chapitre 17 – La vie avant la guerre au monastère de Sainte-Thècle en Syrie, par Anna Poujeau

 

Cover Teaser

Cover Teaser

Music and dance in Eastern Africa: current research in humanities and social sciences

édité par Kahithe Kiiru et Maina wa Mũtonya

Twaweza Communications Ltd, Nairobi, 2018, 134 p.

The book dedicates itself to research in music and dance, while engaging with the colonial and contemporary political and historical realities within Eastern African region. Inevitably themes that grapple with urbanization and the emergence of urban spaces for entertainment, as well as the imagination of culture by the colonialist form a key window into the research and understanding of music and dance.

The ever-present performance of ethnic identities that shape most of our socio-political contexts adds to the overall texture of this book. At the same time,the debate and question of gender in music is also comprehensively covered,in an attempt to delineate gender relations in the region.

Articles that employ cross-genre approach to music and dance have enriched the wide perspective of understanding African societies and the realities that emanate from everyday lives in Eastern Africa.

This book takes a multi-disciplinary angle and easily fit within the disciplines of political science,urban studies,literature, sociology and media studies.The book contributes to the recurrent dialogue towards emphasizing the relevance of the study of songs and dances in a larger context within humanities and social sciences.

Sommaire et avant-propos

TERRAIN 69 Cover Page1

TERRAIN 69 Cover Page1

« Il y a des morts dans les maisons comme il y a des plateaux avec des fruits ! » Pour cette Islandaise (citée par Christophe Pons), la présence des morts parmi les vivants est une évidence. Et elle n’est pas seule à le penser.

C’est ainsi que ce volume 69 de la revue Terrain s’attache à comprendre la présence des fantômes, en se consacrant aux apparitions, aux fauteurs de troubles évanescents, bref, à tous ces morts qui se manifestent dans le monde des vivants.

Musique et épopée en Haute-Asie : mélanges offerts à Mireille Helffer à l'occasion de son 90e anniversaire

édité par Katia Buffetrille et Isabelle Henrion-Dourcy, publié avec le concours du CREM

L'Asiathèque. Maison des langues du monde, Paris, 2018, 432 p.

Musique et épopée en Haute-Asie rend hommage à la richesse et à la diversité des travaux pionniers de Mireille Helffer qui s’étendent sur plus d’un demi-siècle. Musicienne, ethnomusicologue passionnée, elle s’est rendue dès la fin des années 1960 d’abord au Népal, puis en Inde et au Tibet. Elle a su inspirer plusieurs générations de chercheurs en Occident et en Asie. Le livre regroupe les contributions de chercheurs appartenant à sa génération, mais aussi celles de chercheurs plus jeunes qui ont connu ou non Mireille Helffer et ont été influencés par ses travaux ou et ont bénéficié des connaissances qu’elle a transmises. La première partie réunit des contributions traitant d’un des thèmes qui lui sont chers depuis le début de ses recherches : Conteurs et épopée. La deuxième partie est dédiée à la danse, à la musique et au théâtre. La dernière partie réunit des études népalaises et tibétaines qui renvoient aux deux grands pays dont la culture, la spiritualité et la musique ont conquis Mireille Helffer et où elle a pu déployer sa rigueur scientifique et manifester son attachement pour les habitants. Si les textes rassemblés dans Musique et épopée en Haute-Asie sont, pour la plupart, consacrés à ses thèmes de prédilection — littérature orale au Népal, épopée tibétaine de Gesar, musique liturgique et danses sacrées — une large part est dédiée au bouddhisme, à la littérature et à l’art tibétains.

Contributeurs : Véronique Bouillier, Katia Buffetrille, Hubert Decleer, Franz-Karl Ehrhard, Grégory Forgues, Jean Galodé, Marc Gaborieau, Christine Guillebaud, Roberte Hamayon, Amy Heller, Isabelle Henrion-Dourcy, Samten Karmay, Gisèle Krauskopff, Per Kværne, Marie Lecomte-Tilouine, Bernard Lortat-Jacob, Fernand Meyer, Françoise Pommaret, Rabjam Rinpoche, Dana Rappoport, Matthieu Ricard, Françoise Robin, Geoffrey Samuel et Samten Yeshi [sommaire de l'ouvrage]

Les directrices de la publication : Katia Buffetrille est ethnologue et tibétologue, chercheur à l’École pratique des Hautes Études et affiliée au Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale (CRCAO). Isabelle Henrion-Dourcy, ethnologue, spécialiste du théâtre et des médias tibétains, est professeure au Département d’anthropologie à l’université Laval (Québec).

chcros logo
chcros logo

 

Ce livre a reçu le Prix « Coup de cœur Musiques du Monde 2018 » de l’Académie Charles Cros

 

Dernières publications de l'EREA