Colloque 15 couv web

Colloque 15 couv web
La composition du temps. Prédictions, événements, narrations historiques

sous la direction de Chloé Andrieu et Sophie Houdart

Éditions de Boccard [Collection Colloques de la Maison Archéologie et Ethnologie, René Ginouvès, n°15], Paris, 2018

Ce livre clôt un triptyque qui avait été initié par la Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès, dont la première partie était consacrée à la notion de transition historique tandis que la deuxième portait sur les refondations et les recommencements. Nous proposons de poursuivre la réflexion sur le temps, les soubresauts, les changements qui l’affectent et les prédictions des évènements.
Comment, selon les sociétés, selon les périodes, perçoit-on, structure-t-on, manipule-t-on les temps à venir ? Nous partons de l’hypothèse que le futur autant que le passé habitent notre présent et que ce qui nous est contemporain est au moins autant lié à l’histoire dont on hérite qu’aux projets que l’on formule et aux états du monde que l’on anticipe.

Toutefois, impossible de parler du futur sans prendre en considération le régime d’historicité ou la division du temps propre à chaque société. Étant admis qu’il n’y a pas de temps exogène, il faut considérer la façon dont ces trois états – ce qui est passé, ce qui est et ce qui adviendra – sont organisés d’une société à l’autre. En d’autres termes, un volume sur le futur est nécessairement un volume sur la composition du temps et implique de s’interroger sur la façon dont, dans chaque société et chaque présent, sont mises en relation les dimensions temporelles du passé et du futur.

Nous abordons plusieurs aspects : celui de l’ordonnancement du temps chronologique et son traitement, celui des techniques de prévision du futur et de leur efficacité et enfin, la mise en récit des évènements passés ou à venir. Les contributions réunies dans ce volume illustrent d’innombrables opérations de combinaison et d’intégration du temps et recèlent de dispositifs narratifs, techniques et politiques qui les accompagnent.


Sommaire

Chloé Andrieu et Sophie Houdart
La composition du temps, p. 9

Une question de rythmes et de matières

Christophe Petit, Jacques Élie Brochier, Julien Curie, Bruno Desachy, Laure Fontana, Ludovic Slimak et Ségolène Vandevelde
L’approche michrocronologique en archéologie. Étude des encroûtements carbonatés en contextes paléolithique et romain, p. 19

Marie Charlotte Arnauld, Chloé Andrieu, Julien Hiquet, Jennifer Saumur et Juliette Taïeb
Changement dans la prédiction politique au ix e siècle apr. J.‑C. dans les royaumes mayas, p.39

Ilaria Calini
Temporalité littéraire et devenir historique en Mésopotamie. Le cas du poème d’Errab, p. 51

Tiziana Nicoletta Beltrame
Œuvres et temporalités. (Dé)construire la pérennité au musée, p. 65

Le temps des oracles

Francesca Cozzolino
Donner forme à l’avenir. Pratiques et discours de l’anticipation dans le champ du design, p. 77

Sara Shroukh
Les Chilam Balam des Mayas et l’annonce de l’encuentro. Prédictions, (ré)appropriations et mise en présence, p. 93

Jean-David Richaud
Prophétie de la rupture et prise de pouvoir des Seldjoukides (xie siècle), p. 103

Laure Assaf
« Voir le futur, créer le futur ». Les Émirats arabes unis face à la fin du pétrole, p. 115

Manfred Lesgourgues
Prédire après la bataille ? L’oracle du « mur de bois » et la notion d’oracle post-eventum, p. 129

Chloé Paberz
« Creative Korea ». Un projet national, p. 145

Mise en récit

Mélanie Pavavy
Catastrophe et nostalgie. Que peut le cinéma documentaire en temps d’Apocalypse ?, p. 157

Matthieu Rajohnson
La chute de Jérusalem dans les chroniques occidentales (xiie‑xiv e siècle). De l’accident historique à l’accomplissement prophétique, p. 171

Sarah Rey
Pleur sur la ville. Les conquêtes romaines : mise en récit et conflits de temporalité, p. 183

Philippe Erikson
De l’ethnogenèse à l’eschatopoïésis. Événements historiques et destins post-mortem chez les Chacobo d’Amazonie bolivienne, p. 193

Valentina Vapnarsky
De la politique à la grammaire. Recompositions prophétiques chez les Mayas Cruso’ob, p. 203