Qanbus Tarab couverture

Qanbus Tarab couverture
Sous la dir. de Jean Lambert et Samir Mokrani, 2013 Sanaa, Centre Français d’Archéologie et de Sciences Sociales, Paris, Geuthner.

Contributions de : Pierre d’Hérouville, Nizār Ghānim, Werner Graebner, Larry F. Hilarian, Muḥammad al-Jumā‘ī, Christian Rault.

Le luth monoxyle qanbûs ou tarab a joué un rôle central dans la musique du Yémen jusqu’au milieu du XXe siècle. Actuellement en voie de disparition, il présente plusieurs énigmes sur le plan historique, organologique et anthropologique. Selon des hypothèses historiques plausibles basées sur l’iconographie et la philologie, sa genèse remonterait à une forme de luth monoxyle (fabriqué dans une seule pièce de bois). apparue pour la première fois en Asie centrale avant le début de l’ère chrétienne. Cette forme se serait ensuite diffusée dans le monde arabe à travers la Perse sassanide, puis jusqu’au Yémen entre le XIIIe et le XVIe siècle, et de là, dans l’océan Indien, dans le monde malais et le monde swahili, avec l’émigration yéménite. C’est à Sanaa que l’instrument est le mieux documenté, grâce aux témoignages d’histoire orale. Le livre porte une attention particulière à sa description morphologique, ainsi qu’à son analyse organologique et de lutherie comparée. En effet, cet instrument n’est pas seulement monoxyle, mais il est aussi mono-cave (le manche et la caisse ne formant qu’une seule cavité). Enfin, imprégné de la culture des lettrés et des artisans de Sanaa, ce luth fait l’objet de représentations anthropomorphiques qui suscitent de nombreuses questions anthropologiques et d’histoire des mentalités. Mais c’est certainement grâce à sa petite taille et à sa caisse monoxyle que cet instrument a résisté au puritanisme et a traversé les océans.

http://www.geuthner.com/livre/qanbus-tarab/1024

Prochains événements

vendredi 18 janvier 2019 10h00 - 12h00

SAA 2019 01 18 daviddupuis
Des hallucinogènes comme outils de transmission culturelle. Enquête sur les modes de socialisation des hallucinations dans les Amériques, David Dupuis (post-doc Univ. de Durham/LAS)

Discutante : Anne-Marie Losonczy – EPHE, CERMA-Mondes américains Les Amériques sont souvent décrites comme le continent des hallucinogènes. Leur...

Séminaire d’anthropologie américaniste, EREA

mardi 22 janvier 2019 16h00 - 18h00

Le microbiome pré-colonial: une collaboration entre microbiologistes et anthropologues autour des collections muséales de restes humains, Frédéric Keck (LAS)

Les restes humains conservés dans les musées peuvent être étudiés à partir d’autres technologies scientifiques que celles qui ont justifié leur collec...

Anthropologie à Nanterre

vendredi 25 janvier 2019 10h30 - 13h00

Cérémonies religieuses après une inondation : du rituel funéraire pour les noyés (Khan-chung-cheng) à la fête religieuse, à Taiwan, Huang I Ling (étudiante en Master de l'EHESS)

.

Atelier « Chine »

vendredi 25 janvier 2019 14h30 - 16h30

Séminaire Polliere2
La terre se mouvait et la mer se retirait. Séisme et environnement dans les discours huave de San Francisco del Mar, Oaxaca (Mexique), Sonia Polliere (Doctorante UPN)

Le 7 septembre 2017 un séisme de magnitude 8.4 secoue les terres du sud et du centre du Mexique. L’épicentre se trouve à Tonalá dans l’État du Chiapas...

Séminaire de l'EREA, EREA

lundi 28 janvier 2019 14h00 - 16h00

La danse du fonio
Le montage dans le documentaire musical : manœuvres, procédés, débrouilles, Alfonso Castellanos (EHESS/IMAf)

Le caractère situationnel, fortement intuitif et subjectif du documentaire, ainsi que la dimension performative et interactive dans laquelle se fait l...

Séminaire du CREM, CREM

mardi 29 janvier 2019 16h00 - 18h00

Des pierres pour marquer l’espace? De la dynamique du lieu chez les Mela (Ethiopie), Lucie Buffavand (Max Planck Institut für ethnologische Forschung)

Résumé à venir

Anthropologie à Nanterre

Dernières parutions