Le Centre d'Enseignement et de Recherche en Ethnologie Amérindienne

Programmes de recherche à l'EREA

Membres de l'EREA

 

Picto EREA grandCréée en 1977 comme unité associée à l’EHESS, l’EREA devient, en 1986, une unité propre du CNRS (UPR). En 2006, l’équipe rejoint le LESC en tant que centre EREA (Enseignement et recherche en ethnologie amérindienne). Depuis sa création, le centre réunit des chercheurs et enseignant-chercheurs membres et associés, des postdoctorants et des doctorants.



L’aire de recherche s’étend des Basses Terres d’Amérique du Sud, particulièrement l’Amazonie, aux Andes et à la Mésoamérique ; elle associe les domaines de l’ethnologie, l’ethnolinguistique et l’anthropologie linguistique, l’ethnohistoire, l’anthropologie politique et celle des religions, l’anthropologie visuelle, l’archéologie, l’histoire et la géographie.

Les recherches portent sur une trentaine de groupes ethniques et/ou populations, et développent des approches comparatives et théoriques sur diverses thématiques. Celles abordées actuellement comprennent :

 

  • l’agentivité et les relations humains-non humains ;
  • les conceptions de la temporalité et les régimes d’historicité et de mémoire sociale ;
  • les savoirs locaux et les enjeux de la patrimonialisation ;
  • le statut des images et des objets ; les représentations de la personne ;
  • l’espace, les lieux de pouvoirs, les recompositions territoriales ;
  • la fabrique du politique, les mouvements de revendications identitaires et autochtones ; les relations inter-ethniques ;
  • les recompositions du religieux ;
  • la dynamique du rituel ;
  • les approches théoriques des faits de parenté ;
  • la syntaxe, sémantique et pragmatique de langues amérindiennes ;
  • la construction et les transformations du champ de l’américanisme.

À partir de solides enquêtes de terrain, les membres du centre EREA entendent apporter une contribution à la connaissance de ces sociétés tout en s’impliquant auprès des communautés et des institutions locales (publications, enseignements, restitution de savoirs…).

Trois séminaires réguliers sont co-organisés à l’Institut des Amériques « Anthropologie américaniste », à l’EHESS « Agentivité », et au musée du quai Branly « L’Amérique latine par et pour l’image ».
Enseignants et chercheurs du centre EREA participent à la formation et à l’encadrement de la recherche dans plusieurs universités en France (Paris Ouest, Paris Descartes, Lyon 2, Poitiers, EHESS, INALCO, École du Louvre) et à l’étranger (ULB, Museu Nacional Univ. F. de Rio de Janeiro, Univ. F. de Santa Catarina, Univ. de São Paulo, Univ. de San Marcos, Univ. catholique de Lima, Univ. de Buenos Aires, Univ. Rafael Landívar, Guatemala). Depuis sa création, l’EREA est par ailleurs très actif au sein de la Société des Américanistes. 
 
Le centre EREA a un réseau international de chercheurs associés, et accueille régulièrement des collègues et doctorants étrangers.  
Le centre EREA est partenaire de programmes internationaux (ANR, GDRI, PICS, ECOS…) et impliqué dans l’organisation de nombreux colloques nationaux et internationaux.

 

Programmes de recherche à l'EREA

  • Sawa
    Savoirs autochtones wayana-apalaï (Guyane) – Une nouvelle approche de la restitution et ses implications sur les formes de transmission Le projet a pour but de valoriser et de restituer aux Wayana et Apalaï, populations amérindiennes de la Guyane française, un ensemble de fonds audiovisuels et photographiques et de collections d’objets représentatifs de leur culture, tout en proposant une réflexion sur les pratiques de restitution et leur incidence sur la transmission des savoirs traditionnels d’Amazonie guyanaise.
  • Ritmo
    Créer, détruire, transformer en Mésoamérique : les modalités des actions rituelles et leurs inscriptions temporelles Ce Groupe de Recherche International (GDRI)  réunissant des partenaires européens, mexicains et états-uniens développe une réflexion autour de la dimension temporelle de l’activité rituelle dans les sociétés mésoaméricaines, passées et contemporaines, dans une perspective interdisciplinaire et comparative (archéologie, épigraphie, iconologie, ethnohistoire, ethnologie, linguistique, anthropologie linguistique).
  • Fabriq'am
    La fabrique des « patrimoines » : mémoire, savoir, et politique en Amérique indienne aujourd’hui Le projet développe une réflexion comparative sur les avatars de la notion exogène de « patrimoine culturel », dans les sociétés amérindiennes, les façons dont celles-ci s’en emparent et les transformations qu’elle entraine (régimes de temporalité, de transmission des savoirs, de visibilité…).

 

Membres de l'EREA Picto erea

 

Les chercheurs et enseignants-chercheurs de l'EREA

 

Sauf mention contraire, les enseignants-chercheurs sont de l'université Paris Nanterre et les chercheurs du CNRS

Directeur de recherche
émérite
Colombie, Pérou
Chargée de recherche
Bolivie
Patrick Deshayes
Professeur des universités, université Lyon II
Professeur des universités
Guyane française
Chargé de recherche
Bolivie
Nicolas Journet
Journaliste, magazine Sciences Humaines
Maître de conférences
Directrice de recherche
émérite
Chargée de recherche
Guatemala, Mexique
Maître de conférences
Brésil

Les jeunes docteurs de l'EREA


 

Les docteurs ayant soutenu leur thèse au laboratoire y sont affiliés durant les trois années suivant celle de leur soutenance.

Thèse intitulée « Tourisme communautaire et identité culturelle : entre revendications, instrumentalisations et mises en scène. Acteurs et enjeux et stratégies en Amazonie équatorienne »
Effectuée sous la direction de Anne-Christine Taylor
Soutenue le 25/05/2016
Thèse intitulée « L'équilibre asymétrique. Une ethnographie de l'antagonisme entre les Kakataibo et les Shipibo d'Amazonie péruvienne »
Effectuée sous la direction de Patrick Menget
Soutenue le 04/12/2014
Thèse intitulée « Renaissance des Leco perdus : Ethnohistoire du piémont bolivien d’Apolobamba à Larecaja »
Effectuée sous la direction de Jean-Pierre Chaumeil
Soutenue le 29/01/2014
Thèse intitulée « Le Service éternel. Ethnographie d'un esclavage amérindien (Yuqui, Amazonie bolivienne) »
Effectuée sous la direction de Philippe Erikson
Soutenue le 15/12/2016
Thèse intitulée « La proie, l’animal personne ou l’ennemi des hommes. Nommer, classer, penser et se nourrir d’animaux sur le haut-Maroni des Wayana (Guyane française) »
Effectuée sous la direction de Philippe Erikson
Soutenue le 10/12/2014
Thèse intitulée « ​Une délicate rencontre entre savoirs autochtones et "experts". Enjeux des politiques interculturelles dans le domaine de la prévention de la violence à l’égard des femmes kichwa en Amazonie équatorienne »
Effectuée sous la direction de Jean-Pierre Chaumeil et Ilario Rossi
Soutenue le 08/10/2015

 

Les doctorants de l'EREA


Thèse intitulée « Les "1000 premiers jours". Ethnologie de l’alimentation et des soins du jeune enfant et de sa mère en Bolivie »
Effectuée sous la direction de Philippe Erikson
Thèse intitulée « Cosmologie, rituels et histoire des tucana d'Amazonie bolivienne »
Effectuée sous la direction de Philippe Erikson
Thèse intitulée « Le programme des repas scolaires qaliwarma. Patrimonialisation de l'alimentation et développement au Pérou »
Effectuée sous la direction de Philippe Erikson et Charles-Edouard de Suremain
Thèse intitulée « Les politiques mises "en oeuvre" pour aller au-delà de l'isolement. Étude sur le programme GESAC (Gouvernement Electronique-Service d'Assistance au Citoyen) dans les communautés riveraines et indigènes au Brésil »
Effectuée sous la direction de Philippe Erikson
Thèse intitulée « Les sorciers condamnés. Chamanisme et mutation dans le monde Awajun »
Effectuée sous la direction de Jean-Pierre Chaumeil
Thèse intitulée « La maroma mexicaine à l'épreuve des processus de patrimonialisation »
Effectuée sous la direction de Philippe Erikson et Aline Hémond
Thèse intitulée « Relations homme-femme, alliance et transformation culturelle en Amazonie. Réflexions à partir d'une étude ethnographique dans un contexte transfrontalier »
Effectuée sous la direction de Philippe Erikson
Thèse intitulée « The whole land is sacred. Interroger la notion d' "espace sacré" chez les Navajos »
Effectuée sous la direction de Philippe Erikson

Les membres affiliés et associés de l'EREA


Olivier Allard
Maître de conférences, Laboratoire d’anthropologie sociale
Anne-Gael Bilhaut
AnthropoLab
Marie Chosson
Institut national des langues et civilisations orientales
Pablo Cruz
Consejo Nacional de Investigación Científica y Técnica
Magali Demanget-Hisar
Maître de conférences
Francis Dupuy
Université Toulouse II-Le Mirail
Olivier Le Guen
Centro de Investigación y estudios Superiores en Antropología Social
Marc Lenaerts
Université libre de Bruxelles
Silvia Macedo Lopes
Université fédérale de Sao Paolo
Olivier Meunier
Université d'Artois
Nancy Ochoa Siguas
Docteure
Nathalie Pétesch
Docteure
Pascal Riviale
Archives nationales
Florencia Tola
Consejo Nacional de Investigación Científica y Técnica
Eduardo Viveiros de Castro
Professeur, université fédérale de Rio de Janeiro

Dernières publications de l'EREA

  • Trophées
    Trophées. Études ethnologiques, indigénistes et amazonistes offertes à Patrick Menget édité par Philippe Erikson Société d'ethnologie, Nanterre, 2016, 2 volumes, 560 p. Guerre, couvade, cham...
  • « Acting translation »
    « Acting translation. Ritual and prophetism in twenty-first-century indigenous Amazonia » par Carlos Fausto et Emmanuel De Vienne HAU: Journal of Ethnographic Theory, 4-2, 2014: 161-191. Thi...