CouvertureA&S20

CouvertureA&S20
Les vies de la psychiatrie et la reconfection de l’ordinaire

coordonné par Nicolas Marquis et Baptiste Moutaud

Anthropologie & Santé, 20, 2020

La psychiatrie est traversée par des interrogations persistantes à propos de ce qu’est "soigner", mais aussi ce qu’est "bien vivre" lorsqu’on souffre d’une affection psychique chronique. Sur quels critères évaluer le bien-être ? Le soin peut-il dévier de ce que la personne à laquelle il s’adresse désire ? Entre la guérison, la rémission, la stabilisation ou le rétablissement, que vise-t-on ? Jusqu’où peut-on inciter un individu à être autonome ? L’objectif de ce numéro est de mettre en lumière un pan important du quotidien de la psychiatrie où se déploient concrètement ces interrogations : le travail de retissage d’une vie "ordinaire", et les critères utilisés pour définir en quoi pourrait consister cette vie. Si l’ordinaire prend une telle place dans les soins, c’est parce qu’il constitue précisément ce qui est mis à mal par le trouble mental mais aussi parfois par son traitement. Ce numéro est structuré autour de trois évolutions marquantes : la place grandissante réservée au discours des personnes souffrant de troubles mentaux ; la montée en puissance de la thématique du rétablissement ; et enfin le développement d’une anthropologie du potentiel caché. Ces évolutions renseignent sur les conceptions de ce qu’est une vie qui vaut la peine d’être vécue, des dimensions sur lesquelles il est possible d’agir pour y parvenir (biologiques, cognitives, structurelles, relationnelles, matérielles, symboliques, etc.), mais aussi de ce dont chacun devrait disposer pour mener au mieux son existence. 



Nicolas Marquis et Baptiste Moutaud 
Introduction. Les vies de la psychiatrie et la reconfection de l’ordinaire

Nicolas Henckes et Nicolas Marquis 
Ce que (faire) parler veut dire. Enjeux méthodologiques et épistémologiques des récits de maladie en psychiatrie

Florence Weber et Astrid Chevance 
Perspectives méthodologiques comparées sur l’entretien clinique et la relation ethnographique avec des personnes suivies en psychiatrie

Álvaro Jiménez-Molina 
Se blesser pour survivre : les pratiques d’automutilation dans la vie d’une adolescente sans-abri au Chili

Aurélien Troisoeufs
« Jouer aux normaux entre malades ». Expériences des troubles psychiques et normalités négociées dans les groupes d’entraide mutuelle

Elsa Forner-Ordioni
« L’imagination au pouvoir ! » Appropriation, matérialité et performance de la thérapie par réalité virtuelle en santé mentale

Alain Ehrenberg
L’idéal du potentiel caché. Le rétablissement, le rite et la socialisation du mal

Essai réflexif 
Véronique Servais 
Le « Projet Jonathan ». Aménager un environnement autour d’un enfant porteur d’autisme