couv passion web

couv passion web

À Séville de grands rituels mobilisant l’ensemble du corps social se succèdent tout au long de l’année : semaine sainte, ouverture de la saison des corridas, feria, pèlerinage de Rocío et Corpus Christi. Flamboyantes et exotiques, ces célébrations d’un catholicisme populaire exercent sur quiconque y porte un regard une forme de fascination.
Du meurtre de Notre Père Jésus lors de la semaine sainte à la pulsion du désir retrouvé et maîtrisé lors de la corrida de resurrección, à la feria qui célèbre l’émergence de la parenté, au rapt de la Vierge en Mère à laquelle le pèlerin doit finalement renoncer, et enfin, à la consommation festive du corps de Notre Père Jésus : le peuple andalou construit, au moyen de ses rituels, une scénographie originale du triangle oedipien. La Passion selon Séville procède ainsi par clivage entre la mise en scène du mythe et la mise en acte du rite qui suggère un autre récit, non explicité, celui de l’inconscient.
Par une description fine et vécue des processions et des célébrations sévillanes, ainsi que par une très riche iconographie, Antoinette Molinié nous donne à voir un christianisme vivant et incarné. Combinant de manière novatrice une approche structuraliste et des outils freudiens, elle propose une analyse des grands rites de notre culture dans leur spécificité andalouse.

couv urbanisation web

couv urbanisation web

Urbanisation informelle par l'autogestion au Pérou.

L'invention d'une culture andine urbaine à Ayacucho

par Fanny Chagnollaud

L'Harmattan, Paris, 2016, 302 p.

La ville d'Ayacucho au Pérou reçoit depuis les années 1950 des paysans andins chassés par la misère. Ce processus s'est accompagné de l'arrivée massive de réfugiés fuyant la guerre dans les années 1980. Cette migration a induit un développement spectaculaire de quartiers périphériques qui se développent selon l'organisation sociale et la culture andine rurale traditionnelle. Cette urbanisation se fait par l'autogestion et ces migrants ont inventé les modalités d'une culture andine urbaine.

couv 2016

couv 2016

Théorie des événements extraterrestres. Essai sur le récit fantastique

par Arnaud Esquerre

Fayard, Paris, 2016, 260 p.

Depuis le milieu du xxe siècle, les mystérieux témoignages d’ovnis, de soucoupes volantes et de phénomènes aériens non identifiés ont fleuri. Les témoins ne se connaissent pas, ne vivent ni au même endroit, ni parfois à la même époque, mais tous leurs récits se ressemblent : quelqu’un raconte avoir aperçu dans le ciel, de manière soudaine et inattendue, puis avoir perdu de vue, tout aussi subitement, une chose qu’il ne reconnaît pas. Comment ces récits énigmatiques peuvent-ils être résolus ?
En se plongeant dans les centaines de témoignages collectés en France depuis les années 1970 par un petit département du Centre national d’études spatiales qui leur est strictement dévolu (le GEIPAN) et dans les procès-verbaux des enquêtes de gendarmerie, Arnaud Esquerre propose une nouvelle piste : tous ces témoignages ont une structure commune qui place l’incertitude au cœur de ce qui a été vécu.
Comprendre ainsi que des récits aussi étonnants que ceux d’événements extraterrestres sont, en fait, des récits fantastiques, même s’ils ne sont pas littéraires, c’est aussi une manière d’explorer notre rapport à la réalité.

couv incommensurables

couv incommensurables

Les incommensurables

par Sophie Houdart

Zones sensibles, Bruxelles, 2015, 192 p.

Le Large Hadron Collider (LHC), ou grand collisionneur de hadrons, est l’accélérateur de particules le plus grand et le plus puissant du monde. Prenant la forme d’un anneau de 26,659 kilomètres de circonférence, lové 100 mètres sous terre et officiellement domicilié à Meyrin, à la frontière de la France et de la Suisse, il est constitué d’aimants supraconducteurs et de structures accélératrices qui augmentent l’énergie des particules qui y circulent. Chaque jour, à l’intérieur de l’accélérateur, deux faisceaux de particules qui circulent en sens contraire à des énergies très élevées avant de rentrer en collision l’un avec l’autre. Les particules, lancées à 99,9999991 % de la vitesse de la lumière, effectuent 11 245 fois le tour de l’accélérateur par seconde et entrent en collision quelque 600 millions de fois par seconde. Les Incommensurables est une minutieuse enquête de terrain sur cette « cathédrale » enfouie qui offre la possibilité de se connecter à l’immensité et aux mystères de l’univers, d’accéder à quelque chose qui dépasse largement l’humanité et qui, pourtant, la contient, expression moderne de la transcendance..