couv existenceEN

couv existenceEN

Existence in the details. Theory and methodology in existential anthropology

par Albert Piette

Duncker & Humblot, Berlin, 2015, 119 p.

This book is an anthropology book, not a social and cultural anthropology book, but an existential anthropology book. It presents a critique of the theories and methods of the social sciences, which Albert Piette reproaches for side-stepping human beings, their modes of being and more generally the fact of existing. The book also offers an original combination of methods for exploring the details of existence: the particularities of each person in a group, the succession of situations in a day, and the subtlety of moments of presence. It gives rise to new theoretical propositions on what constitutes the specificity of human existence and social life.

couv poetes web

couv poetes web

Poètes Nzakara II

édité par Margaret Buckner

Karthala, Paris, 2015, 268 p.

En 1963, Éric de Dampierre publiait Poètes nzakara (tome I), le premier ouvrage de la collection Classiques africains. Ce volume comprenait la première moitié d’une soixantaine de poèmes – c’est-à-dire, des chants accompagnés à la harpe – recueillis entre 1958 et 1965 dans divers villages nzakara de l’est de la RCA. Les poètes chantent comme chantaient leurs aïeuls à la cour royale, offrant commentaires piquants, souvent voilés, sur les princes et leurs conseillers. Ils chantent aussi leur impuissance devant le Destin, leur désespoir devant la colonisation – aussi bien européenne que bandia –, la perfidie des femmes, et la certitude de la mort.
Voici, cinquante ans après, l’autre moitié de ce recueil de poèmes. Les voix des poètes sont sûrement éteintes, mais les paroles vivent dans ces pages. Aux vingt-huit poèmes faisant suite à ceux publiés dans le tome I, ont été ajoutés trois longs poèmes de l’un de ces poètes, qui furent enregistrés quelques années plus tard et qui peuvent être écoutés sur le site des archives audiovisuelles du CREM [lien]. Ainsi, le lecteur pourra apprécier l’art de ces hommes qui sont en fait aussi bien musiciens et compositeurs que poètes.
En plus, en préface du livre est reproduit un texte inédit d'Éric de Dampierre : « Pourquoi éditer les textes africains ? »

couv existenceEN

couv existenceEN

Of Doubt and Proof. Ritual and Legal Practices of Judgment

édité par Daniela Berti, Anthony Good et Gilles Tarabout

Ashgate, Londres, 2015, 224 p.

All institutions concerned with the process of judging - whether it be deciding between alternative courses of action, determining a judge’s professional integrity, assigning culpability for an alleged crime, or ruling on the credibility of an asylum claimant - are necessarily directly concerned with the question of doubt. By putting ritual and judicial settings into comparative perspective, in contexts as diverse as Indian and Taiwanese divination and international cricket, as well as legal processes in France, the UK, India, Denmark, and Ghana, this book offers a comprehensive and novel perspective on techniques for casting and dispelling doubt, and the roles they play in achieving verdicts or decisions that appear both valid and just. Broadening the theoretical understandings of the social role of doubt, both in social science and in law, the authors present these understandings in ways that not only contribute to academic knowledge but are also useful to professionals and other participants engaged in the process of judging. This collection will consequently be of great interest to academics researching in the fields of legal anthropology, ritual studies, legal sociology, criminology, and socio-legal studies.

Contributeurs : Antoine Garapon, Anthony Good, Daniela Berti, Gilles Tarabout, Stéphanie Homola, Jan Budniok, Véronique Bouillier, Anthony Good, Zachary Whyte, Carolina Kobelinsky, Tobias Kelly.

Couverture DocteurK

Couverture DocteurK

L'étrange encyclopédie du Docteur K. Portraits et horoscopes d'un astrologue indien

par Emmanuel Grimaud

Société d'ethnologie, Nanterre, 2014, 299 p.

Dans la lignée des grands projets encyclopédiques de l'art brut ou du Bestiaire d'Aloys Zötl, l'encyclopédie formidable et démesurée du docteur Kulkarni consiste en une collection unique de plusieurs centaines de portraits astrologiques. Décrivant les visages, les crânes, les paysages, les minéraux et leurs principes de formation dérivés de l'influence des astres, cet astrologue indien aurait sans doute fasciné l’auteur de l’art magique, Breton et les surréalistes.
Dessinateur pendant de longues années sur des chantiers archéologiques, le docteur Kulkarni a ouvert un cabinet de consultation astrologique et entrepris de faire les portraits de ses clients. Réputé pour avoir conçu une méthode de dessin inédite permettant, sans l’avoir jamais vue et à partir de son horoscope, de recomposer le visage d’une personne, le Pandit mûrit le projet monumental d’une encyclopédie astrologique illustrée de la destinée humaine, mettant ses connaissances dérivées de l’archéologie au service d’une pratique thérapeutique. Une chose est sûre, le docteur Kulkarni n’est ni un astrologue banal, ni un artiste comme les autres. Pour saisir les rouages de son entreprise sans équivalent, l’auteur n’a pas eu d’autre choix que de devenir à la fois client et disciple, invitant le lecteur à suivre une consultation pleine de péripéties au terme de laquelle il verra vaciller bien des idées préconçues sur la nature de l’astrologie.