couv poetes web

Poètes Nzakara II

édité par Margaret Buckner

Karthala, Paris, 2015, 268 p.

En 1963, Éric de Dampierre publiait Poètes nzakara (tome I), le premier ouvrage de la collection Classiques africains. Ce volume comprenait la première moitié d’une soixantaine de poèmes – c’est-à-dire, des chants accompagnés à la harpe – recueillis entre 1958 et 1965 dans divers villages nzakara de l’est de la RCA. Les poètes chantent comme chantaient leurs aïeuls à la cour royale, offrant commentaires piquants, souvent voilés, sur les princes et leurs conseillers. Ils chantent aussi leur impuissance devant le Destin, leur désespoir devant la colonisation – aussi bien européenne que bandia –, la perfidie des femmes, et la certitude de la mort.
Voici, cinquante ans après, l’autre moitié de ce recueil de poèmes. Les voix des poètes sont sûrement éteintes, mais les paroles vivent dans ces pages. Aux vingt-huit poèmes faisant suite à ceux publiés dans le tome I, ont été ajoutés trois longs poèmes de l’un de ces poètes, qui furent enregistrés quelques années plus tard et qui peuvent être écoutés sur le site des archives audiovisuelles du CREM [lien]. Ainsi, le lecteur pourra apprécier l’art de ces hommes qui sont en fait aussi bien musiciens et compositeurs que poètes.
En plus, en préface du livre est reproduit un texte inédit d'Éric de Dampierre : « Pourquoi éditer les textes africains ? »