shifu moine

shifu moine
Vieux maîtres et nouvelles générations de spécialistes religieux en Chine aujourd’hui : ethnographie du quotidien et anthropologie du changement social

Ce programme de recherche s’intéresse à la vie quotidienne des spécialistes religieux chinois aujourd’hui, dans un contexte où la charge même de dignitaire religieux, et plus largement le paysage religieux, ont connu d’importantes mutations. Il propose de prendre pour sujet les différentes figures de ce que l’on a coutume d’appeler les religions chinoises — le taoïsme, le bouddhisme, le confucianisme, les religions locales — et de les mettre en regard dans leur existence présente.

La focale sera portée de façon privilégiée sur les vieux maîtres de chacune de ces traditions, entrés en religion avant la Révolution culturelle et même pour certains avant la Libération (1949). Témoins des différentes périodes de trouble du XXe siècle, ils sont aujourd’hui en mesure de raconter ces événements de leur propre point de vue. Mais surtout, ces personnages qui ne sont aujourd’hui plus qu’une poignée sont les seuls à pouvoir faire état de la manière dont ils pratiquaient autrefois certains rituels et techniques d’ascèse, et d’expliquer comment ils s’accommodaient au quotidien des différentes tâches qui leur incombaient. On leur doit — dans certains cas mais pas toujours — d’avoir perpétué les chaînes de transmission, pour un temps interrompues, par delà la longue période de prohibition.

Aujourd’hui, ils sont les derniers dépositaires de ces savoirs et de ces techniques qui pour certains sont sur le point de disparaître voire déjà tombés dans l’oubli. Avec un soin particulier accordé à la transmission orale, il s’agit de considérer ce qui, selon leurs propres souvenirs, ceux de leurs aînés et de leurs disciples, a changé au fil des générations d’officiants. On dressera une série de portraits ethnographiques de ces religieux, dans le détail de leur histoire de vie et de leurs activités présentes, on donnera à voir de la sorte la scène religieuse d’aujourd’hui et on s’efforcera de mieux saisir l’impact des ruptures du XXe siècle.

L’entreprise de reconstruction des temples a commencé lors des années d’ouverture au début des années 1980. Les pratiques religieuses ont été ré-autorisées ; un nouveau cadre officiel leur a été donné, conforme aux prescriptions de l’État. Alors que la transmission s’opérait traditionnellement de maître à disciple, la charge de former le clergé a été confiée à des instituts mis en place à cet effet. Sur cette base, les communautés religieuses se sont réorganisées, en adaptant localement le nouveau cadre et parfois aussi en lui échappant. La génération charnière des « anciens » a désormais passé la main aux nouvelles générations. Le moment semble donc opportun pour saisir comment les traditions se sont perpétuées sous bénéfice d’inventaire et sur quelles bases s’est accomplie la résurgence religieuse qui, plus qu’un simple renouveau, a occasionné d’importants changements et aussi des réinventions.

Logo wikiSHIFU 3Pour s’interroger sur ce qui « fait » désormais le maître taoïste, le moine bouddhiste, le spécialiste de géomancie ou de divination, le médium, le bimo Yi, le musicien ritualiste… une équipe de sinologues est réunie, pour la plupart ethnologues et sociologues des religions qui ont déjà une longue expérience de terrain dans ces milieux, et qui sont à même de constituer un nouveau corpus de matériaux de première main sur les vieux maîtres de ces traditions.

L’idée est de s’intéresser à la vie et à l’expérience des vieux maîtres et à la situation religieuse actuelle telle qu’elle s’est installée en partie dans la continuité de leurs savoirs mais aussi en rupture d’avec leurs traditions et leur époque.

La mise en regard d’une série de cas ethnographiques permettra de rendre compte d’univers religieux spécifiques et pour la plupart demeurés peu connus. De façon plus large, cette étude comparatiste et pluridisciplinaire invitera à s’interroger sur les raisons d’être des différents maîtres religieux aujourd’hui en Chine et sur les virtuosités bien particulières qui les caractérisent dans ce contexte.

Équipe

  • Responsable : Adeline HERROU (chargée de recherche HDR, LESC – CNRS)
  • Membres : Brigitte BAPTANDIER (directeur de recherche émérite, LESC – CNRS), Daniela CAMPO (maître de conférence, université de Strasbourg), Joshua CAPITANIO (assistant professor, University of the West – Los Angeles), Adam CHAU (University lecturer, AMES – University of Cambridge), Catherine DESPEUX (professeur émérite, CRCAO – INALCO), Guillaume DUTOURNIER (maître de conférence, EFEO), Georges FAVRAUD (post-doctorant, LISST – université de Toulouse), JI Zhe (maître de conférences, CRCAO – INALCO), Stephen JONES (associate researcher, SOAS – Londres), KO Peiyi (doctorante, LESC – CNRS), LI Jing (diplômé de l’ESIT, Paris), LONG Feijun (chargée de recherche, SASS – Shanghai), Aurélie NEVOT (chargée de recherche, CEH – CNRS), Nicola SCHNEIDER (post-doctorante, CRCAO), Claire VIDAL (doctorante, LESC – CNRS), WU Nengchang (associate professor, Fudan University – Shanghai)

Financement

  • ANR (2013-2016)

Colloques

Réunions annuelles et séminaires

  • Réunion d'équipe annuelle
    • du jeudi 31 janvier au lundi 4 février 2013 à la Maison Archéologie & Ethnologie à Nanterre, en présence de l’ensemble de l’équipe internationale
    • du mercredi 11 juin au vendredi 13 juin 2014 à l’Abbaye de Royaumont en région parisienne, en présence de l’ensemble de l’équipe internationale [programme]
  • Séminaire d'équipe sur Paris (les séances ont lieu de 10h à 12h30, à la Maison Archéologie & Ethnologie à Nanterre, salle 304F du LESC)
    • jeudi 25 avril 2013 – Catherine DESPEUX, « Des femmes taoïstes du Quanzhen »
    • jeudi 25 mai 2013 – Baptiste BUOB, « Du retour de terrain : premiers pas dans le traitement des données avec le logiciel Finalcut »
    • jeudi 13 juin 2013 – Adeline HERROU et Baptiste BUOB, « Le portrait filmé »
    • jeudi 21 novembre 2013 – Georges FAVRAUD, « Une vieille maître taoïste spécialiste de divination au Huangjing guan du Pic du Sud »
    • jeudi 16 janvier 2014 – Aurélie NEVOT, « Maîtres de la psalmodie en transformation. Bimo et gaibian »
    • mardi 4 mars 2014 – Adeline HERROU et Georges FAVRAUD, « Le Wiki-Shifu »
    • jeudi 20 mars 2014 – Nicola SCHNEIDER, « Monastères bling bling et ermites à la retraite : de quelques conceptions différentes de la vie monastique au Tibet contemporain »
    • jeudi 10 avril 2014 – Stephen JONES, « A piggyback for a young Daoist : reflections on the reliability of sources »
    • jeudi 22 mai 2014 – KO Peiyi, « Une famille de maîtres confucéens de géomancie et de divination à Taiwan »
    • jeudi 4 décembre 2014 – Adeline HERROU et Nicola SCHNEIDER, « Discussion sur les axes du programme » à partir de la synthèse thématique suite à la réunion annuelle (à Royaumont)
    • jeudi 26 mars 2015 – Brigitte BAPTANDIER et WU Nengchang, « Réflexion sur le terme fashi 法師 ("maître des rituels" ?) » à partir du fashi du Lüshan pai, entre taoïsme et bouddhisme tantrique (B. Baptandier), du fashi taoïste (Wu Nengchang) et du fashi bouddhiste (fiche wiki de C. Despeux, présentée et discutée par D. Campo et Ji Zhe)
    • mardi 14 avril 2015 – KO Peiyi et Guillaume DUTOURNIER, « Réflexion sur les “maîtres” confucéens » à partir des « maîtres rituels » lisheng 礼生 (Ko Peiyi) et des « maîtres » xiansheng 先生 et disciples "dizi 弟子" (et apparentés, par exemple "tudi 徒弟") et "zi 子" (Guillaume Dutournier)
    • vendredi 5 juin 2015, Catherine DESPEUX et Adeline HERROU, « Réflexion sur les abbés supérieurs fangzhang 方丈 bouddhistes (Catherine Despeux) et taoïstes (Adeline Herrou)
    • lundi 23 novembre 2015 – Brigitte BAPTANDIER et Ji ZHE, « Réflexion sur les médiums (jitong 乩童) et les moines bouddhistes (heshang 和尚) »
    • lundi 7 décembre 2015, Ji ZHE et Daniela CAMPO, « Réflexion sur le sangha (Sengtuan 僧团) et sur les nonnes bouddhistes (biqiuni 比丘尼) et discussion générale sur l’intérêt heuristique de la réflexion sur le vocabulaire des spécialistes religieux

Présentations de films

  • samedi 9 avril 2016, Forum 104, Paris 6e
    Présentation du film d’Adeline Herrou Feng Xingzhao, un moine taoïste bâtisseur dans la Chine d’aujourd’hui
    Plus d’informations
  • mercredi 23 mars 2016, Centre Sèvres, 35bis rue de Sèvres, Paris 6e
    Présentation du film de Stephen Jones Li Manshan : Portrait of a folk Daoist en ouverture du colloque (cf. supra)
    Plus d’informations
  • jeudi 3 décembre 2015, SOAS, University of London
    Présentation du film de Stephen Jones Li Manshan : Portrait of a folk Daoist
    Plus d’informations
  • mardi 24 novembre 2015, Institut d’études bouddhiques, Paris
    Présentation du film de Nicola Schneider La Grande assemblée religieuse pour la paix (18 min.) et discussion sur le renouveau du bouddhisme tibétain dans le Kham oriental, à la soirée « Rencontres et découverte » de l’Institut d’études bouddhiques
    Plus d’informations
  • mercredi 9 septembre 2015, 5e Congrès Asie & Pacifique, Paris
    Présentation du film de Daniela Campo Yinkong 印空 (1921- ), maître du Chan : Vieille nonne et représentante d’un bouddhisme moderne / Chan master Yinkong 印空 (1921- ) : An old woman and a modern Buddhist leader, dans le panel « Biographies bouddhistes en Asie orientale : nouvelles perspectives » coordonné par Sylvie Hureau
  • jeudi 28 mai 2015, Société française d’études du monde tibétain, Paris
    Présentation du film de Nicola Schneider La Grande assemblée religieuse pour la paix (18 min.) et conférence
    Plus d’informations
  • mercredi 13 mai 2015, EHESS, Paris
    Présentation d’une première ébauche de portrait filmé d’un moine taoïste dans la Chine d’aujourd’hui par Adeline Herrou au sein de l’atelier « “Regards croisés” sur l’ethnographie filmée et sonore de l’abbaye de la Trappe »