Visioconférence
,

La représentation de « Santiago Apóstol » et « San Isidro Labrador » dans deux danses de la région de Texcoco (Mexique central), José Manuel Moreno Carvallo (doctorant en anthropologie sociale, Université de Picardie Jules Verne)

Télécharger au format iCal
CREM

Mardi 12 Janvier 2021 11:00 - 13:00

Cette proposition se concentre sur la représentation de saints dans deux danses de la région de Texcoco, État du Mexico : la danse des Santiagos et la danse des Sembradores. Dans la première, dont le thème est le combat, le personnage de Santiago Apóstol (Saint Jacques l’Apôtre) mène l'armée chrétienne contre les troupes maures. La seconde, est une danse de caractère agricole, dans lequel San Isidro Labrador (Saint Isidore le Laboureur) accompagne un groupe de semeurs qui travaillent sur les terres d'une exploitation agricole. Ces représentations coïncident en montrant le caractère miraculeux des saints, d'une part, Saint Jacques l’Apôtre est celui qui donne la victoire aux Chrétiens et convertit les soldats maures au catholicisme, et de l'autre, Saint Isidore le Laboureur est celui qui sème les graines miraculeuses. Dans les deux cas, les danseurs qui jouent ces rôles exécutent certains mouvements similaires, comme le signe de la croix, pour dénoter le pouvoir miraculeux qu'ils exercent.

Au-delà de ces coïncidences au niveau de la représentation, il y a dans la vie quotidienne de grandes différences dans ce que signifie interpréter ces personnages. Le danseur qui joue Saint Jacques l’Apôtre utilise un objet rituel – masque - connu sous le nom de « Visage Divin », qui représente un mélange entre cet apôtre et Jésus-Christ. Pour les Texcocains, cet objet est considéré comme un saint très miraculeux et très punitif, par conséquent, le danseur qui le porte doit accomplir une série d'exigences car au moment de le mettre, il prête son corps au saint. Le cas de Saint Isidore le Laboureur est tout à fait le contraire, puisqu'il n'y a aucune condition à remplir pour pouvoir interpréter le personnage, ni aucun objet sacré établissant une union avec le saint. Cependant, leur comportement, tel que demandé par les villageois pour toutes ces personnes qui jouent un personnage dans les danses, doit être fait avec tout le respect car ce sont des pratiques qui impliquent des forces divines, donc un mauvais comportement peut causer certains types de punitions.

Dans cette proposition, j'essaierai de montrer qu’en dépit de la similitude au niveau de la représentation entre Saint Jacques l’Apôtre et Saint Isidore le Laboureur, le cadre du jeu qui implique le faire comme si, présente de grandes différences dues à la présence du Visage Divin. Un tel objet provoque, dans le cas de la danse des Santiagos, que la représentation d'un saint traverse la limite de la fiction et que sa puissance miraculeuse devient présente dans la réalité quotidienne. Pour aborder ce phénomène, je cherche à approfondir certaines des idées centrales du jeu pour souligner le lien qui s'établit entre le champ fictif et la vie quotidienne à travers les danses.

 

Lien pour se connecter et participer à l’atelier :
https://zoom.us/j/92005524693?pwd=ZDJtNG14cWdTdTdiUk5JZmZoaWlxUT09




L’atelier « Danses et musiques d’Amérique latine et des Caraïbes » souhaite réunir chercheurs, chercheuses et étudiant·es, travaillant sur des pratiques performatives, musicales et dansées, en Amérique latine et dans les Caraïbes. Centré sur une aire culturelle, entendue dans toute sa diversité, et volontairement non thématique, cet atelier se veut un espace de rencontre et de réflexion approfondie sur les objets de recherche des participant·es. La forme et le contenu des interventions, d’une durée d’une heure, seront libres allant de l’analyse de matériaux ethnographiques à des lectures de textes, des réflexions méthodologiques et épistémologiques sur les approches historiques, sociologiques, esthétiques ou anthropologiques des pratiques musicales et dansées, à des présentations centrées sur des débats contemporains ou des questions non-résolues des travaux de recherche.

Organisé par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (Université Paris 8) et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (CREM, Université
Paris Nanterre)

 

Calendrier 2020-2021

1er déc. 2020 : Atelier de recherche « Danses et musiques d’Amérique latine et des Caraïbes »

15 déc. 2020 : Devenir chef : origines, savoir-faire et légitimité dans la pratique des tambours de candombe (Montevideo, Uruguay), Clara Biermann (MCF en ethnomusicologie à l’université Paris 8, EA Musidanse)

12 janv. 2021 : La représentation de « Santiago Apóstol » et « San Isidro Labrador » dans deux danses de la région de Texcoco (Mexique central), José Manuel Moreno Carvallo (doctorant en anthropologie sociale, Université de Picardie Jules Verne)

Joomla SEF URLs by Artio