Chercheur associé
Ethiopie
Traditionalistes - Mouvements évangéliques - Écologies sonores - Interactions religieuses - Tourbillon des influences - Contagion musicale - Cognition
...

Hugo Ferran s’intéresse aux faits musicaux dans les sociétés pluriconfessionnelles du Sud-ouest éthiopien. Ses enquêtes menées chez les Maale, Ari, Kamba, Dorze, Nuer et Anuak se sont inscrites dans le cadre de plusieurs projets (MAE, UNESCO, ANR). Parallèlement à ses travaux comparatifs, il a porté une attention particulière au bastion traditionaliste de la société maale, qui continue à défendre un mode de vie basé sur le culte des ancêtres et sur une organisation lignagère extrêmement hiérarchisée. Sa thèse s’est attachée à dévoiler l’ « écologie musicale » de cette frange conservatrice de la société. Il réalise actuellement un film documentaire sur le conflit de succession du roi maale, où se négocie trois visions d’une « même tradition ».

Ses recherches postdoctorales portent sur l’évangélisation protestante de l’Éthiopie par la musique, de la fin du 19ème siècle à nos jours. Par une méthodologie diversifiée, il étudie les interac-tions qui se sont produites entre diverses populations locales et réseaux évangéliques transnationaux. Dans le cadre de ce projet, il entend défendre le concept de « tourbillon des influences », avancé par Julien Mallet, pour décrire la manière dont les musiques et écologies sonores nées de ces interactions n’ont cessé d’évoluer en se nourrissant d’éléments issus de provenances variées. Il souhaite surtout illustrer cette notion, en proposant une véritable « ethnographie du tourbillon », à partir d’un travail d’observation à la fois localisé et multi-situé, combiné à une étude croisée des sources orales et écrites. L’examen de recueils de chants, cassettes, CDs, DVDs et vidéos sur Internet lui permet de retracer l’histoire des hymnologies évangéliques éthiopiennes, qui se sont diffusées à des échelles variables (locales, nationales, transnationales et diasporiques). Enfin, à travers la notion de « contagion musicale », inspirée des travaux de Dan Sperber, il cherche à savoir comment la musique peut agir sur les individus, leurs croyances, leurs visions du monde et devenir ainsi un outil de conversion puissant, voire « contagieux » ou « contaminant ».

Textes

.
Ferran, Hugo. 2011. « Identification Musicale Des Maale D’Éthiopie Méridionale. ». In Chocs De Langues Et De Cultures ? Un Discours De La Méthode, 395-419. Vincennes: Presses Universitaires de Vincennes. http://www.puv-univ-paris8.org/fiche.php?rech=collections&collection_id=13&ouvrage_id=522.
Ferran, Hugo. 2008. « Désignation Et Catégorisation Vernaculaires Des Pièces Musicales Maale (Éthiopie Méridionale). ». In Catégories Et Catégorisation : Une Perspective Interdisciplinaire, 237-270. Louvain, Paris, Dudley (MA): Peeters-Selaf. http://www.peeters-leuven.be/boekoverz.asp?nr=8550.
Les catégories et la catégorisation se trouvent autant au cœur de l'activité scientifique que du rapport au monde tel que construit par les individus et les sociétés humaines. Sur quels principes reposent les phénomènes de catégorisation ? Quels modèles explicatifs convient-il de convoquer pour en rendre compte ? Traitant de systèmes linguistiques ou d'actes langagiers, de rituels et de ritualisations, de patrimoines et de performances littéraires, musicaux ou dansés, de stratification et de dynamiques sociales, ou encore de codes juridiques, les auteurs des textes réunis ici s'efforcent de mettre progressivement en lumière les principes et les types d'opération qui définissent en propre les mises en catégorie et les processus de catégorisation : tant du côté des sociétés étudiées qu'en ce qui concerne le travail des scientifiques.
Ferran, Hugo. 2007. « Les Peuples D’Éthiopie. ». In L’Éthiopie Contemporaine, 37-88. Paris: Karthala.
Ferran, Hugo. 2012. « The Ethiopian and Eritrean Evangelical Diaspora of Montreal : Music, Identity and Ambivalence. ». In Pre-Proceedings of the 18th International Conference of Ethiopian Studies, 12. Dire Dawa: University of Dire Dawa Press. http://ices18.org/site/panels/703/.
Ferran, Hugo. 2011. « The Concepts of "part" and “multipart Music” for the Maale of Southern Ethiopia. ». In Proceedings of the First Symposium of the ICTM Study Group on Multipart Music, 15. Udine (Italie): Éditions Nota. http://www.multipartmusic.org/multipartmusic/node/4.
Ferran, Hugo. 2006. « Musiques, Danses Et Instruments Traditionnels D’Ethiopie : Un Inventaire Systématique. ». In Actes De La 1ère Rencontre Du Réseau Des Études Africaines En France, 3. s.l.: Réseau des études africaines.
Les études éthiopiennes en France : état des lieux et projets collectifs en cours : Que sont les études éthiopiennes et ont-elles une légitimité scientifique ? Cette question servira de fil rouge à une discussion au cours de laquelle sera abordée l’exception historiographique de ce champ de recherche sur l’Afrique, à cheval entre « orientalisme » et « africanisme ». Mais au-delà du constat, l’objectif de cet atelier est d’interroger la réalité des études éthiopiennes : est-ce simplement un terrain commun qui nous rassemble. La présentation de quelques-uns des programmes de recherches collectifs en cours, par leurs initiateurs ou par leurs contributeurs, permettra peut-être d'apporter quelques réponses à ces questions. Car ces projets sont les lieux privilégiés d’échanges entre chercheurs, de confrontation des approches disciplinaires. C’est peut-être dans ces programmes que les études éthiopiennes se dotent d’une légitimité scientifique.
Ferran, Hugo. 2010. « Song. ». Encyclopedia Aethiopica. Wiesbaden: Harrassowitz Verlag. http://www1.uni-hamburg.de/EAE/.
Ferran, Hugo. 2008. « Maale Ethnography. ». Encyclopedia Aethiopica. Wiesbaden: Harrassowitz Verlag. http://www1.uni-hamburg.de/EAE/.
Ferran, Hugo. 2010. « Offrandes Et Bénédictions. Une Anthropologie Musicale Du Culte Des Ancêtres Chez Les Maale D’Éthiopie. ». Thèse de doctorat en anthropologie sociale et ethnologie. Directeur de thèse: Frank Alvarez-Pereyre, Paris: École des Hautes Études en Sciences Sociales.
Ferran, Hugo. 2003. « Catégorisation Du Patrimoine Musical Maale (Éthiopie). ». Mémoire de DEA, Paris: École des Hautes Études en Sciences Sociales.
Ferran, Hugo. 2002. « Les Orchestres De Flûtes Chez Les Maale Du Sud-Ouest éthiopien. ». Mémoire de maîtrise, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis.

Multimédia

2005 Éthiopie méridionale. Musique des Maale : éloges et bénédictions. Paris : Maison des Cultures du Monde. 2005. Terrains. Ce disque a reçu le label « Bravos » de la revue Trad Mag.
Les Maale sont un des quarante groupes ethniques qui peuplent le sud de l’Éthiopie. Extrêmement variée, la musique maale se compose de polyphonies vocales a cappella ou accompagnées par la lyre, de polyphonies sifflées, de flûtes jouées en solo, d’orchestres de sifflets, de trompes et de tambours et donne à découvrir des techniques vocales et instrumentales inédites. Pour les Maale, la musique est l’occasion d’un échange permanent entre les générations sous la forme d’éloges envers les pères et de bénédictions des enfants. Elle est donc un facteur de cohésion sociale essentiel.
[sans date] Éthiopie : Polyphonies Ari. Paris : Ocora Radio France. Participation au disque de T. Fournel.
Hugo FERRAN, Jean-Marc LAMOURE & Khamis MESBAH
2010 Kapo Kati, Le roi des oiseaux.  Projet de film documentaire portant sur le deuil, la succession et l’intronisation du roi Maale (Éthiopie). Trailer de 14 minutes. 2010. Texte de présentation de 4 pages disponible à ladresse suivante : http://mediamed.mmsh.univ-aix.fr/chaines/CEMAf/Pages/Kapo-kati.aspx. Version anglaise également disponible sur le lien suivant : http://www.dailymotion.com/video/xb62tq_kapo-kati-the-king-of-birds_shortfilms .
Ce Trailer, tourné en novembre 2008, est une première étape dans la réalisation à venir d’un film documentaire portant sur les pratiques de deuil, de succession et d’intronisation du roi traditionnel (kati) de la société Maale, située dans le quart Sud-ouest de l’Éthiopie. Comme dans la plupart des sociétés méridionales de ce pays d’Afrique de l’Est, où une autorité étatique est venue tardivement s’imposer à des groupes sociaux jusqu’alors politiquement autonomes, la société Maale est actuellement régie par une administration officielle dépendante des instances nationales, et pour officieuse qu’elle soit, par une organisation traditionnelle toujours efficiente au quotidien, extrêmement hiérarchisée et au sommet de laquelle siège un roi, appelé kati. Par roi, il faut comprendre ici un dignitaire qui possède un rôle plus juridique et rituel que politique, puisque sa fonction consiste à résoudre les conflits les plus graves et à accomplir les rites pluriannuels nécessaires au bien-être de la société Maale (bénédictions, offrandes aux ancêtres, rites de purification…). Sa parole est écoutée et respectée, mais son autorité limitée : il a tout au plus le pouvoir d’organiser des assemblées, mais ne peut en aucun cas imposer ses décisions ni donner des ordres. Son statut lui permet néanmoins de destituer et de nommer certains chefs (godato) et sous-chefs (gato).