Evènements

Un inceste ordinaire. De « l’histoire du pays » à « l’affaire Gouardo ». Léonore Le Caisne (CNRS, CEMS)

Anthropologie à Nanterre

Télécharger au format iCal
Mardi 20 Février 2018 16:00 - 18:00
Bâtiment Ramnoux (E), salle E105 (1e étage)
200 avenue de la République, Nanterre

Présentation

Au printemps 2007, la presse régionale et nationale révéla l’histoire de Lydia Gouardo, violée et torturée pendant 28 ans par son père dont elle eut six enfants. Dans ce village de la région parisienne, cet inceste fut pratiqué au su de tous, dans le brouhaha du commérage, sans que personne n’intervienne. Les journalistes exprimèrent leur indignation contre ces habitants qui « savaient », mais « n’ont rien dit ». A partir d’un travail de terrain d’une année dans le village, je propose des observations sur l’inscription du commérage dans la vie locale et sur les effets de la rupture de cadre qu’entraînèrent la médiatisation nationale et l’indignation collective, sur la considération d’un inceste, les représentations de soi et de l’autre, ainsi que sur les modalités de la connaissance : qu'est-ce que « savoir » et « connaître » ? Peut-on dire sans « savoir », « savoir » sans « connaître » ?

« Anthropologie à Nanterre » est un séminaire d’anthropologie généraliste, organisé par le Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative et le Département d’anthropologie de l’université Paris Nanterre. Le séminaire a lieu le mardi de 10h à 12h à l’Université Paris Nanterre, Amphithéâtre Max Weber (bâtiment Max Weber, 8 Allée de l'Université, l’Université Paris Nanterre).

Les séances sont ouvertes à tout.e.s. Selon les conditions sanitaires, le nombre de participants sur place pourra être limité mais les séances seront accessibles en visioconférence. Les modalités de participation et d’inscription seront précisées à chaque annonce de séance.

Calendrier 2020-2021
Calendrier 2018-2019
Calendrier 2017-2018
Calendrier 2016-2017
Calendrier 2015-2016
  • Accueil
  • Un inceste ordinaire. De « l’histoire du pays » à « l’affaire Gouardo ». Léonore Le Caisne (CNRS, CEMS)