Evènements

Musique et chasse chez les Yoruba Savé de l’ouest du Nigeria, Cécile Delétré (Université Paris Sorbonne/IReMus)

Séminaire du CREM

Télécharger au format iCal
Lundi 06 Mai 2019 14:00 - 16:00
Salle 308F du LESC (3e étage)
MSH Mondes (bât. Ginouvès)
21, allée de l’Université, Nanterre

Présentation

FusilsCette intervention s’intéresse à trois types de chants pratiqués par des chasseurs, nommés saka, agijo et agere, qui font exception dans le paysage musical yoruba. Ces chants, interprétés uniquement par les chasseurs traditionnels de l’extrême-ouest du Nigeria et par quelques communautés situées au Bénin, sont mesurés et relativement fixés par la tradition. Ils sont considérés comme musicaux avant d’être littéraires. En revanche, ailleurs dans le pays Yoruba, les chants de chasseurs sont mi-chantés mi-parlés, non mesurés, improvisés et considérés comme un genre poétique plutôt que musical. Or ces chants, malgré leurs caractéristiques intrinsèques opposées, semblent tous occuper les mêmes fonctions dans le culte de la divinité des chasseurs, Ogun.
Les musiques des chasseurs yoruba posent donc la question de la relation complexe qui existe entre musique et rituel car, ici, tout se passe comme si les règles contextuelles, sociales et politiques qui entourent les performances des différents répertoires de chasseurs avaient traversé les frontières des sous-groupes yoruba pour devenir communes au peuple yoruba tout entier, tandis que les musiques elles-mêmes seraient, dans le cas de l’extrême-ouest en tout cas, restées localisées.
Rappelant comment le peuple yoruba s’est formé, dispersé puis réuni entre les Xe et XIXe siècles et s’appuyant sur de nombreuses données de terrain, cette intervention montrera donc que la musique peut prendre des formes variées tout en restant valides aux yeux d'une communauté.

LESC CREM Picto C webLe séminaire du CREM (Centre de recherche en ethnomusicologie) a lieu deux lundis par mois, de 14h à 16h. Les chercheurs (doctorants compris) membres du CREM ou invités de passage y présentent leurs travaux en cours. Les présentations durent 50 minutes, et sont suivies d’une pause café et d’une heure de discussion.

Occasionnellement, le séminaire prend la forme d’un atelier rassemblant plusieurs chercheurs autour d’un thème commun. Il dure alors un après-midi ou bien une journée complète.

La participation au séminaire est ouverte à tous. Il fait par ailleurs partie du cursus des Master d’ethnomusicologie des universités Paris Nanterre et Paris 8 Saint-Denis.

Calendrier 2020-2021
Calendrier 2019-2020
Calendrier 2018-2019
Calendrier 2016-2017
  • Accueil
  • Musique et chasse chez les Yoruba Savé de l’ouest du Nigeria, Cécile Delétré (Université Paris Sorbonne/IReMus)