Lydia Zeghmar
Doctorante
Lydia Zeghmar
Forger une tradition nationale. Une éthique et ses modalités de transmission. Enquête dans le milieu folklorique de la localité de Tire (Turquie)
Michael Houseman
Turquie
Egée
Turquie, Danse, Banditisme, Anthropologie historique, Savoirs,
...

Cette thèse porte sur les formes d’interprétation et de commémoration des bandits ottomans dits zeybek dans la région Égée en Turquie contemporaine. À la période ottomane tardive (XIXème), cette appellation désignait des « bandits-paysans », autochtones et bien ancrés dans le tissu social de région, pour les distinguer d’autres groupes criminels. De nos jours, zeybek est également le nom d’une tradition musicale et chorégraphique composée d’airs à danser, de mélodies et de poésies chantées, devenu emblématique de la région au sein de l’espace national. J’entreprends dans ce travail l’analyse de la relation circulaire entre deux composantes de la culture locale : d’une part la constitution d’un savoir sur les bandits zeybek, et d’autre part la performance du répertoire artistique éponyme.

J’ai pour cela mené une enquête ethnographique à Tire, petite ville située au cœur de la province d’Izmir, auprès de folkloristes, danseurs, historiens de province, et entrepreneurs culturels. Je propose de suivre ces acteurs dans leur quête des traces des bandits zeybek et des performances poétiques à travers lesquelles ils prétendent restituer l’univers de leur héros culturel, et construisent ce qu’ils appellent la « culture zeybek ». Les activités étudiées vont de l’écriture de l’histoire locale aux célébrations rituelles, en passant par la danse et le reenactment (reconstitution historique) filmique. La référence aux temps ottomans et à la guerre gréco-turque (1919-1922) est à tel point constitutive de ces initiatives variées qu’on peut les considérer comme autant de manières locales d’acculturer le passé, dont l’analyse met en lumière les enjeux et la portée sur la scène nationale.

Dans la première partie de la thèse, j’introduis certains éléments de la codification sociale des relations interpersonnelles et de la fête en région égéenne. Cela me permet d’analyser les dynamiques culturelles et sociales engendrées par des performances musicales et dansées qui mettent en scène divers groupes et univers sociaux. En cheminant avec des folkloristes du village à la ville, j’observe les effets de la sportification sur la structuration des savoirs traditionnels et retrace le passage de la diversité ethnique à la turcisation de l’identité régionale. La seconde partie est consacrée à l’étude ethnographique de diverses activités commémoratives relatives aux bandits zeybek. J’observe comment se construit une tradition culturelle à partir d’une lecture particulière de l’histoire locale, comprenant aussi bien des visées politiques nationalistes, que la promotion d’une identité plus locale révélant une certaine épaisseur vernaculaire. Dans la dernière partie, je focalise mon attention sur les formes poétiques d’actualisation du bandit zeybek. J’insiste sur l’expérience esthétique du passé, médiatisée par des performances qui mettent en jeu les corps, les affects et l’identification des amateurs de zeybek à une figure vernaculaire de la masculinité.

 

[English version below]

 

Membre du comité scientifique des journées d’études « La fabrique des politiques culturelles en Turquie et dans les espaces post-ottomans. Circulations, territoires, acteurs », 16-17 avril 2015, Université de Galatasaray, Istanbul
Zeghmar, L., 2018, Tradition Makers. The Recognition Process of a Local Dance: From the Village to the Institutions, Turkish Cultural Policies in a Global World (Cham, Springer International Publishing) : 209-232, en ligne : http://link.springer.com/10.1007/978-3-319-63658-0.
Zeghmar, L., 2019, « Organisation », journée d’étude "Staging the Past in Contemporary Turkey", en partenariat avec le Netherlands Research Institute (NIT) et l’Orient Institute Istanbul (OII), Institut français d’études anatoliennes, Istanbul, Turquie.
Zeghmar, L., 2016, « Organisation », panel "Cultural Policies and Heritage Transactions in Turkey", Turkologentag 2016-Second European convention on Turkic, Ottoman and Turkish Studies, Hambourg, Allemagne.
Zeghmar, L., 2019, « Mémoires de la guerre et histoire vernaculaire en Anatolie de l’Ouest. La figure du bandit Efe », journée d’étude "Usages de la mémoire politique en Turquie contemporaine", Institut français d’études anatoliennes, Istanbul, Turquie.
Zeghmar, L., 2017, « Présentation du documentaire La danse des héros (avec Samuel Bernard) », Ciné-chantier du LESC, Nanterre.
Zeghmar, L., 2017, « Entrer dans la danse. De l’attitude scénique à la transformation : étude de la promenade du soliste zeybek », séminaire du CREM, Nanterre.
Zeghmar, L., 2016, « Danse, éthique et amitié. Une étude ethnographique de la transmission au sein d’un club de folklore ankariote (Turquie) », 2e rencontre EFE-UMIFRE "Jeune(s) et Jeunesse(s) en Méditerranée", Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain (IRMC), Tunis.
Zeghmar, L., 2016, « The (dis)torsions of zeybek folkdances A focus on « traditionnal » dances competitions, », Second European convention on Turkic, Ottoman and Turkish Studies, Hambourg, Allemagne.
Zeghmar, L., 2016, « Image et Sciences sociales », séminaire des doctorants de l’Institut Français d’Études Anatoliennes, Istanbul, Turquie.
Tacchini, G. et L. Zeghmar, 2016, « Understanding of the landscape. The relation between the valley and the mountains in Tire and its surroundings », séminaire Environnement, IFEA, Istanbul, Turquie.
Zeghmar, L., 2016, « Enacting the social bandit in zeybek cultural repertoire (Aegean region, Turkey) », journées d’études "Transgresser, manoeuvrer, héroïser : fabrique des violences économiques et politiques", LESC & University College of London, Nanterre.
Zeghmar, L., 2016, « Des performances héroïques. Ecriture(s) contemporaine(s) de la figure du efe (Vallée du Méandre, Turquie) », atelier "Expressions et représentations en Méditerranée", Programme RAMSES, Fondation Nationale de la Recherche Scientifique, Athène.
Zeghmar, L., 2015, « Construction de localité par l’action culturelle. Eléments d’une enquête ethnographique dans le champ de la culture zeybek à Tire (Turquie) », journées d’études "La Fabrique des Politiques Culturelles en Turquie et dans les espaces post-ottomans. Circulations, Territoires, Acteurs", Université de Galatasaray, Istanbul.
Zeghmar, L., 2015, « Kırmızı Buğday zeybeği [Le Zeybek au Blé Rouge] », Festival "FotoIstanbul", Galerie Salt Beyoğlu, Istanbul, Turquie.
Zeghmar, L., 2015, « Heroic performances. Producing locality through zeybek music and dance culture (Aegean region, Turkey) », International Conference "Folklore in conflict, folklore in connections", Viljandi, Estonie.
Zeghmar, L. et A. Aupiais, 2018, Anthropologie en Turquie 1. La quête des origines (1885-1940), Dipnot, 1 mai 2018, en ligne : https://dipnot.hypotheses.org/2307.
Zeghmar, L., 2016, Compte rendu : « Jeunes et jeunesses en Méditerranée », seconde rencontre UMIFRE-EFE Tunis, 10-11 février 2016, Dipnot, 24 juin 2016, en ligne : https://dipnot.hypotheses.org/1946.
Le 10 et 11 février 2016, l’IRMC de Tunis accueillait les directeurs des écoles françaises (EFE) et des instituts de recherches français à l’étranger (UMIFRE) du pourtour méditerranéen. Ils se réunissaient pour la deuxième fois dans le but de développer un projet de coopération scientifique autour du thème … Continuer la lecture de Compte rendu : « Jeunes et jeunesses en Méditerranée » →

2016-2017, Chargée d’enseignement « Histoire de l’Ethnologie » L2 (48h), Université Paris Nanterre

2014-2015, Chargée d’enseignement et organisation du séminaire « Initiation à la recherche en Turquie contemporaine » L3-M1 (48h), Université de Galatasaray, Istanbul

2013-2014, « Séminaire d’Itinéraires et de Débats en Études Turques » M1-M2 (24h), École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), Paris

2012-2013, « Séminaire Interdisciplinaire d’Études Turques » M1-M2 (24h), École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), Paris

2013-2016, Membre du projet ANR « Matières à transfaire. Espaces-temps d’une globalisation (post-)ottomane » (ANR-12-GLOB-0003, 2013-2016), coordonné par M. Aymes (CETOBAC, CNRS)