Fabien Provost
Jeune docteur
Fabien Provost
Anthropologie de l’expertise médico-légale en Inde du Nord
Anne de Sales
12/04/2019
2013-2016 | Bourse d'Aide à la Mobilité, Région Ile de France
2013 | Financement Dynamiques Asiatiques
2013 | Financement LESC et ED 395
Inde
Inde, médecine légale, autopsie, cause de la mort
...

[English verison below]

Dans le cadre de la préparation d'un doctorat en ethnologie, Fabien Provost a mené une enquête de terrain de plus d'un an dans trois morgues hospitalières d'Inde du Nord. Au cours de cette période, il a assisté à plusieurs centaines d'examens médico-légaux cliniques et postmortem. Ses recherches portent sur les discours sur le corps tenus par les médecins, contenus dans les rapports écrits et énoncés à l'oral, avant, pendant ou au terme d'examens médico-légaux. En Inde, les services de médecine légale des hôpitaux publics urbains connaissent une saturation de leur charge de travail imputable, notamment, à un système médico-légal au sein duquel les cadavres signalés à la police sont envoyés à l'autopsie dans une forte proportion de cas. Dans sa thèse en ethnologie intitulée Anthropologie de l'expertise médico-légale en Inde du Nord, Fabien Provost s'appuie sur des cas d'autopsies sans cause apparente, des cas évidents et des cas complexes, afin de montrer que les efforts des médecins visent, dans ce contexte, davantage à souligner le caractère naturel ou non-naturel des décès des rapports médico-légaux qu'à mettre au jour la cause exacte de la mort. Il s'intéresse également aux stratégies mises en œuvre par les médecins pour dépasser les contraintes relevant l'objectivité attendue des experts médico-légaux, tant dans le cadre d'une tentative d'influer sur l'interprétation judiciaire du cas que, parfois, de la falsification de rapports.

 

Thesis entitled: Anthropology of Forensic Expertise in Northern India

As part of his preparation for his PhD in Ethnology, Fabien Provost led a field study of more than one year in three hospital morgues in Northern India. During this period, he observed several hundred forensic, clinical and post-mortem exams. His research focuses on doctors’ discourses on the body, in written reports and pronounced out loud, before, during, and the end of forensic exams. In India, forensic services in urban public hospitals are experiencing a workload saturation due to, among other things, a forensic system in which corpses reported to the police are sent for autopsy. In his ethnology thesis entitled, Anthropology of Forensic Expertise in Northern India, Fabien Provost uses autopsy cases without apparent cause, obvious cases, and complex cases to show the efforts doctors put forth, in this context, to emphasize the natural or non-natural character of the deceased, and the forensic measures employed to find the exact cause of death. Provost is also interested in the strategies implemented by doctors to overcome the constraints of the objectivity expected of forensic experts, both in an attempt to the influence the judicial interpretation of the case, and sometimes, to falsify the reports.

Depuis 2016 | Participation à l’équipe du laboratoire d’anthropologie sociale (LAS) Anthropologie de la vie et des représentations du vivant, dirigée par Perig Pitrou [http://las.ehess.fr/index.php?2635]

Octobre 2015 – octobre 2017 |  Secrétaire de l’association jeunes études indiennes (AJEI) [http://ajei.hypotheses.org]

Septembre 2014 | Journées doctorales des étudiants du LESC, à Nanterre (en co-organisation)

Juin 2014 | Rencontre doctorale d’anthropologie du droit, au Collège de France, Paris (en coorganisation avec Mickaëlle Lantin et Clotilde Riotor)

Depuis avril 2014 | Participation aux activités de la pépinière interdisciplinaire CNRS-PSL Domestication et Fabrication du Vivant, dirigée par Perig Pitrou (CNRS) et Ludovic Jullien (ENS Chimie) [https://domesticationetfabricationduvivant.wordpress.com/]

Jullien, Clémence, Bertrand Lefebvre et Fabien Provost (éds), 2019, L’hôpital en Asie du Sud: politiques de santé, pratiques de soin (Paris, Éditions de l’EHESS) [Purusharta, 36].
Aujourd’hui en Inde, les problèmes de mortalité maternelle et infantile, les temps d’attente, le manque de personnel, etc., donnent l’impression que les établissements de santé se caractérisent uniquement par leurs dysfonctionnements. Les médias indiens qualifient ainsi les hôpitaux de « honte nationale ». En sciences sociales, les chercheurs ont particulièrement étudié ces dysfonctionnements : violence à l’égard des aidants, corruption, négligence médicale, pratiques discriminatoires. Ce recueil rend compte des formes de tension établies entre les patients défavorisés et les auxiliaires, infirmières et médecins des hôpitaux publics confrontés à des coupes budgétaires, à des situations de pénurie de personnel et de matériel. Partant d’une réflexion sur le fardeau bureaucratique des institutions hospitalières, sur les cultures professionnelles locales ou sur les inégalités sociales structurelles, ces chercheurs révèlent les formes de frustrations éprouvées par soignants et patients. Ils mettent ainsi en lumière un paradoxe : des institutions publiques censées garantir la santé de tous reproduisent des clivages sociaux. À l’inverse, des initiatives visant à mettre en place des politiques gratuites en matière de soins de santé et d’amélioration des hôpitaux sont menées en arrière-plan. Se concentrer sur les politiques de santé ou sur le système de valeurs mobilisé par les aidants permet de se rendre compte que le souci du bien-être des patients persiste malgré les difficultés évoquées.
Provost, Fabien, Perig Pitrou et Ludovic Coupaye (éds), 2016, Des êtres vivants et des artefacts. L’imbrication des processus vitaux et des processus techniques (Paris, Musée du quai Branly) [Les actes de colloque].
Jullien, C., B. Lefebvre et F. Provost, 2019, Introduction, Purushartha, 36 [L’hôpital en Asie du Sud: politiques de santé, pratiques de soin] : 11-28.
Provost, F., 2019, "Retenir son stylo" pour l’équité. Le contournement des règles chez les médecins légistes en Inde, Purushartha, 36 [L’hôpital en Asie du Sud: politiques de santé, pratiques de soin] : 81-103.
Provost, F., 2018, Écrire « la cause sans la manière » de la mort ? Un regard anthropologique sur la rédaction des rapports d’expertise médico-légale en Inde, Sciences sociales et santé, 36 (4) : 15-39, en ligne : https://www.jle.com/10.1684/sss.2018.0123.
En Inde, lorsqu’un cadavre est signalé à la police, un officier est désigné pour mener une enquête, la death inquest, dont le but est d’apporter un éclairage sur les circonstances de la mort. Cette enquête doit permettre d’établir la manière de la mort, c’est-à-dire de déterminer si celle-ci est le fruit d’un homicide, d’un suicide, d’un accident ou d’une mort dite « naturelle ». L’officier de police, dès lors qu’il estime qu’un doute subsiste sur la cause de la mort, c’est-à-dire l’événement ou la série d’événements physiopathologiques qui ont conduit au décès, doit faire examiner le cadavre par un médecin. Celui-ci devra établir cette cause sans empiéter sur la question de la manière de la mort. En s’appuyant sur une enquête ethnographique réalisée dans trois morgues d’Inde du Nord, l’article analyse la façon dont certaines productions médico-légales écrites tiennent de fait un discours sur la manière de la mort (en insistant sur certaines lésions ou en évoquant une « compatibilité » avec une « manière supposée », etc.). L’article montre également qu’à l’inverse, les causes de décès formulées dans les rapports en termes strictement pathologiques ne reflètent pas pour autant une absence de réflexion des médecins quant à la manière de la mort, mais peuvent s’inscrire dans une stratégie d’écriture visant spécifiquement à mettre cette manière en retrait.
Provost, F., 2017, Bodily signs and case history in Indian morgues: what makes a medico-legal autopsy complete?, Human Remains and Violence, 3 (2) : 22-37.
Provost, F., 2016, Un récit effacé. Reconstruction et restitution narratives dans l’expertise médico-légale en Inde, Cahiers d’anthropologie sociale, 13 : 135-151.
Provost, F., 2017, A faded narrative: reconstruction and restitution in medico-legal expertise in India, Truth, Intentionality and Evidence: Anthropological Approaches to Crime (Londres, Routledge) : 130-146.
Provost, F., 2019, « Les médecins légistes face à leurs « clients ». Des situations de consultation dans la pratique médico-légale en Inde du Nord », séminaire "Spécialistes, maîtres et experts en Asie. Vers une anthropologie des modes de consultation", EHESS Paris.
Provost, F., 2019, « Linguistic details in an ethnographic investigation: Studying the practice of forensic medicine in India », workshop "Details – Anthropology and Philosophy", LAS Collège de France/ISJPS Université Panthéon Sorbonne, Collège de France, Paris.
Provost, F., 2019, « Discussion of the book Poverty and the Quest for Life: Spiritual and Material Striving in Rural India, in presence of author Bhrigupati Singh », seminar "Anthropologie de la vie", EHESS Paris.
Provost, F., 2017, « Introduction », table-ronde "Regards croisés entre les migrants et les citoyens du Charolais-Brionnais", Paray-le-Monial.
Provost, F., 2016, « Morality and the Interpretation of Rules in Forensic Medicine. The Case of India », colloque international "Life between construction and destruction. Forms, Rules and Norms", Paris.
Provost, F., 2016, « "Retenir son stylo pour la justice sociale". Le sens du contournement des procédures chez les médecins légistes en Inde », séminaire "Anthropologie à Nanterre", département d’anthropologie/LESC, Université Paris Nanterre.
Provost, F., 2016, « Lectures autour de deux ouvrages d’Arnaud Esquerré, Prédire (2013) et Théorie des événements extraterrestres. Essai sur le récit fantastique (2016) », atelier «Lectures», LESC, Université Paris Nanterre.
Provost, F., 2015, « The entanglement of medical categories and doctors’ perceptions in the production of a medico-legal opinion », colloque international "Truth, Intentionnality and Evidence: An Anthropological Approach to Crime and Tort", Rabat.
Provost, F., 2015, « La médecine légale, street level bureaucracy ? Sens de la justice et normes pratiques dans la médecine légale en Inde », journée d’étude "Des patients, des praticiens et des murs: Penser le bien-être à l’hôpital en Inde et ailleurs", Paris.
Provost, F., 2015, « Medico-legal objectification as a form of performance: watching bodies, producing facts and judging men in North India », European PhD workshop in South Asia Studies, Falsterbö (Suède).
Provost, F., 2014, « Bodies and narratives. An anthropological approach to medico-legal expertise in India », conférence internationale de l’Association Indienne des Experts Médico-Légaux, Goa.
Provost, F., 2014, « A narrative approach to postmortem medico-legal work in India. Medical and non- medical facts in the construction of an opinion on the cause of death », ateliers de l’Association Jeunes Etudes Indiennes (AJEI), Université Jawaharlal Nehru, New Delhi.
Provost, F., 2014, « Compatible with the Alleged History », 113e rencontre annuelle de l’American Anthropological Association, Washington DC.
Provost, F., 2014, « Exploring the comparative dimensions of a noncomparative research project: The case of forensic medicine in North India », conférence de l’association Medical Anthropology Young Scholars (MAYS), Freie Universität Berlin.
Provost, F., 2014, « An anthropological approach to the practice of forensic medicine. A few conclusions after one month of observations at AIIMS », séminaire interne du service de médecine légale, All India Institute of Medical Sciences, New Delhi.
Provost, F., 2014, « Implicit collaboration in ethnographic work: a reflexive analysis on various situations of collaboration with medico-legal experts », conférence "Ethnography and Qualitative Research" (ERQ), Bergame (Italie).
Provost, F., 2013, « Savoirs médicaux, sociologie spontanée et jugements moraux dans la mise en récit des corps par les médecins légistes. Une étude de cas en Inde du Nord », séance du programme Just India, CEIAS, Paris.
Provost, F., 2013, « Du récit à la preuve. Une approche ethnographique de la dimension narrative des autopsies judiciaires en Inde », séminaire des doctorants du CEIAS, Paris.

2019 | Sup'Biotech, Villejuif
4e année de parcours ingénieur
Chargé de cours, Sociologie du risque

Septembre 2015 à Juin 2016 | Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Licence 1 Administration économique et Sociale (AES)
Chargé du TD « Méthodologie de la recherche universitaire »

Septembre 2014 à Janvier 2015 | Université Paris Ouest Nanterre
Licence 2 anthropologie
Chargé du TD « Sociétés du Passé, Sociétés du Présent »