Sisa Calapi
Doctorante
Sisa Calapi
A Cotacachi sans y être. Pratiques musicales et dansées des communautés d'Imantag (Equateur)
Jean-Michel Beaudet
République de l'Equateur
Kichwa (Cotacachi, Province d'Imbabura)
rituel, danse, musique, multisensorialité, dynamiques de distinction, pragmatique, Andes
...

[English version below]

Sisa Calapi a suivi une formation en anthropologie à l'Université Paris Nanterre.

Ses recherches réalisées dans le cadre d'un Master en Ethnomusicologie et Anthropologie de la Danse ont porté sur l'articulation entre conflit rituel et pratiques musicales et dansées à l'occasion de la célébration de l'Inti Raymi de Cotacachi (province andine d’Imbabura, Equateur). Cette étude lui a permis de saisir les enjeux sociaux du rituel de la "Prise de la place", en se fondant sur une analyse des expériences multisensorielles propres à l'occupation de l'espace des musiciens et danseurs qui participent à cet évènement. A travers son étude, elle montre comment le conflit rituel est vécu et produit corporellement par la pratique musicale et dansée et n'est pas réductible aux affrontements physiques inter-communautaires qui surgissent régulièrement et correspondent à une forme d'affrontement parmi d'autres.

Dans le cadre de son doctorat, elle s'engage désormais dans une étude visant à identifier quelles dynamiques de distinctions politiques sont produites à travers l’exécution des pratiques musicales et dansées de la population indigène kichwa de l’espace circonscrit de la paroisse d’Imantag (canton de Cotacachi), à l’occasion de l'Inti Raymi. Dans une démarche comparative, elle réalise une enquête ethnographique multisituée au sein des communautés participant aux Inti Raymi respectifs de Cotacachi et d’Imantag.

 

Thesis entitled: In Cotacachi Without Being There. Musical and Dance Practices of Imantag Communities (Ecuador)

Sisa Calapi was trained in anthropology at the University of Paris Nanterre.

As a masters student in Ethnomusicology and Anthropology of Dance, her research focused on the articulation between ritual conflict and musical and danced practices in Cotacachi’s Inti Raymi celebration (Andean province of Imbabura, Ecuador). This study allowed her to unveil the social issues implicated in the “Taking of the Place” ritual in founding her research on an analysis of multisensorial experiences unique to the space taken up by the musicians and dancers participating in the event. Throughout her study, she shows how the ritual conflict is experienced and produced bodily via musical and danced practices that cannot be reduced to inter-community physical confrontations which arise regularly and correspond to one form of confrontation among others.

As part of her doctorate, she is engaged in a study which aims to identify the dynamics and political distinctions that are produced during the execution of musical and dance practices of the indigenous Kichwa population, contained within the Imantag parish (Cotacachi canton), during the Inti Raymi ceremony. Employing a comparative approach, she is undertaking a multi-site ethnographic study in communities participating in Inti Raymi ceremonies of Cotachi and Imantag, respectively.

Membre du comité scientifique des journées d'étude (jeunes chercheurs) "Sensibles ethnographies. Expériences et expressions des corps et des sens en anthropologie", les 29 et 30 novembre 2018, Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès, Université Paris Nanterre

Membre du comité scientifique des journées d'étude "Performer le conflit : musique danse et agressivité", les 12 et 13 novembre 2018, Bâtiment Max Weber, Université Paris Nanterre

Calapi, S., H. Korzybska, M. Mazzella Di Bosco et P. Peraldi-Mittelette, 2018, « Organisation », journées d’étude "Sensibles ethnographies. Expériences et expressions des corps et des sens en anthropologie", Lesc, MAE, Nanterre.
Calapi, S., 2018, « Etudier les esthétiques rituelles de la célébration de l’Inti Raymi à Cotacachi et à Imantag (Province d’Imbabura, Equateur) Méthodologies et perspectives d’une recherche doctorale en anthropologie de la musique et de la danse », 8e journées doctorales de la SFE (Société française d’ethnomusicologie), Maison de la Recherche, Paris.
Calapi, S., 2017, « Une comparaison de l’occupation spatiale des danses de la célébration de l’Inti Raymi dans le Canton de Cotacachi (Province d’Imbabura, Equateur) », atelier "La danse comme objet anthropologique", co-animé par Michael Houseman (IMAF-Ivry, UMRS 8171 CNRS/PARIS 1/EPHE/Université de Provence) et Georgiana Wierre-Gore (ACTé, EA 4281, Université Clermont Auvergne), CNRS d’Ivry.