Antoine Briand
Doctorant
Antoine Briand
Un-Identified Dead Bodies. Des formes de violence dans le traitement mortuaire des corps morts non-réclamés à Delhi (Inde du Nord)
Anne de Sales et Grégory Delaplace
Inde
...

[English version below]

La thèse d'Antoine Briand interroge la victimologie et le processus d'identification des cas de patients inconnus et non-réclamés emmenés à l'hôpital, des cas de disparition, et de cadavres retrouvés non-identifiés dans les rues indiennes, au sein de l'association non-gouvernementale hyderabadi Satya Harishchandra Foundation (Inde). Son travail tente de capter les liens entre le statut social et économique, la santé et l'accès au services médicaux (Fassin, 1996) en interogeant la violence vécue des inégalités en Inde, explorée à travers sa capacité à se traduire dans l'expérience de l'anonymat et de la mort

Mots-clés : Inde, identification, violence sociale, pratiques mortuaires, corps.

Antoine Briand's PhD thesis questions the victimology and the identification process of unknown and unclaimed patients brought to hospital cases, missing cases, and unidentified dead bodies found on the indians streets, with the non-governmental hyderabadi association Satya Harishchandra Foundation (Inde). His work try to catch the links between social and economic status, health and the access to medical services (Fassin, 1996), by interrogating the lived violence of inequalities in India, explored throught its capacity of translation into the experience of anonymity and death.

Key-words : India, identification, social violence, mortuary practices, bodies.

Briand, A., 2018, Face au mort. Rituel et affects des vivants durant la crémation hindoue sur un ghāṭ indien (Nigambodh Ghat – Delhi), Mémoire de Master 2 (Nanterre, Université Paris Nanterre).
Briand, A. et A. Kaba, 2019, « Organisation », Of mediation and power : Intermediaries in the South Asian societies, XXIe ateliers de l’Association des jeunes études indiennes (AJEI), Delhi, Inde.
Briand, A., 2018, « Face au mort. Rituel et affects des vivants durant la crémation hindoue sur un ghāṭ indien (Nigambodh Ghat – Delhi) », atelier "Asie du Sud-Himalaya (LESC-CEH), MAE, Nanterre.
Briand, A., 2019, Une vision anthropologique du rituel crématoire chez les hindous, Mémoires d’Éléphant (Nantes, Prun’ 92FM), en ligne : http://son.prun.net/S16/memoires-delephant/memoires-delephant-20190221-2.mp3.
Bernard, E. et A. Briand, 2018, Ces fantômes qui (d)énoncent l’Histoire, The Conversation.
Comme la présence de morts, en grand nombre, affecte-t-elle toute une société ? Entretiens croisés de Lampedusa, en Italie, à Sokol, en Russie.
Bernard, E. et A. Briand, 2018, Quand les fantômes (d)énoncent l’Histoire…, Carnets de Terrain, 22 octobre 2018, en ligne : https://blogterrain.hypotheses.org/11531.
Entretiens avec Sarah Carton de Grammont et Evelyne Ritaine menés par deux doctorants en anthropologie, Elisabeth Bernard et Antoine Briand. De Sokol à Lampedusa, des victimes de la répression stalinienne aux migrants morts en mer, ces regards croisés questionnent la mémoire des disparus en grand nombre, et la hantise qu'ils provoquent chez les vivants.
Bernard, E. et A. Briand, 2018, Narrer la rencontre spectrale en Chine et en Mongolie: entretiens croisés avec Vincent Durand-Dastès et Grégory Delaplace, Carnets de Terrain, 31 octobre 2018, en ligne : https://blogterrain.hypotheses.org/11790.
Les fantômes sont avant tout des choses qui se racontent: ils existent à travers les récits qu'en font les vivants qui les ont rencontrés. Que disent ces récits des sociétés qui les produisent? Réponse à travers des entretiens croisés menés par E. Bernard et A. Briand auprès de deux chercheurs spécialistes des fantômes en Mongolie et en Chine, G. Delaplace et V. Durand-Dastès.

2020-2021 : TD Nature Culture L1, charge de 48H. Université Paris Nanterre.

Joomla SEF URLs by Artio