Colloque 15 couv web

Colloque 15 couv web
La composition du temps. Prédictions, événements, narrations historiques

sous la direction de Chloé Andrieu et Sophie Houdart

Éditions de Boccard [Collection Colloques de la Maison Archéologie et Ethnologie, René Ginouvès, n°15], Paris, 2018

Ce livre clôt un triptyque qui avait été initié par la Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès, dont la première partie était consacrée à la notion de transition historique tandis que la deuxième portait sur les refondations et les recommencements. Nous proposons de poursuivre la réflexion sur le temps, les soubresauts, les changements qui l’affectent et les prédictions des évènements.
Comment, selon les sociétés, selon les périodes, perçoit-on, structure-t-on, manipule-t-on les temps à venir ? Nous partons de l’hypothèse que le futur autant que le passé habitent notre présent et que ce qui nous est contemporain est au moins autant lié à l’histoire dont on hérite qu’aux projets que l’on formule et aux états du monde que l’on anticipe.

Toutefois, impossible de parler du futur sans prendre en considération le régime d’historicité ou la division du temps propre à chaque société. Étant admis qu’il n’y a pas de temps exogène, il faut considérer la façon dont ces trois états – ce qui est passé, ce qui est et ce qui adviendra – sont organisés d’une société à l’autre. En d’autres termes, un volume sur le futur est nécessairement un volume sur la composition du temps et implique de s’interroger sur la façon dont, dans chaque société et chaque présent, sont mises en relation les dimensions temporelles du passé et du futur.

Nous abordons plusieurs aspects : celui de l’ordonnancement du temps chronologique et son traitement, celui des techniques de prévision du futur et de leur efficacité et enfin, la mise en récit des évènements passés ou à venir. Les contributions réunies dans ce volume illustrent d’innombrables opérations de combinaison et d’intégration du temps et recèlent de dispositifs narratifs, techniques et politiques qui les accompagnent.


Sommaire

Chloé Andrieu et Sophie Houdart
La composition du temps, p. 9

Une question de rythmes et de matières

Christophe Petit, Jacques Élie Brochier, Julien Curie, Bruno Desachy, Laure Fontana, Ludovic Slimak et Ségolène Vandevelde
L’approche michrocronologique en archéologie. Étude des encroûtements carbonatés en contextes paléolithique et romain, p. 19

Marie Charlotte Arnauld, Chloé Andrieu, Julien Hiquet, Jennifer Saumur et Juliette Taïeb
Changement dans la prédiction politique au ix e siècle apr. J.‑C. dans les royaumes mayas, p.39

Ilaria Calini
Temporalité littéraire et devenir historique en Mésopotamie. Le cas du poème d’Errab, p. 51

Tiziana Nicoletta Beltrame
Œuvres et temporalités. (Dé)construire la pérennité au musée, p. 65

Le temps des oracles

Francesca Cozzolino
Donner forme à l’avenir. Pratiques et discours de l’anticipation dans le champ du design, p. 77

Sara Shroukh
Les Chilam Balam des Mayas et l’annonce de l’encuentro. Prédictions, (ré)appropriations et mise en présence, p. 93

Jean-David Richaud
Prophétie de la rupture et prise de pouvoir des Seldjoukides (xie siècle), p. 103

Laure Assaf
« Voir le futur, créer le futur ». Les Émirats arabes unis face à la fin du pétrole, p. 115

Manfred Lesgourgues
Prédire après la bataille ? L’oracle du « mur de bois » et la notion d’oracle post-eventum, p. 129

Chloé Paberz
« Creative Korea ». Un projet national, p. 145

Mise en récit

Mélanie Pavavy
Catastrophe et nostalgie. Que peut le cinéma documentaire en temps d’Apocalypse ?, p. 157

Matthieu Rajohnson
La chute de Jérusalem dans les chroniques occidentales (xiie‑xiv e siècle). De l’accident historique à l’accomplissement prophétique, p. 171

Sarah Rey
Pleur sur la ville. Les conquêtes romaines : mise en récit et conflits de temporalité, p. 183

Philippe Erikson
De l’ethnogenèse à l’eschatopoïésis. Événements historiques et destins post-mortem chez les Chacobo d’Amazonie bolivienne, p. 193

Valentina Vapnarsky
De la politique à la grammaire. Recompositions prophétiques chez les Mayas Cruso’ob, p. 203

couv objets composes

couv objets composes
Les objets composés: agencements, dispositifs, assemblages

sous la direction de Nicolas Dodier et Anthony Stavrianakis

Éditions de l'EHESS, Paris, 2018 [collection Raisons pratiques. Épistémologie, sociologie, théorie sociale]

L’hétérogénéité profonde des réalités dont les sciences sociales ont à se saisir crée du trouble, mais elle laisse surtout entrevoir de nouvelles lignes de recherche. Ce que nous pointons, ce n’est pas la variabilité qui émerge nécessairement d’une enquête empirique, et qu’un chercheur s’attache en partie à réduire. Ce ne sont pas non plus les interdépendances entre des formes de matérialité non sociales et les objets que les sciences sociales ont placés au cœur de leur investigation  (cultures, groupes, institutions, interactions sociales, dispositions). Par hétérogénéité profonde nous entendons cette consistance particulière des objets qui, associant les unes aux autres des entités aux capacités modulables relevant de catégories différentes, parfois au-delà de dualités fortement établies (matière et langage, nature et culture, technique et politique), obligent les chercheurs à imaginer les notions et les méthodes propres à les appréhender. En somme, des objets « composés ».

Pointer cette hétérogénéité et s’y affronter a été une préoccupation de Michel Foucault, Gilles Deleuze et Félix Guattari, puis de la théorie de l’acteur-réseau, de la sociologie des régimes d’engagement, et plus récemment de l’anthropologie des agencements globaux. Mais les fronts aujourd’hui se déplacent. Venant de différents horizons de l’anthropologie et de la sociologie, issus des mondes anglophones et francophones, des chercheurs éprouvent le besoin de re-conceptualiser les notions et de redéfinir les enquêtes qui leurs sont associées. Trois directions s’en dégagent, autour de trois concepts clefs - agencements, dispositifs, assemblages –, qui construisent un regard inédit sur les lieux où règnent les objets composés : des expériences de la vulnérabilité aux lieux d’énonciation du droit, des laboratoires scientifiques à l’expression des impératifs religieux, des milieux urbains, industriels et agricoles à l’exercice du pouvoir politique. Ainsi émerge un espace de recherches, dont ce numéro met en évidence les choix, les éclairages et les manières de faire.

Mafia Raj: The Rule of Bosses in South Asia

édité par Lucia Michelutti, Ashraf Hoque, Nicolas Martin, David Picherit, Paul Rollier, Arild E. Ruud, and Clarinda Still

Stanford University Press, 2018, 352 p.

"Mafia" has become an indigenous South Asian term. Like Italian mobsters, the South Asian "gangster politicians" are known for inflicting brutal violence while simultaneously upholding vigilante justice—inspiring fear and fantasy. But the term also refers to the diffuse spheres of crime, business, and politics operating within a shadow world that is popularly referred to as the rule of the mafia, or "Mafia Raj."

Through intimate stories of the lives of powerful and aspiring bosses in India, Pakistan, and Bangladesh, this book illustrates their personal struggles for sovereignty as they climb the ladder of success. Ethnographically tracing the particularities of the South Asian case, the authors theorize what they call "the art of bossing," providing nuanced ideas about crime, corruption, and the lure of the strongman across the world.

Une journee dans une vie une vie dans une journee

Une journee dans une vie une vie dans une journee

Une journée dans une vie, une vie dans une journée. Des ascètes et des moines aujourd'hui

édité par Adeline Herrou

Puf, Paris, 2018, 440 p.

Des ethnologues nous emmènent à la rencontre de moines et d’ascètes de différentes traditions religieuses et culturelles : des chrétiens, des bouddhistes, un lama tibétain, un yogi hindou, un jain, un fakir, un taoïste. À travers la description de leurs pratiques et de leurs préoccupations, ils explorent la condition de ces femmes et de ces hommes qui ont en commun de mener des expériences extrêmes afin d’atteindre les sphères les plus élevées de la connaissance et du sacré.

Marcher dans les pas de ces ascètes habituellement peu accessibles, voire secrets, nous permet d’accéder à une part de leur intimité et de leur histoire personnelle. En les suivant dans leurs activités journalières, cet ouvrage donne à comprendre les efforts faits pour percer les mystères de l’existence et devenir des êtres bons, tout en composant avec la trivialité du quotidien. Par là même, il nous interroge sur ce qu’est une journée dans nos existences : une juxtaposition de situations qui s’enchaînent souvent sans transition et qui procurent parfois ce sentiment d’avoir plusieurs vies, tout en restant une même personne. De ce fait, le tableau d’une journée dans une vie est aussi celui d’une vie dans une journée.

Contributeurs : Bénédicte Brac de La Perrière, Charles Ramble, Emma Aubin-Boltanski, Catherine Choron-Baix, Michel Boivin, Ji Zhe, Séverine Gabry-Thienpont, Véronique Bouillier, Ayako Itoh, Laurent Denizeau, Marie-Claude Mahias, Francesca Sbardella, Nicola Schneider, Florence Galmiche, Raphaël Voix, Adeline Herrou, Anna Poujeau


Télécharger le sommaire     Voir la critique dans Le Monde    L'émission La marche de l'histoire    Le Journal de la Philo

Le Monde des religions    Le Trégor   Dossier Religions et écologie dans Imagine demain le monde n°131   L'émission L'Eglise d'aujourd'hui sur RMC Partie 1   Partie 2   L'émission J'ai lu pour vous  

Introduction, par Adeline Herrou

Chapitre 1 – Le moine qui soigne. Exorciser, initier et recevoir des donations en Birmanie, par Bénédicte Brac de La Perrière

Chapitre 2 – Lama Bön et maître de maison dans les marches tibétaines de l’Himalaya, par Charles Ramble

Chapitre 3 – Rafqa, « servante » de la communauté de la Croix, de l’aube au coucher (Bekaa, Liban), par Emma Aubin-Boltanski

Chapitre 4 – Les promesses d’un visage. Portraits de Sathou Niaï Khamchane (Luang Prabang, Laos), par Catherine Choron-Baix

Chapitre 5 – Etre fakir à Sehwan Sharif (Pakistan), par Michel Boivin

Chapitre 6 – Maître Shi Yongxin. Gestionnaire de la légende du temple Shaolin en Chine contemporaine, par Ji Zhe

Chapitre 7 – Tamav Fomeyya, mère supérieure d’un monastère copte orthodoxe de Haute-Egypte. La force de la discrétion et du don de soi, par Séverine Gabry-Thienpont

Chapitre 8 – Honorer Shiva. Mahadevnath, Yogi au monastère de Dang-Caughera, par Véronique Bouillier

Chapitre 9 – Moniales bouddhistes en Tha.lande. Une face méconnue du bouddhisme thaïlandais, par Ayako Itoh

Chapitre 10 – Un moine de la Sainte Montagne. Vivre la grande tradition de l’Athos en France, par Laurent Denizeau

Chapitre 11 – Le quotidien d’hommes extraordinaires. A l’écoute d’un ascète jain digambar, par Marie-Claude Mahias

Chapitre 12 – Donner voix à la parole. Sœur Armelle : un parcours de vie au Carmel, par Francesca Sbardella

Chapitre 13 – Khandro Chöchen, une ḍākinī tibétaine en chair et en os, par Nicola Schneider

Chapitre 14 – L’apprentissage par la vie en collectivité. Le quotidien d’une novice bouddhiste sud-coréenne, par Florence Galmiche

Chapitre 15 – Le ver et la luciole. Fragments de vie d’un ascète baul, chanteur mystique du Bengale, par Raphaël Voix

Chapitre 16 – « Celui qui marche au-dessus du vide ». Un moine taoïste qui tente de sauver son temple des réaménagements urbains (Chine), par Adeline Herrou

Chapitre 17 – La vie avant la guerre au monastère de Sainte-Thècle en Syrie, par Anna Poujeau