Musique et épopée en Haute-Asie : mélanges offerts à Mireille Helffer à l'occasion de son 90e anniversaire

édité par Katia Buffetrille et Isabelle Henrion-Dourcy, publié avec le concours du CREM

L'Asiathèque. Maison des langues du monde, Paris, 2018, 432 p.

Musique et épopée en Haute-Asie rend hommage à la richesse et à la diversité des travaux pionniers de Mireille Helffer qui s’étendent sur plus d’un demi-siècle. Musicienne, ethnomusicologue passionnée, elle s’est rendue dès la fin des années 1960 d’abord au Népal, puis en Inde et au Tibet. Elle a su inspirer plusieurs générations de chercheurs en Occident et en Asie. Le livre regroupe les contributions de chercheurs appartenant à sa génération, mais aussi celles de chercheurs plus jeunes qui ont connu ou non Mireille Helffer et ont été influencés par ses travaux ou et ont bénéficié des connaissances qu’elle a transmises. La première partie réunit des contributions traitant d’un des thèmes qui lui sont chers depuis le début de ses recherches : Conteurs et épopée. La deuxième partie est dédiée à la danse, à la musique et au théâtre. La dernière partie réunit des études népalaises et tibétaines qui renvoient aux deux grands pays dont la culture, la spiritualité et la musique ont conquis Mireille Helffer et où elle a pu déployer sa rigueur scientifique et manifester son attachement pour les habitants. Si les textes rassemblés dans Musique et épopée en Haute-Asie sont, pour la plupart, consacrés à ses thèmes de prédilection — littérature orale au Népal, épopée tibétaine de Gesar, musique liturgique et danses sacrées — une large part est dédiée au bouddhisme, à la littérature et à l’art tibétains.

Contributeurs : Véronique Bouillier, Katia Buffetrille, Hubert Decleer, Franz-Karl Ehrhard, Grégory Forgues, Jean Galodé, Marc Gaborieau, Christine Guillebaud, Roberte Hamayon, Amy Heller, Isabelle Henrion-Dourcy, Samten Karmay, Gisèle Krauskopff, Per Kværne, Marie Lecomte-Tilouine, Bernard Lortat-Jacob, Fernand Meyer, Françoise Pommaret, Rabjam Rinpoche, Dana Rappoport, Matthieu Ricard, Françoise Robin, Geoffrey Samuel et Samten Yeshi [sommaire de l'ouvrage]

Les directrices de la publication : Katia Buffetrille est ethnologue et tibétologue, chercheur à l’École pratique des Hautes Études et affiliée au Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale (CRCAO). Isabelle Henrion-Dourcy, ethnologue, spécialiste du théâtre et des médias tibétains, est professeure au Département d’anthropologie à l’université Laval (Québec).

chcros logo

 

Ce livre a reçu le Prix « Coup de cœur Musiques du Monde 2018 » de l’Académie Charles Cros

 

Prochains événements

17 décembre 2018 14h00 - 16h00

Tule 10
Changements et permanences en musique(s) chez les amerindiens Teko (Camopi, moyen Oyapock, Guyane), Florent Wattelier

Dans les habitudes vestimentaires, alimentaires et de déplacement, dans la configuration des espaces de vie, ou dans les pratiques linguistiques, nomb...

Séminaire du CREM, CREM

19 décembre 2018 10h00

Atelier CréaLab avec Sarah Carton de Grammont

Le CréaLab, qui travaille depuis 2016, à la constitution d’un « atlas » destiné à cartographier, sous forme de fiches pratiques, des outils ...

Atelier CréaLab

21 décembre 2018 13h30 - 17h00

Un temple des « Cinq religions sous un même toit »: restitution, reconstruction, transformation et remise en activité d’un lieu saint singulier à Qiqihar, en Chine du Nord, par Cui Bingqi (doctorante à l'UPN)

.

Atelier « Chine »

10 janvier 2019 17h30 - 19h30

Du nationalisme sindhi à l’étude des élites musulmanes, Julien LEVESQUE (CSH-Delhi)

Résumé à venir

Atelier « Asie du Sud et Himalaya »

11 janvier 2019 10h30 - 13h00

Atelier Chantiers: 2e séance

Programme de la séance à préciser

Atelier « chantiers »

11 janvier 2019 13h30 - 16h00

La paradoxale déterritorialisation d'un culte à un dieu de sol local : le cas du temple de la terre du four à Taiwan", par Marta Pavone (doctorante à l'INALCO)

.

Atelier « Chine »

Dernières parutions

  • Écouter sur Radio France Internationale. Pièce sonore : Les sons du pouvoir à Thiruvananthapuram
    Écouter sur Radio France Internationale. Pièce sonore : Les sons du pouvoir à Thiruvananthapuram
    Les rues de la capitale du Kerala, sont presque toujours bruyantes. Quand les travailleurs agricoles viennent manifester pour leurs droits : l’accès au financement et aux semences, ils portent la voix. Dans ces rues faites de bruits assourdissants, c...
  • Une journée dans une vie, une vie dans une journée. Des ascètes et des moines aujourd'hui
    Une journée dans une vie, une vie dans une journée. Des ascètes et des moines aujourd'hui
    Des ethnologues nous emmènent à la rencontre de moines et d’ascètes de différentes traditions religieuses et culturelles : des chrétiens, des bouddhistes, un lama tibétain, un yogi hindou, un jain, un fakir, un taoïste. À travers la description de le...
  • Music and dance in Eastern Africa: current research in humanities and social sciences
    Music and dance in Eastern Africa: current research in humanities and social sciences
    The book dedicates itself to research in music and dance, while engaging with the colonial and contemporary political and historical realities within Eastern African region. Inevitably themes that grapple with urbanization and the emergence of urban...
  • Démons et Merveilles
    Démons et Merveilles
    Tout nous parle de nuit, car nous sommes au Japon. Que l'on consulte les astrologues ? ; que l'on s’endorme dans le métro ? ; que s’entrouvre la terre qui laisse passer démons, esprits en colère, ou fantômes délicieux ? ; que s’allument les lanternes...
  • Maître Feng. Un moine taoïste dans la Chine d'aujourd'hui
    Maître Feng. Un moine taoïste dans la Chine d'aujourd'hui
    Ce film ethnographique est le portrait d’un moine taoïste, de la région de Ziyang au Shaanxi, en Chine centrale. Celui-ci, entré en religion « dans la Chine d’autrefois », est forcé de retourner à la vie laïque lors de la Révolution culturelle (1966-...
  • Fantômes - Terrain n°69
    Fantômes - Terrain n°69
    « Il y a des morts dans les maisons comme il y a des plateaux avec des fruits ! » Pour cette Islandaise (citée par Christophe Pons), la présence des morts parmi les vivants est une évidence. Et elle n’est pas seule à le penser.