lesc-erea

Centre Enseignement et Recherche en Ethnologie Amérindienne

Présentation

Le centre Erea, anciennement unité autonome du CNRS, fondée en 1986, regroupe des spécialistes des sociétés amérindiennes, sur une aire qui s’étend des basses terres d’Amérique du Sud, particulièrement l’Amazonie, aux Andes et à la Mésoamérique.

Développées dans le cadre de projets collectifs, les recherches explorent des perspectives comparatives et théoriques sur des thématiques diverses, tout en attribuant une place centrale à l’ethnographie. Impliquant souvent des approches interdisciplinaires, elles sont engagées dans les champs de l’anthropologie linguistique et cognitive, l’anthropologie politique, l’anthropologie visuelle ou encore l’ethnohistoire. Certains projets explorent d’autres formes de pluridisciplinarité, avec l’archéologie par exemple (Germ).

À partir de solides enquêtes de terrain, les membres du centre Erea entendent améliorer la connaissance des problématiques générales touchant ces sociétés mais aussi aux transformations contemporaines qui sont les leurs. Ils s’impliquent aussi auprès des communautés et des institutions locales (publications, enseignements, restitution de savoirs, etc.).

Le centre Erea assure un séminaire régulier et coorganise le séminaire d’anthropologie américaniste. Ses membres participent à la formation et à l’encadrement de la recherche dans plusieurs institutions en France (université Paris Nanterre, Inalco, EHESS, musée du quai Branly-Jacques Chirac) et à l’étranger, où l’Erea a noué des partenariats solides avec de nombreuses institutions en Argentine, au Brésil, en Colombie, en Équateur, au Mexique, au Pérou ainsi qu’aux États-Unis et en Europe.

Le centre Erea a constitué, au fil des ans, un réseau international de chercheurs associés, et accueille régulièrement des collègues et doctorants étrangers. Il est partenaire de programmes internationaux (ANR, GDRI, Pics) et impliqué dans l’organisation de nombreux colloques nationaux et internationaux. Depuis sa création, les membres de l’Erea sont par ailleurs très actifs au sein de la Société des américanistes.

Membres du Lesc-Erea

Les chercheurs et enseignants-chercheurs du Lesc-Erea

Chercheurs et enseignants-chercheurs de l'EREA

 

Sauf mention contraire, les enseignants-chercheurs sont de l'université Paris Nanterre et les chercheurs du CNRS

Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative a 12 membres enregistrés
 
Directeur de recherche
émérite
 
Chargée de recherche
 
Professeur des universités, Lyon II
émérite
 
Professeur des universités
 
Chargé de recherche
 
Journaliste
honoraire
 
Maître de conférences
 
Docteure en ethnologie
 
Directrice de recherche
émérite
 
Directrice de recherche
 
Maître de conférences
 
Professeur titulaire, UFRJ, Brésil
Les doctorants du Lesc-Erea

Doctorants de l'EREA

Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative a 10 membres enregistrés
 
Thèse intitulée « Anthropologie linguistique des interactions entre humains et non-humains chez les Aymara du Lac Titicaca »
Effectuée sous la direction de Valentina Vapnarsky
 
Thèse intitulée « Le programme des repas scolaires qaliwarma. Patrimonialisation de l'alimentation et développement au Pérou »
Effectuée sous la direction de Philippe Erikson et Charles-Edouard de Suremain
 
Thèse intitulée « Enjeux genrés des migrations mayas tseltales à Mexico DF »
Effectuée sous la direction de Valentina Vapnarsky et Sylvie Pédron Colombani
 
Thèse intitulée « La politique du sacré : vestiges, "lieux sacrés" et neo-autochtonie des migrants mayas q'eqchi' des basses terres du Guatemala (département du Petén) »
Effectuée sous la direction de Valentina Vapnarsky
 
Thèse intitulée « Les politiques mises "en oeuvre" pour aller au-delà de l'isolement. Étude sur le programme GESAC (Gouvernement Electronique-Service d'Assistance au Citoyen) dans les communautés riveraines et indigènes au Brésil »
Effectuée sous la direction de Philippe Erikson et Sophie Houdart
 
Thèse intitulée « Le viol comme arme de guerre, une analyse anthropologique. L'exemple des femmes Ixiles au Guatemala »
Effectuée sous la direction de Philippe Erikson et Valentina Vapnarsky
 
Thèse intitulée « La maroma mexicaine à l'épreuve des processus de patrimonialisation »
Effectuée sous la direction de Philippe Erikson et Aline Hémond
 
Thèse intitulée « La perception de l’environnement dans la région côtière de l’Isthme de Tehuantepec, Mexique. Une étude ethnolinguistique »
Effectuée sous la direction de Philippe Erikson et Valentina Vapnarsky
 
Thèse intitulée « Relations homme-femme, alliance et transformation culturelle en Amazonie. Réflexions à partir d'une étude ethnographique dans un contexte transfrontalier »
Effectuée sous la direction de Philippe Erikson
 
Thèse intitulée « The whole land is sacred. Interroger la notion d' "espace sacré" chez les Navajos »
Effectuée sous la direction de Philippe Erikson et Valentina Vapnarsky
Les jeunes docteurs du Lesc-Erea

Docteurs de l'EREA

Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative a 1 membre enregistré
 
Thèse intitulée « Regards croisés sur l'expérience prénatale: anthropologie de la santé reproductive et de l'action publique à El Alto (Bolivie) »
Effectuée sous la direction de Philippe Erikson et Charles-Edouard de Suremain
Soutenue le 05/10/2020

Projets

    + de projets