Philippe Erikson
Professeur des universités
 
Habilité à diriger des recherches
1978, Prix de la Cerise d'Or de Montmorency (concours littéraire sur l'œuvre de Jean-Jacques Rousseau)
2010-2013, Prime d’Excellence scientifique (PES)
2014-2017, Prime d’Encadrement Doctoral et de Recherche (PEDR)
Guyane française
Chacobo (Bolivie), Matis (Brésil)
Ethnologie amazonienne, chamanisme, rituels, onomastique, organisation sociale
...

Maître de conférences (depuis 1996) puis professeur d’anthropologie (depuis 2010) à l’université Paris Nanterre où il dirige actuellement le Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative, Philippe Erikson s’intéresse tout particulièrement à l'ethnographie américaniste. Il s'est notamment penché sur les rites, l’esthétique, la culture matérielle, l'onomastique et l’organisation sociale des Pano de l’Amazonie occidentale.

Féru de comparatisme et de données empiriques, il a séjourné 20 mois chez les Matis, au Brésil, entre 1985 et 2012, sous le sobriquet de Kiripi wasa (« Philippe le blanc ») et, sous le sobriquet de Papa Felipe, 25 mois chez les Chacobo, en Bolivie, entre 1992 et 2015. Il a par ailleurs eu l'occasion d'enquêter 13 mois sur divers terrains européens et nord-américains, dans les secteurs de la sidérurgie (1990-1991), de l'ingénierie électrique (1995) et de l'extraction minière (2001-2003).

CNRS, Comité National, section 38 : membre élu (2004-2008)

CNRS : membre du jury du Legs Lelong (2005-2015)

Membre du conseil scientifique du pôle « Amériques » (CNRS/Ministère des Affaires Etrangères) (2008-2012)

Vice-président de la Société des Américanistes de Paris (mandats 2009-2011 et 2015-2017)

Élu au « Board of Directors », Society for the Anthropology of Latin South America (2011-2015)

Membre du Comité d’évaluation scientifique du Musée du quai Branly (depuis 2015)

CNU, section 20 : membre élu (depuis 2015)

Membre élu du comité de rédaction (depuis 2005) et principal responsable de la rubrique comptes-rendus du Journal de la Société des Américanistes (2005-2014)

Membre du comité de lecture de la collection « les chemins de l’ethnologie », Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme (cnrs/msh) (2011-2014)

Membre du conseil éditorial des plusieurs revues : Campos. (depuis 2002), Anthropológicas. (depuis 2006) Vibrant - Virtual Brazilian Anthropology (depuis 2012)

Membre du “editorial board” de la revue Tipiti. Journal of the Society for the Anthropology of Lowland South America (2007-2012)

Interventions ponctuelles dans les comités de lecture d’une trentaine de revues et nombreuses évaluations de manuscrits pour divers éditeurs : Berghahn Books ; cnrs éditions ; Gallimard ; Mission du Patrimoine Ethnologique ; Presses Universitaires de Nanterre ; Presses Universitaires de Rennes ; Société d’ethnologie ; University of Nebraska Press...

Directeur de publication de la Revue Ateliers d’Anthropologie (depuis 2014). Revue thématique électronique à comité de lecture, référencée par l’aeres et erih plus, en libre accès sur la plateforme « Revue.org »

1990 : Chargé d’enquêtes ethnologiques dans l’industrie sidérurgique (Cabinet « SHS Consultants »)

1995 : Chargé d’enquêtes ethnologiques dans l’ingénierie électrique (cabinet « mbbc »)

1998-2007 : Participation au tournage de cinq documentaires ethnographiques pour la BBC, RTBF, Discovery Channel, Canal Plus et Arte

2001-2004 : Chargé d’enquêtes ethnologiques dans l’industrie du kaolin à Sandersville (Georgia, USA) puis St Austell (Cornwall, UK)

2011-2017 : Nombreuses expertises pour les agences nationales : aeres, anr, hceres

Erikson, Philippe, François Correa et Alexandre Surrallés (éds), 2016, Política y poder en la Amazonia. Estrategias de los pueblos indígenas en los nuevos escenarios de los países andinos (Bogotá, Centro Editorial de la Facultad de Ciencias Humanas de la Universidad Nacional de Colombia).
Este libro recoge las ponencias del Congreso realizado en Bogotá entre el 22 y 23 de octubre de 2015 por el grupo de investigación internacional Antropología Política Contemporánea en la Amazonia Occidental, adscrito al Centre National de la Recherche Scientifique de Francia. Los autores analizan la lógica de la gobernanza estatl en la Amazonia de los países andinos, las respuestas de los movimientos indígenas y las novedosas formas de hacer política que, apoyadas en sus tradiciones, estos implementan con el fin encarar y negociar su participación en las sociedades estatalizadas. Es nuestra expectativa que sus aportes contribuyan a develar las estrategias que los indígenas implementan en respuesta a las políticas públicas, a esclarecer el ejercicio del poder tradicional y a precisar el desempeño de los "nuevos" líderes en la arena política del Estado.
Erikson, Philippe, Jean-Pierre Chaumeil, Pierre Déléage et Alexandre Surrallés (éds), 2016, El río del Maíz (Madre de Dios). Numéro spécial en hommage à Bernard Lelong (s.l., s.n.) [Bulletin de l’IFEA, 45].
Erikson, Philippe (éd.), 2016, Trophées. Études ethnologiques, indigénistes et amazonistes offertes à Patrick Menget. Volume 1 : Couvade, terrains et engagements indigénistes (Nanterre, Société d’ethnologie).
Chaumeil, Jean-Pierre, Pierre Déléage, Philippe Erikson et Alexandre Surallès (éds), 2016, En el río del Maíz (Madre de Dios). Homenaje a Bernard Lelong (s.l., s.n.) [Bulletin de l’Institut français d’Études andines, 45 (1)].
Erikson, Philippe (éd.), 2016, Alfred Métraux, Relectures Transatlantiques (s.l., s.n.) [Journal de la Société des Américanistes, 102].
Erikson, Philippe (éd.), 2016, Trophées. Études ethnologiques, indigénistes et amazonistes offertes à Patrick Menget. Volume 2 : Guerre, chamanisme et rencontres interethniques (Nanterre, Société d’ethnologie).
Erikson, Philippe (éd.), 2013, Dossier Football en Amazonie indigène (s.l., s.n.) [Journal de la Société des Américanistes, 99].
Erikson, P., C. Nahum-Claudel et C. Yvinec, 2017, Indiens sur scènes, étrangers captivés ? Mise en spectacle de la culture et secret. Colloque final du projet ANR FABRIQ’AM-La fabrique des patrimoines dans les Amériques indiennes aujourd’hui, 30 mai–1er juin 2016, Nuevo Mundo Mundos Nuevos, en ligne : http://nuevomundo.revues.org/70119.
Cette session s’attache aux cas de patrimonialisation qui utilisent comme support le spectacle, soit vivant, soit en vidéo, et qui définissent donc implicitement la culture comme une pratique susceptible d’être observée visuellement – une modalité de présentation des Indiens aux étrangers qui est en vigueur depuis le XVIe siècle. Les pratiques choisies pour être mises en spectacles peuvent être très diverses. Il peut s’agir de pratiques traditionnelles (chants, danses, rituels, etc.) insérées dans une forme spectaculaire occidentale (vidéo, salle de spectacle) ou inversement, de pratiques étrangères adoptées et réinterprétées par les Indiens (concours de miss). On s’interrogera sur les différents publics que ces mises en spectacle de la culture peuvent viser et/ou atteindre, sur le type de relation qu’elles établissent avec les spectateurs (participation ou non). Enfin on s’intéressera aux domaines que ces spectacles permettent, intentionnellement ou non, de laisser dans l’ombre et aux différentes formes de secret qu’elles instaurent.
Erikson, P., 2017, « Déjouir ». Note sur l’exhibitionnisme pudique et les affinités électives en Amazonie, Terrain, 67 [Jouir] : 24-45, en ligne : http://terrain.revues.org/16146.
En Amazonie, les hommes qui ont vocation à épouser leurs sœurs respectives entretiennent souvent, au préalable, des relations singulièrement affectueuses. On les voit couramment, tendrement enlacés dans un même hamac, se caresser ostensiblement le pénis. Ces amitiés particulières ont souvent été interprétées soit comme des formes d’avance sur recette d’alliances hétérosexuelles à venir, soit comme des formes institutionnalisées d’homosexualité masculine entre cousins croisés. Cet article se propose de passer en revue et de mettre en contexte ces pratiques, pour montrer qu’en raison de leur caractère public et volontairement outrancier, il s’agit bien plutôt d’une mise en scène des ambiguïtés inhérentes aux relations d’alliance, autrement dit, d’une exaltation des affinités (s)électives.
Erikson, P., 2016, Présentation du dossier Alfred Métraux, Relectures Transatlantiques, Journal de la Société des américanistes, 102 (2) : 9-15.
Erikson, P., 2016, De la rivière du Maïs … vers un long fleuve tranquille, Bulletin de l’Institut français d’études andines, 45 (1) : 5-7, en ligne : https://bifea.revues.org/7750.
Bernard Lelong et les Lamista, des contreforts des Andes à l‘Amazonie… c’est une généreuse histoire pour l’anthropologie des basses terres d’Amérique du Sud qui s’est ouverte il y a un peu plus de 35 ans, et se poursuit aujourd’hui. Destin d’une passion : Bernard Lelong, anthropologue autodidacte, très lié à l’Amazonie et au Pérou par ses nombreux voyages chez les Lamista, passionné des populations et de la flore de ces contrées, a eu la générosité de léguer ses biens au CNRS pour encourager...
Erikson, P., 2013, Une affaire qui roule ? L’introduction du football dans les sociétés indigènes d’Amérique du Sud, Journal de la Société des américanistes, 99 (1) : 165-172.
Erikson, P., 2013, Présentation du dossier Football en Amazonie indigène, Journal de la Société des américanistes, 99 (1) : 165-194.
Erikson, P., 2011, Animais demais… Os xerimbabos no espaço domestico dos matis (Amazonas, Brazil), Anuário Antropológico (Brasilia), 2 : 15-32.
Erikson, P. et H. Erikson, 2016, Perles et déboires… Premiers (faux)pas sur le terrain matis, Trophées. Études ethnologiques, indigénistes et amazonistes offertes à Patrick Menget. Volume 1 : Couvade, terrains et engagements indigénistes (Nanterre, Société d’ethnologie) : 161-176.
Erikson, P., 2016, De la physiologie à la cosmologie. Colliers, couvade et cordons ombilicaux chez les Matis (Amazonas, Brésil), Trophées. Études ethnologiques, indigénistes et amazonistes offertes à Patrick Menget, Volume 1 : Couvade, terrains et engagements indigénistes (Nanterre, Société d’ethnologie) : 179-190.
Erikson, P., 2016, La carrera política de un líder chácobo de la Amazonia boliviana o de cómo Rabi « Yobëca » se volvió Alberto « Toro » Ortiz, Política y poder en la Amazonia. Estrategias de los pueblos indígenas en los nuevos escenarios de los países andinos (Bogotá, Centro Editorial de la Facultad de Ciencias Humanas de la Universidad Nacional de Colombia) : 146-161.
Este libro recoge las ponencias del Congreso realizado en Bogotá entre el 22 y 23 de octubre de 2015 por el grupo de investigación internacional Antropología Política Contemporánea en la Amazonia Occidental, adscrito al Centre National de la Recherche Scientifique de Francia. Los autores analizan la lógica de la gobernanza estatl en la Amazonia de los países andinos, las respuestas de los movimientos indígenas y las novedosas formas de hacer política que, apoyadas en sus tradiciones, estos implementan con el fin encarar y negociar su participación en las sociedades estatalizadas. Es nuestra expectativa que sus aportes contribuyan a develar las estrategias que los indígenas implementan en respuesta a las políticas públicas, a esclarecer el ejercicio del poder tradicional y a precisar el desempeño de los "nuevos" líderes en la arena política del Estado.
Erikson, P., 2016, "Rã-txa hu-ni ku-ĩ… A língua dos caxinauás do rio Ibuaçu", afluente do Muru. Préfacio, João Capsitrano de Abreu. Textos bilíngues Caxinauá-Português (Campinas/Cáceres, Editora da Unicamp/Editora UNEMAT).
Erikson, P., 2016, Trophées. Propos liminaires (I), Trophées. Études ethnologiques, indigénistes et amazonistes offertes à Patrick Menget. Volume 1 : Couvade, terrains et engagements indigénistes (Nanterre, Société d’ethnologie) : 13-27.
Erikson, P., 2016, Presentación, Política y poder en la Amazonia. Estrategias de los pueblos indígenas en los nuevos escenarios de los países andinos (Bogotá, Centro Editorial de la Facultad de Ciencias Humanas de la Universidad Nacional de Colombia) : 12-23.
Este libro recoge las ponencias del Congreso realizado en Bogotá entre el 22 y 23 de octubre de 2015 por el grupo de investigación internacional Antropología Política Contemporánea en la Amazonia Occidental, adscrito al Centre National de la Recherche Scientifique de Francia. Los autores analizan la lógica de la gobernanza estatl en la Amazonia de los países andinos, las respuestas de los movimientos indígenas y las novedosas formas de hacer política que, apoyadas en sus tradiciones, estos implementan con el fin encarar y negociar su participación en las sociedades estatalizadas. Es nuestra expectativa que sus aportes contribuyan a develar las estrategias que los indígenas implementan en respuesta a las políticas públicas, a esclarecer el ejercicio del poder tradicional y a precisar el desempeño de los "nuevos" líderes en la arena política del Estado.
Erikson, P., 2016, Trophées. Propos liminaires (II), Trophées. Études ethnologiques, indigénistes et amazonistes offertes à Patrick Menget. Volume 2 : Guerre, chamanisme et rencontres interethniques (Nanterre, Société d’ethnologie) : 11-23.
Erikson, P., 2012, Cosas obedientes: reflexiones sobre la teoría matis de la materialidad, La vida oculta de las cosas: teorías indígenas de la materialidad y la personeidad (Quito, Editorial Abya Yala) : 231-254.
Erikson, P., 2016, "Si matamos a un brasileño, ¿en qué le concierne al gobierno?". Análisis de un caso de brujería entre los chácobo’, Apus, caciques y presidentes. Estado y política indígena en los países andinos. Actas del simposio: Estado y movimiento indígena en las tierras bajas de los países andinos, 16-18 de octubre del 2014, Museo Nacional de Etnografía y Folklore, MUSEF La Paz (Copenhague, IWGIA) : 179-194.
Erikson, P., 2014, El ritual como máquina del tiempo: ejemplos chacobo (Amazonía boliviana), Antes de Orellana. Actas del 3er Encuentro Internacional de Arqueología Amazónica (Lima, Instituto Francés de Estudios Andinos) : 399-406.
Erikson, P. et J.-M. Beaudet, 2015, « Organisation », journée d’étude "De la restitution intelligible à la réappropriation active : les enjeux locaux du retour des données audio-visuelles des ethnologues", ANR Fabriq’am, MAE, Nanterre.
Erikson, P., 2015, « Organisation », colloque international du PICS AMRT "Alfred Métraux, relecturas transatlánticas", Buenos Aires, Argentine.
Erikson, P. et O. Allard, 2015, « Organisation », colloque "Subordination, dépendance et esclavage dans les basses terres d’Amérique du Sud", EHESS, Paris.
Erikson, P., F. Kohler et G. Leboucher, 2014, « Organisation », journée d’études "Ethologie et anthropologie : des mondes sensibles aux mondes de la représentation. En hommage à Jakob von Uëxkul", LESC, Nanterre.
Erikson, P., 2014, « Organisation », colloque international du PICS AMRT "Aproximações Transatlânticas. 50 anos da Antropologia de Alfred Métraux", Recife, Brésil.
Erikson, P., 2013, « Organisation », colloque international du PICS AMRT "Alfred Métraux : relectures transatlantiques. Colloque organisé en hommage à Alfred Métraux (1903-1963)", Paris.
Erikson, P., 2017, « The multifarious semiotics of Matis and Amazonian body art », Fyssen International Colloquium "Translation, Multimodal Interaction and Context. Cross-disciplinary Perspectives", Saint-Germain-en-Laye.
Erikson, P. et V. Vapnarsky, 2017, « SAWA : A collaborative digital documentation project in French Guyana », InDigital Latin America Conference II, Vanderbilt University, Nashville, USA.
Erikson, P. et V. Vapnarsky, 2017, « Wayana-Apalaï indigenous forms of knowledge: A collaborative digital documentation project and reflexive approach to restitution and its impact on cultural transmission in French Guyana », Joint Franco-British Workshop 4, Labex Les passés dans le présent/Arts & Humanities Research Council, German Historical Institute, London.
Erikson, P., 2017, « Les modalités de transmission des savoirs amérindiens dans l’ouest amazonien et dans la région des Guyanes », table ronde présidée par Madame Rolande Chalco-Lefay, Vice-Présidente déléguée à la Culture, au Patrimoine et aux Identités de la CTG (communauté territoriale de Guyane), Cayenne, Guyane.
Erikson, P., 2017, « Traductores, pastores, conversos… jefes? El fundamento evangélico de poder político en los Chacobo Amazonía boliviana », colloque international "La evangelización y las nuevas religiones en la transformación del panorama político de los pueblos indígenas amazónicos", GDRI APOCAMO, Lima, Pérou.
Erikson, P., 2017, « Adults(,) Love(,) Adultery. A native amazonian perspective », panel "Sobre enlaces turbulentos, o la conyugalidad amerindia revisitada", colloque SALSA, XI sesquiannual conference, Lima, Pérou.
Erikson, P., 2017, « Ornementation corporelle, chamanisme et transmission du savoir chez les Matis d’Amazonie brésilienne », conférence CNRS/IRD, Cayenne, Guyane.
Erikson, P., 2017, « "Cultural heritage" in indigenous languages and approaches », International Conference on the Indigenous. Peoples’ Rights to Cultural Heritage, Helsinki, Finlande.
Erikson, P. et V. Vapnarsky, 2017, « Les Wayana dans la cyber-jungle. Restitution collaborative et archivage numérique en Guyane », 15e colloque de l’Institut des Amériques "Amériques/Europe, les Humanités numériques en partage ? Enjeux, innovations et perspectives", Université de la Rochelle.
Erikson, P., 2017, « The Implicit Semiotics of Material Culture. Amazonian examples », conférence plénière, colloque international "Men-Thing-Entanglements: Participation and Transformation", Bonn, Allemagne.
Erikson, P., 2016, « Comentarios finales », colloque international "De la "Sociedad contra el Estado" a las organizaciones indígenas. Reflexión sobre las dinámicas políticas amazónicas actuales a partir de la antropología de Pierre Clastres", GDRI APOCAMO, Iquitos, Pérou.
Erikson, P., 2016, « De l’intime au patrimon(d)ial : parcours d’objets matis (Amazonie brésilienne) », journée d’études "Les objets matériels dans les processus de patrimonialisation", Fabriq’Am/Etnomat, Barcelone, Espagne.
Erikson, P., 2016, « "Tubes". Discussion of pre-circulated paper by Stephen Hugh-Jones », colloque international "Fifty Years of Amazonist Anthropology", Cambridge, UK.
Erikson, P., 2016, « Patrimony or only money? What does cultural heritage change for Matis ritual masks and mascarades », panel "Reshuffling of knowledge and the making of autochthonous cultural heritage: ethnographical perspectives", ACHS (Association of Cultural Heritage Studies) 2016 International Conference, Montréal, Canada.
Erikson, P., 2016, « Patrimony or only money? What does cultural heritage change for Matis ritual masks and mascarades », panel "Reshuffling of knowldge and the making of autochtonous cultural heritage: ethnographical perspectives", International Conference ACHS (Association of Critical Heritage Studies), Montréal, Québec.
Beaudet, J.-M. et P. Erikson, 2015, « Une réunion de famille. Les ateliers chants sur le haut Oyapock », journée d’étude de l’ANR Fabriq’am "De la restitution intelligible à la réappropriation active : les enjeux locaux du retour des données audio-visuelles des ethnologues", MAE, Nanterre.
Erikson, P., 2015, « La carrera política de un líder chácobo de la Amazonia boliviana. O como Rabi "yobëca" se volvió Alberto "toro" Ortiz », journées d’études "Transformaciones del Ejercicio Político entre los Pueblos Indígenas de la Amazonía Occidental", GDRI APOCAMO, Bogota, Colombie.
Erikson, P., 2015, « Sitios de memoria virtuales: los pueblos abandonados en el imaginario, la etnogénesis y la escatología de los Chacobos de Amazonia boliviana », journée d’étude internationale "Tiempos y fábrica del "patrimonio" en las sociedades amerindias: regímenes de temporalidad, historicidad y transmisión", ANR Fabriq’am/CONICET, Instituto Fundación de Estudios Budistas, Buenos Aires, Argentine.
Erikson, P., 2015, « Bisto shina tsayati (regards sur le reflet des flûtes) : vingt-deux ans de recherches ethnologiques chez les Chácobo d’Amazonie bolivienne / Bisto shina tsayati (Miradas sobre el reflejo de las flautas): veintidós años de investigaciones etnológicas entre los chacobo de la Amazonía boliviana », poster présenté à l’occasion de la journée d’études "Célébration des 40 ans de l’IFEA", La Paz, Bolivie.
Erikson, P., 2014, « L’Indien, l’ethnologue et le documentariste. Ou pourquoi et comment on aide à produire vingt-quatre mensonges à la seconde », colloque international "Actualités de l’anthropologie audiovisuelle", Université Libre de Bruxelles, Belgique.
Erikson, P., 2014, « Update on Panoan studies », colloque Salsa (Society for the Anthropology of Lowland South America), Göteborg, Suède.
Erikson, P., 2014, « ¿Si matamos a un brasileño, en que le concierne al gobierno?". Análisis de un caso de brujería entre los Chacobo », journées d’étude "Estado y movimiento indígena en las tierras bajas de los paises andinos", GDRI APOCAMO, La Paz, Bolivie.
Erikson, P., 2013, « El ritual como máquina del tiempo: ejemplos chacobo (Amazonía boliviana) », simposio "Entre pasado y presente: contribuciones etnológicas", III Encuentro Internacional de Arqueología de Amazonía, Quito, Equateur.
Erikson, P., 2017, « Présentation du projet SAWA (savoirs autochtones wayana-apalaï) », conférences du pays d’art et d’histoire des estuaires Maroni-Mana, carbet communautaire du village Kali’ña d’Awala Yawalipo, Guyane.
Erikson, P., 2014, « Discours de réception de M. Eduardo Viveiros de Castro », cérémonie de réception des doctorats honoris causa, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, en ligne : https://webtv.u-paris10.fr/videos/ceremonie-honoris-causa-2014-eloge-4/.
Erikson, P., J.-P. Hassoun et N. Monteix, 2014, « Quand les scientifiques passent à table », Rentrée Littéraire de la Maison Archéologie Ethnologie René Ginouvès, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, en ligne : https://vimeo.com/album/3230503/video/117780323.
Erikson, P., 2017, Jouir, encore!: "Affinité élective en Amazonie", Versus/Penser. Semaine thématique "corps à corpos" (Suisse, RTS), en ligne : https://www.rts.ch/play/radio/versus-penser/audio/versus-penser-jouir-encore-affinite-elective-en-amazonie-25?id=8698520.