Charlotte Pescayre
Doctorante
Charlotte Pescayre
La maroma mexicaine à l'épreuve des processus de patrimonialisation
Philippe Erikson et Aline Hémond
Lauréate Fondos concursables CRESPIAL 2016 projet "Correspondencias maromeras" https://correspondenciasma.wixsite.com/maromeras
Lauréate Audiovisuel MAE 2017, "la maroma à l'ancienne" (film finalisé en janvier 2019)
Mexique
Oaxaca, Veracruz, Puebla, Zapotèques, Mixtèques, Mixes, Nahuas
Maroma, patrimoine, cirquisation, Mexique, ethnologie
...

[English version below]

Charlotte Pescayre s'intéresse aux expressions artistiques en Mésoamérique. Sa ligne de recherche articule l'ethnographie et l'ethnohistoire des pratiques acrobatiques mésoaméricaines, les spectacles rituels et rituels festifs et spectaculaires. Sa recherche actuelle porte sur les processus de patrimonialisation de la maroma, ainsi que sur sa "cirquisation" et son artification. 

Elle a réalisé son premier film ethnographique "la maroma à l'ancienne" qui porte sur la reconstruction de la mémoire portant sur la maroma dans le village zapotèque de Santa Teresa Sochiapan Veracruz. Son projet de sauvegarde de la maroma dans son contexte festif et communautaire "Correspondencias maromeras" a été lauréat des fonds du Crespial, Centre régional pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel d'Amérique latine. 

Étant également artiste fildefériste, elle crée et produit des spectacles mêlant maroma, musique traditionnelle, cirque contemporain et audiovisuel menant son projet Transatlancirque au delà des frontières. 

_____

Thesis entitled: Mexican Maroma Faced with Processes of Heritage

 Charlotte Pescayre is interested in Mesoamerican artistic expressions. Her research focus puts ethnography and ethnohistory of Mesoamerican acrobatic practices, ritual spectacles and spectacular and celebratory rituals into conversation. Her current research explores the processes of heritage in Maroma, as well as on its “circusisation” and “artification.”

 She directed her first ethnographic film La Maroma à l’Ancienne, which focuses on the Maroma reconstruction of memory in the Zapotec village of Santa Teresa Sochiapan Veracruz. Her preservation project of the Maroma in its communal and festive context, “Correspondencias maromeras” was named Laureate of the Crespial collections, regional centre for the preservation of immaterial cultural heritage of Latin America.

 Also being herself a high-wire artist, she creates and directs shows mixing maroma, traditional music, and contemporary and audio-visual circus, leading her project Transatlancirque beyond country borders.  

Pescayre, C., 2017, Patrimonialización y "cirquización" de la maroma zapoteca de Santa Teresa Veracruz: retos de un patrimonio en movimiento, Boletín del Colegio de Etnólogos y Antropólogos CEAS, 2017 : 83-90.
Pescayre, C., 2015, Traverser sur un fil. La maroma mexicaine contemporaine : patrimoine ou « cirque indigène », Terrain, 64 : 3-15, en ligne : http://terrain.revues.org/15731.
La maroma (corde épaisse utilisée par les marins) a donné son nom à une expression spectaculaire, rituelle et festive pratiquée par des groupes d’artistes-paysans indigènes et métis dans les régions rurales du Sud du Mexique. Le « spectacle » inclut des acrobates, danseurs de corde, clowns, trapézistes, musiciens, et s’effectue à l’occasion de festivités communautaires. Actuellement, les collectifs de maromeros sont à la fois pris dans des processus de patrimonialisation et de « cirquisation ». Ce dernier s’instaure à partir de l’autodéfinition des collectifs de maromeros en tant que « cirque indigène » et de la revendication de cette tradition indigène par des cirques classiques qui souhaitent asseoir leur réputation. Cet article examine ces différents processus ainsi que les transformations esthétiques, sociales et culturelles qu’ils engendrent au niveau local.
Pescayre, C., 2012, La création transculturelle face à la standardisation du spectacle : le processus de création de Transatlancirque à Mexico, Arteologie, 2.
Pescayre, C., 2017, Tepxy kyuyatspë mää ja po’y’any : el maromero bajo la luna, Memoria de la maroma y el trapecio del pueblo ayuujk jääy – mixe (Oaxaca, Carteles editores) : 4-9.
Pescayre, C., 2015, La maroma mexicaine: enjeux d’un patrimoine métissé dans une nation pluriculturelle, La diversité des patrimoines: du rejet du discours à l’éloge des pratiques (Québec, Presses de l’Université du Québec).
Pescayre, C., 2015, L’équilibriste rituel mexicain face à la démesure, Actes du 2e Congrès de l’Association française d’ethnologie et d’anthropologie (AFEA) (Toulouse, AFEA).
Pescayre, C., 2016, « La maroma de Cuauhtinchan versos y andanzas del pasado y del presente », Machincuepa Fest Teotihuacan.
Pescayre, C., 2016, « La maroma mixtèque : du rejet de la patrimonialisation internationale à la sauvegarde régionale », Third biennial conference Association of Critical Heritage Studies, Montréal, Canada.
Pescayre, C., 2016, « No sabíamos que hacíamos circo hasta que fuimos a Cumbre Tajín. Uso comunitario y consumo turístico de la maroma veracruzana », colloque "Usos turísticos del patrimonio cultural : músicas y danzas tradicionales", IIS UNAM, Mexico.
Pescayre, C., 2016, « Las mujeres en las prácticas acrobáticas mesoamericanas contemporáneas », Jornada Académica "Enfrentándose a la vida. Miradas convergentes entre disciplinas", Coordinación Nacional de Antropología, INAH.
Pescayre, C., 2015, « L’équilibriste rituel mexicain face à la démesure », IIe congrès de l’AFEA, Toulouse.
Pescayre, C., 2015, « El antipodista y el maromero : imágenes del pasado en discursos del presente », XVI Coloquio de Doctorandos del Posgrado en Estudios Mesoamericanos, UNAM, México.
Pescayre, C., 2015, « Retos metodológicos del "etnoalambrismo" », IV Congreso Latinoamericano de Antropología "Las antropologías latinoamericanas frente a un mundo en transición", s.l.
Pescayre, C., 2015, « Maroma et migration: construire un réseau patrimonial », journée d’étude FABRIQ’AM "Processus de patrimonialisation en situation de migration", Université Paris Nanterre.
Pescayre, C., 2015, « Beaux, préhispaniques, authentiques : les acrobates dans les discours patrimoniaux mexicains », 2e journée doctorale du Labex les Passés dans le Présent "Quels passés pour quel présent?", MAE, Nanterre.
Pescayre, C., 2015, « Patrimonio y funambulismo : la maroma mixteca y el jultagi coreano », III Congreso Internacional sobre Experiencias en la Salvaguardia del Patrimonio Cultural Inmaterial, Cuernavaca.
Pescayre, C., 2014, « Patrimonialización y "cirquización" de la maroma zapoteca de Santa Teresa Veracruz: retos de un patrimonio en movimiento », Coloquio INAH y Sociedad, Querétaro.
Pescayre, C., 2014, « La maroma mexicaine : enjeux d’un patrimoine métissé dans une nation pluriculturelle », colloque "Patrimoines et diversité culturelle", 10e rencontre internationale des jeunes chercheurs en patrimoine, UQAM, Montréal.

2016-2020, membre du comité tutoral de doctorat de Montserrat Patricia Rebollo Cruz, Escuela Nacional de Antropología e Historia, INAH, Mexique

2016, membre titulaire du jury de Master de Montserrat Patricia Rebollo Cruz, “Procesos de patrimonialización y salvaguarda del patrimonio cultural inmaterial en México. La ceremonia ritual de voladores, Papantla, Veracruz” Escuela Nacional de Antropología e Historia, 27 juillet

2015, cours magistral “Patrimoines et changements sociaux”, Master Culture et Patrimoine, Université Picardie Jules Verne, Amiens, 17 novembre

2014, intervention au PIF (Proyecto de Investigación formativa) « Patrimonialización en el marco de la globalización » de Jesús Antonio Machuca, Dirección de Etnología y Antropología Social, INAH, 14 octobre