Bertrande Galfré

 
Bertrande Galfré
Doctorante
Bertrande Galfré
La Biodynamie dans le Comminges: ritualisation et spiritualisation des pratiques agricoles
Vanessa Manceron
...

Domaines de recherche

France
Comminges
Biodynamie, agriculture alternative, anthropologie rituelle, anthropologie du geste, paysans

Parcours universitaire et professionnel

[English version below]

 

Cette thèse porte sur l'agriculture biodynamique dans la région du Comminges (Haute-Garonne, Gers, Ariège, Hautes-Pyrénées), riche d’une grande diversité d’acteurs la pratiquant : hétérogénéité des échelles (du jardin vivrier à la ferme collective certifiée), des parcours biographiques, des âges et des professions (paysan-boulanger, maraîcher, éleveur etc.). Les données ethnographiques de ce travail de recherche sont issues d’une enquête de terrain de 16 mois : quatre mois en 2017 et une année en continue, de septembre 2019 à septembre 2020.

A la fois agriculture et spiritualité alternative, la Biodynamie propose un chemin attrayant à celles et ceux qui, néo-ruraux.ales et agriculteur.rice.s natif.ve.s, posent de concert les questions de leur évolution personnelle et celle de leur société. En reprenant des catégories de la sociologie religieuse devenues classiques nous voulons montrer ici, à partir de l’exemple ethnographique du Comminges dans les Pyrénées, que les paysans et paysannes qui s’engagent en agriculture biodynamique se lancent dans un processus de transformation du soi tenant à la fois tant du « converti » que du « pèlerin » (Hervieu-Léger 1999). Par ailleurs, dans une approche pragmatiste du fait spirituel, nous voulons défendre l’idée ici que la Biodynamie se caractérise par une ritualisation des pratiques agricoles et que, dans cette perspective, sa priorité en tant que méthode est d’instruire une voie pour se mettre en relation avec le « vivant ». Nous nous servons pour cela de l’anthropologie rituelle dans son approche relationnelle, par laquelle Michael Houseman nous invite à « […] appréhender les actions rituelles comme des mises en forme et en acte d’un réseau de relations, à la fois entre les participants et avec des entités non humaines (esprits, ancêtres, objets, images, paroles, lieux, etc.). » (2012 : 15). Dans cette perspective, l’efficacité de cette agriculture ne se circonscrit plus uniquement à ses résultats quantifiables, par exemple au calcul de ses rendements, mais relève plutôt d’une efficacité rituelle que l’on peut qualifier de relationnelle (Houseman & Severi, 1996). Autrement dit, elle se mesure alors à la qualité ressentie des formes relationnelles qui émergent et se déploient avec les autres formes de vie, visibles et invisibles.

Cette thèse se propose d'explorer les changements relationnels qu'impliquent ces chemins de conversions agroécologiques et spirituels. Ainsi, la conversion à la Biodynamie peut se lire comme un processus fortement ritualisé qui suppose une reconfiguration des attachements au monde et notamment au vivant. A travers leurs parcours biographiques, ces paysan.e.s commingeois nous montrent qu’en se convertissant à la Biodynamie, ils et elles choisissent de transiter d’un régime d’attachement à un autre (Latour, 2000).

 
Thesis entitled: Biodynamics in the Comminges: Ritualization and Spiritualisation of Agricultural Practices
 
This thesis explores biodynamic agriculture in the Comminges region (Haute-Garonne, Gers, Ariège, Hautes-Pyrénées), rich in a great diversity of actors practicing it: heterogeneity of scales (from food-producing gardens to certified collective farmes), biographical testimonies, ages and professions (farmer-bakers, gardeners, livestock farmers, etc).The ethnographic data comes from a 16-months fieldwork : four months in 2017 and one year continuously, from September 2019 to September 2020.
Biodynamic Agriculture, as both an alternative agriculture and spirituality, offers an attractive path for those, neopeasants and native farmers, who question their personal evolution as well as that of their society. Drawing on the classic categories of religious sociology, our aim here is to show, using the ethnographic example of the Comminges region, that farmers who commit themselves to Biodynamic Agriculture involve themselves in a process of self-transformation refering to both "convert" and "pilgrim" concepts (Hervieu-Léger 1999). Furthermore, in a pragmatic approach to spirituality, we would like to defend the idea that Biodynamics is characterized by a ritualization of agricultural practices and that, in this perspective, its priority is to instruct a way of relating to "the living". To this end, we are using ritual anthropology in its relational approach, whereby Michael Houseman invites us to "[...] apprehend ritual actions as enactments and enactments of a network of relationships, both between participants and with non-human entities (spirits, ancestors, objects, images, words, places, etc.)." (2012 : 15). From this perspective, the effectiveness of agriculture is no longer limited to quantifiable results, such as calculated yields, but rather to a ritual effectiveness that can be described as relational (Houseman & Severi, 1996). In other words, it is measured regarding to the quality of the relational forms emerging and evolving between the biodynamic peasant and other forms of life, visible and invisible.
This thesis explores the relational changes implied by these agro-ecological and spiritual paths of conversion. Therefore, conversion to Biodynamic Agriculture can be seen as a highly ritualized process involving a reconfiguration of attachments to the world, and in particular to living things. Through their biographical journeys, these Comminges farmers show us that, by converting to Biodynamics, they are choosing to move from one system of attachment to another (Latour, 2000).

Terrains

France

  • Sep. 2019 (53 semaines)
    Douze mois de terrain ethnographiques dans une diversité de fermes biodynamiques commingeoises. Traverser le cycle complet des saisons pour s'immerger dans les rythmes primordiaux de cette agriculture alternative ritualisée, en partageant le quotidien des paysan.es grâce au wwoofing et aux stages en tant qu'ouvrière agricole.
    lien vers l'article
Organisation d'une résidence d'écriture pour les doctorant.e.s et les chercheur.euse.s  du LESC et du CREM dans une résidence CAES du CNRS (Les Plantiers, Cévennes), du 20 au 26 mai 2024.

Représentante des doctorant.e.s du LESC 2024.

Tutrice pour le mémoire de master d’Antoine Rignault, étudiant du Master en Sciences humaines et sociales mention anthropologie et parcours APE de l’Université Paris-Nanterre. Intitulé : La personnalité des vin, des sols au verre. Nature, analogie et biodynamie sur une appellation grand cru alsacienne et dirigé par Eric Garine Wichatitsky (LESC-CNRS).

Représentante adjointe des doctorant.e.s du LESC 2019.

Janvier à Mai 2024: Chargée de cours vacataire à l’Université Toulouse Jean-Jaurès. 48h TD : « Anthropologie et ses mondes » et « Accompagnement Méthodologique: l’entretien ethnographique ».

Galfré, B., 2022, The peasant and the soil in southwestern french biodynamic agriculture: a ritualistic creative relationship entangled in a holistic commitment, Relating with More-than-Humans, Interbeing rituality in a Living World (Basingstoke, Palgrave Macmillan Cham) : 65-85, en ligne : https://doi.org/10.1007/978-3-031-10294-3_4.
Relationships between humans and non-human entities are at the heart of Biodynamic Agriculture, founded by Rudolf Steiner and inspired by the esoteric current he created, Anthroposophy. Biodynamic Agriculture’s spiritual origins have practical consequences. It is not about improving the productivity of the farm but is rather an agriculture of care, aiming to reach a symbiotic welfare for the individual and his environment through a process of ritualization of practices. This chapter, based on the ethnography of a peasant network involved in Biodynamic Agriculture living in Southwestern France (Occitanie), shows how ritual anthropology in its relational approach framed by Michael Houseman and Carlo Severi can give a special enlightenment to this peasant practice that is intertwined between agriculture and spirituality. Analysing the analogical way of thinking in order to understand the ontological recomposition that Biodynamic Agriculture proposes, this practice can be seen as an everyday life rituality through an anthropology of gestures. Biodynamicists develop gestures as techniques to understand and relate to the "Living", as much as for self-development.
Galfré, B., 2021, « Ritualisation et spiritualisation des pratiques agricoles : le(s) geste(s) de la Biodynamie », séminaire "Approches comparées du New Age", EPHE, Paris.
Galfré, B., 2020, « Between Earth and Sky: the soil. A biodynamic relationship entangled in a social, ecopolitical and spiritual commitment », panel "(Re)connecting with Earth Beings: ritual innovation and affective entanglements in contemporary ecopolitics", EASA "New anthropological horizons in and beyond Europe", Panel, Lisbonne (online).
Chamel, J. et B. Galfré, 2019, « Organisation », panel "Beyond-humans solidarities. Perceptions, ontologies and modes of relation with Earth beings", IUAES "Beyond Human Solidarities", Poznań, Pologne.
Galfré, B., 2019, « Biodynamic composting: linking humans and earth beings through the ritualisation of a peasant practice », panel "Beyond-humans solidarities. Perceptions, ontologies and modes of relation with Earth beings", IUAES "Beyond Human Solidarities", Poznań, Pologne.
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Flexicontent
Flexicontent
Accepter
Décliner