Pôle documentaire

Le Pôle documentaire réunit les ingénieurs responsables des ressources documentaires du Centre Éric-de-Dampierre, des Archives sonores du Cnrs – Musée de l'Homme, des archives filmiques et des données numériques produites au sein du Lesc.

Il accompagne les membres du laboratoire dans la gestion et la valorisation de leurs données tout au long de leur cycle et apportent les réponses techniques autour des données numériques spécifiques à notre discipline.

Centre Éric-de-Dampierre

Le Centre Éric-de-Dampierre regroupe une bibliothèque, une section « Archives des ethnologues » et de l'ingénierie documentaire (catalogue thésaurus, base de données).

La bibliothèque

Bibliothèque Éric-de-Dampierre

Créée en 1967 par Éric de Dampierre, elle abrite des collections d’ouvrages, de thèses, de périodiques, de tirés-à-parts précieux et originaux qui constituent un fonds de plus de 55 000 documents, ainsi qu’une trentaine de bibliothèques de chercheurs ou d’associations déposées au cours des années.

Les bibliothèques du Centre de recherche en ethnomusicologie (Crem) et du centre d'Enseignement et de recherche en ethnologie amérindienne (Erea) ont été intégrées à la bibiothèque Éric-de-Dampierre en 2019.

Accéder au catalogue général

Les collections de la bibliothèque sont également signalées dans le portail de l'université Paris Nanterre : http://primo-prod.parisnanterre.fr.

La section « Archives des ethnologues »

Au milieu des années 1980, des fonds d'archives d'ethnologues ont été intégrés dans les collections de la bibliothèque. Les fonds rassemblés sont constitués, dans leur grande majorité, de matériaux de terrain, de documents papier, de photographies et d'enregistrements sonores. Le Centre conserve, catalogue et donne accès à plus de 40 fonds d'archives scientifiques d'ethnologues. La base comporte actuellement 98 000 notices et donne accès à 180 000 fichiers numériques fin 2022.

https://www.archivesethnologues.fr/

Informations pratiques

Située au rez-de-jardin du bâtiment René-Ginouvès de la MSH Mondes sur le campus de l'université Paris Nanterre, la Bibliothèque accueille en priorité les chercheurs, les enseignants chercheurs, les doctorants et les étudiants en Master du Département d'anthropologie de l'université Paris Nanterre. Des autorisations d’accès temporaires peuvent être données aux personnes désireuses de consulter les fonds spéciaux. Les jours et les heures d'ouverture sont indiqués sur la page d'accueil du catalogue.

Pour tout renseignement, spécialement sur les horaires d’ouverture pendant les vacances universitaires, vous pouvez nous joindre au 01 46 69 26 18 ou envoyer un message à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Le prêt d’ouvrages est réservé aux membres du laboratoire et aux étudiants en Master, inscrits en anthropologie à l’université Paris Nanterre. Il est possible d’emprunter jusqu’à 5 ouvrages de moins de 30 ans pour une durée de 21 jours.

Thesaurus GeoEthno

GeoEthno est un thesaurus géographique conçu pour l’indexation géographique de documents dans le domaine de l’anthropologie. C’est un outil documentaire permettant d’établir une liste normalisée de mots-clés qui pourront être utilisés pour l’indexation et l’interrogation de la base de données bibliographique de la bibliothèque Éric-de-Dampierre (le catalogue) et plus largement dans les autres bibliothèques du Réseau ethnologie.

Accéder à l'index GeoEthno

Objectifs et couverture du thésaurus

Le thesaurus GeoEthno répertorie des noms géographiques avec leurs différentes variantes, et sélectionne parmi celles-ci un terme dit « préféré » (“Prefered Term”) ou encore « descripteur » qui sera le cas échéant utilisé comme mot-clé pour caractériser un document de façon géographique. Ensuite, ce mot-clé pourra être appliqué à l’interrogation de la base de données, et tous les documents indexés avec lui répondront à la requête. Ainsi, les mots-clés permettent de repérer plus facilement des documents qui sinon ne répondraient pas forcément aux requêtes, notamment par la mise en évidence d’une partie du contenu.

De ce fait, le thesaurus, axé sur la recherche documentaire, se différencie en tant qu’outil des bases de données terminologiques ou toponymiques, et des SIG (Système d’information géographique).

Avertissement : le thesaurus GeoEthno ne comporte pas de cartographie intégrée. De plus, du fait que c’est un outil en développement et en évolution, sa couverture géographique n’est ni régulière ni exhaustive. Les mises à jour ont lieu de façon périodique. Le thesaurus couvre des aires géographiques mondiales et n’est pas spécialisé sur une région particulière. La couverture du thesaurus est principalement axée sur les besoins documentaires de la bibliothèque Éric-de-Dampierre.

Archives sonores du CNRS – Musée de l’Homme

(gérées par le CREM)

Un siècle d’histoire

La constitution des archives sonores du CNRS-Musée de l’Homme est l’aboutissement d’une longue histoire de la recherche scientifique sur la musique. La naissance de l’ethnomusicologie, alors appelée « musicologie comparée », coïncida avec l’invention des premiers appareils enregistreurs à la fin du XIXe siècle. Depuis lors, l’enregistrement des documents musicaux, ainsi que leur classification et leur analyse occupent une place importante pour la compréhension des comportements sonores et musicaux humains.

La conservation d’archives sonores débuta en 1932 avec l’ouverture par André Schaeffner de la Phonothèque au musée d’Ethnographie du Trocadéro (laquelle devint la Phonothèque du musée de l’Homme en 1937). À l’initiative de Gilbert Rouget, un « Laboratoire d’analyse du son » y est créé en 1967 ainsi qu’une équipe de recherche du CNRS l’année suivante. En 1985, le CNRS et le Muséum national d’histoire naturelle décidèrent de joindre leurs efforts pour conserver ce vaste fonds, baptisé dès lors « Archives sonores du CNRS - Musée de l’Homme ». Étroitement lié à la recherche, il est alimenté par les missions de terrain des chercheurs sur tous les continents. Ces collections permettent des comparaisons diachroniques et synchroniques, la préparation de nouveaux terrains et la formation des étudiants. Elles permettent aussi à un public élargi constitué notamment d'enseignants, de musiciens et de mélomanes, d'accéder à un échantillon représentatif de la créativité musicale humaine. Une petite partie de ces archives a été publiée en disques 78 tours (notamment chez Africa Vox), 33 tours et CD (Chant du Monde, Harmonia Mundi). Actuellement, la numérisation des supports analogiques se poursuit grâce au soutien du ministère de la Culture et de la Communication et de la Bibliothèque nationale de France. Le Centre de Recherche en Ethnomusicologie, installé depuis 2009 à l’université Paris Nanterre au sein du Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative, fait entrer ce patrimoine unique dans l’ère du numérique grâce à sa plateforme web innovante, ainsi que dans la sauvegarde à long terme (TGIR Huma-Num).

La base de données

  • Plus de 49 000 documents inédits, dont 41 000 sont sonorisés, représentant près de 4 000 heures d’enregistrements de terrain non publiés.
  • Plus de 18 000 enregistrements édités, dont 7 400 sonorisés, pour environ 3 700 heures (incluant plus de 5 000 disques dont beaucoup sont très rares).
  • 199 pays sont représentés à travers plus de 1 200 groupes ethniques ou sociaux, donnant à entendre une large palette d’expressions musicales et chantées, de langues et de dialectes.

Organisation du catalogue

Le catalogue est organisé en 4 niveaux : Fonds, Corpus, Collection et Items. Le niveau principal de description est la Collection. Chacune regroupe un ensemble cohérent de fichiers audio (items) correspondant le plus souvent à des enregistrements collectés au cours d’une même mission de recherche ou à un disque publié. Certaines collections sont elles-mêmes regroupées en corpus et en fonds associés à des collecteurs.

Le nombre d’enregistrements mis en ligne sur la plateforme est en constante augmentation. Les fiches descriptives sont renseignées de manière collaborative par les usagers de la plateforme : chercheurs, étudiants, documentalistes. Le CREM accueille toutes les collaborations visant à enrichir et valoriser ce précieux patrimoine. Écrivez-nous si vous souhaitez contribuer.

Le CREM utilise la plateforme collaborative Telemeta afin de rendre ces archives accessibles à la communauté scientifique et, dans la mesure du possible, au public, dans le respect des droits juridiques et éthiques des interprètes et des collecteurs. Mis au point grâce au soutien du CNRS et du ministère de la Culture et de la Communication, cet outil permet aux chercheurs d’enrichir et d’échanger des données en ligne avec les communautés productrices de ces musiques dans leur pays d’origine, notamment au moyen d’outils tels que les marqueurs temporels, les espaces de commentaires, etc. La navigation est facilitée par différentes options d’affichage graphique du son.

Consultation des archives

La gestion de la plateforme est assurée par le CREM et le tiers des enregistrements numérisés est librement consultable en ligne. Le site accueille toutes les collaborations visant à enrichir et valoriser ce précieux patrimoine musical commun à toute l’Humanité. Actuellement, plus de 2 000 heures d’enregistrements sont consultables avec un code d’accès, mais aussi sur place au CREM (université Paris Nanterre, bâtiment Max Weber (W), salle 112), ainsi qu’à la bibliothèque Éric-de-Dampierre, à la médiathèque du musée du quai Branly et à la bibliothèque du Muséum national d’histoire naturelle.


Membres du Pôle documentaire

NICOLAS BONTEMPS
Responsable des archives filmiques et webmaster
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

FRÉDÉRIC DUBOIS
Responsable de la bibliothèque et des fonds d’archives
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

ISABELLE DONZE
Chargée des systèmes d’information
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

HÉLÈNE GAUTIER
Chargée d’édition de corpus numériques
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

ESTHER MAGNIÈRE
Chargée du traitement des données scientifiques
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

ANNA MARIO
Assistante de ressources documentaires et scientifiques
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

MARIE-HÉLÈNE RIBAILLY
Technicienne d'information documentaire
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Projets

Tous les projets

Évènements

Publications

  • Accueil
  • Laboratoire
  • Pôle documentaire
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
FLEXIcontent
FLEXIcontent
Accepter
Décliner