L’objectif de cet atelier est de créer un espace de travail, de réflexion et de discussion bienveillante autour des travaux en cours des chercheurs et chercheuses du laboratoire, confirmé-e-s ou doctorant-e-s. Il s’agit d’offrir un espace de discussion souple, adapté aux besoins et aux envies de chacun-e.

Depuis 2017-2018, l’atelier « chantiers » propose une nouvelle formule qui vise à expérimenter collectivement des formats d’écriture.

image chine

image chine
L’atelier « Chine » réunit (depuis 1999) des chercheurs et des doctorants en ethnologie ayant tout d’abord pour objectif de présenter leurs matériaux de terrain recueillis dans de multiples régions de la Chine (Canton, Fujian, Hebei, Hubei et Hunan, Shaanxi et Shanxi, Yunnan, Zhejiang, et autres), de Taiwan, du Tibet, et même de Polynésie, et de soumettre leurs recherches personnelles portant sur des thèmes tout aussi divers à l’œil critique des autres participants.

Le principe de l'atelier « lectures » est simple : une séance de lecture collective autour de l’œuvre récente d’un-une-des collègue(s), et en présence de l’auteur.

Ouvert à différentes disciplines et à de multiples thématiques, l'atelier Asie du Sud-Himalaya, co-organisé par le Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC) et le Centre d’Etudes Himalayennes (CEH), peut prendre différentes formes en fonction des intervenants :

Le CréaLab existe maintenant depuis 2011, et regroupe régulièrement une douzaine de doctorants et jeunes chercheurs. Nous sommes partis de ce qui nous liait d’abord : l’ethnographie des pratiques de création. Nous tenons depuis lors à l’Université Paris Ouest un atelier mensuel, sur la journée, qui alterne des discussions autour des matériaux ethnographiques des participants, des échanges autour de lectures théoriques (John Dewey, William James, Tim Ingold, Bruno Latour, Edwin Hutchins, Antoine Hennion, Lorraine Daston, Jane Bennett, Jacques Rancière…) et des exercices de réflexivité sur les manières de concevoir et penser l’anthropologie aujourd’hui. Au fil de nos discussions, nous nous sommes rendus compte qu’ethnographier des pratiques de création nous avait rendu sensibles à la palette des outils dont les artistes et concepteurs savent s’entourer pour donner d’autres contours aux mondes connus, pour les enrichir et les amener, dans le même temps, à participer de la préhension que nous en avons – ce, parfois partant des mêmes préoccupations que les nôtres. Cette constatation ainsi que le lent et patient cumul d’exercices à mesure des années nous a amenés à engager, en 2016, la composition d’un « atlas » destiné à cartographier, sous forme de fiches pratiques, les outils d’observation, d’attention, d’écriture, qui peuvent nous être utiles pour mener enquête.

À ce jour, nous disposons d’une quarantaine d’entrées. Nous aimerions aujourd’hui les tester, en même temps qu’éprouver le protocole général, en invitant chaque mois une personne à travailler avec nous et à poursuivre, étendre, distordre l’exploration. Nous transmettrons l’atlas à chacun de nos invités qui aura toute liberté soit pour s’approprier une fiche et proposer un exercice collectif, la lecture d’un texte, la visite d’un lieu, le partage d’une expérience, etc. susceptibles de la déployer ou de l’enrichir, soit pour proposer une nouvelle entrée.

 

Calendrier prévisionnel 2018-2019

28 nov. 2018 : Atelier CréaLab avec Chloé Maillet et Louise Hervé

19 déc. 2018 :

23 janv. 2019 :

20 fév. 2019 :

20 mars 2019 :

17 avril 2019 :

22 mai 2019 (date susceptible de changer) :

19 juin 2019 :

L’objectif de l’atelier d’écriture des doctorants est de mettre en place un espace de travail, de réflexion et de discussion autour de travaux des doctorants dans une atmosphère d'entraide et de bienveillance. Chaque doctorant participe à la fois en présentant un texte dont il est l’auteur et en contribuant à l’amélioration des travaux des autres membres du groupe, grâce à des échanges et un partage d’idées. Cet atelier est réservé aux doctorants du laboratoire et aux jeunes docteurs sans poste.

Le Ciné-Lesc propose des projections de films réalisés par des chercheurs et des étudiants en anthropologie ou en sciences humaines. Chaque séance se déroule en deux étapes, la projection puis une discussion en présence du réalisateur animée par un chercheur du laboratoire.

Au travers de la diversité de sa programmation, le Ciné-Lesc invite à réfléchir aux liens entre cinema et recherche ainsi qu'à la manière dont se font les films.

Les séances sont ouvertes à tous.

Le Mot du jeudi est un atelier convivial animé par les doctorants pour les doctorants les deuxième et quatrième jeudi du mois.

Deux ou trois doctorants sont invités à présenter des interventions d'une quinzaine de minutes au contenu libre (résumé d'article, présentation d'un auteur, données de terrain, etc.) autour du mot du jour.

Ces interventions sont suivies par une discussion libre.

Placées au carrefour de la création et de la recherche, Les Rencontres Cinéma & Sciences Humaines sont ouvertes à tous et entendent renouer avec l’esprit du séminaire Nanterre-Chaillot – animé par Jean Rouch et son équipe pendant plusieurs décennies – afin de former le regard d'étudiants, de chercheurs, de réalisateurs et de curieux.

« Anthropologie à Nanterre » est un séminaire d’anthropologie généraliste, organisé par le Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative et le Département d’anthropologie de l’université Paris Nanterre. Les séances sont ouvertes à tous et suivies d’un pot convivial.

image nuit 07102011 iceberg devant Mittimatalik web

image nuit 07102011 iceberg devant Mittimatalik web
Le séminaire de recherche « Anthropologie de la nuit » réunit des chercheurs de plusieurs disciplines ayant pour objectif de contribuer à la construction de l’objet « nuit » en anthropologie. Phénomène physique dont la durée varie selon la position géographique et le moment de l’année, la nuit est l’objet de perceptions et de représentations culturelles diverses ; celles-ci impliquent des constructions du temps, de l’espace, des êtres et de leur agentivité, qui sont jusqu’à présent moins étudiées en elles-mêmes que comme complément du savoir et des activités diurnes.

Ce séminaire interdisciplinaire, qui place les recherches empiriques sur les situations conflictuelles se nouant à propos des relations à la nature au cœur des discussions, poursuit le travail entamé par le groupe de recherches « Catastrophes et risques » du CERI depuis 2009 et s’inscrit également dans la continuité du séminaire « La mesure du danger » (2012-2013). Cette année, nous explorerons les dispositifs juridiques et judiciaires mis en place pour affronter ces situations et leurs différentes dimensions: réparation, apaisement des controverses, évaluation, qualification, sanctions…

Ce séminaire a pour objectif d’entamer une dynamique d’échange et de discussion sur la thématique croisée mort(s) et migration. C’est autour de deux questions transversales aux programmes de recherche MECMI et REFPoM que nous travaillerons : la mobilité des morts et les représentations de la mort en migration.

vignette saa 2015 2016

vignette saa 2015 2016
Le Séminaire d’anthropologie américaniste (SAA) propose une réflexion sur les débats contemporains de l’anthropologie américaniste, en croisant les perspectives de l’histoire, de la politique, de la linguistique ou de l’ethnomusicologie. Alternant des aires géographiques et des contextes culturels diversifiés, il ouvre un espace de discussion entre enseignants-chercheurs, chercheurs et étudiants autour de recherches en cours. Sont ainsi exposées dans ce séminaire des thématiques variées touchant au rituel, à l’organisation sociale, aux changements sociaux et religieux, aux politiques publiques, aux processus de transformation des sociétés et de construction des savoirs.

Le séminaire de l’EREA (Enseignement et recherche en ethnologie amérindienne) est un espace de discussion, ouvert à tout public, flexible et modulable, qui a pour vocation de stimuler les échanges entre la formation américaniste du département d’anthropologie de l’université Paris Nanterre et les chercheurs du Centre ainsi que des invités extérieurs. Tout en étant un foyer de réflexion sur les recherches américanistes en cours, il sert également de plate-forme pour la divulgation des travaux des doctorants, post-doctorants et chercheurs associés.

LogoCREM 1 spiraleLe séminaire du CREM (Centre de recherche en ethnomusicologie) a lieu deux lundis par mois, de 14h à 16h. Les chercheurs (doctorants compris) membres du CREM ou invités de passage y présentent leurs travaux en cours. Les présentations durent 50 minutes, et sont suivies d’une pause café et d’une heure de discussion.

Occasionnellement, le séminaire prend la forme d’un atelier rassemblant plusieurs chercheurs autour d’un thème commun. Il dure alors un après-midi ou bien une journée complète.

La participation au séminaire est ouverte à tous. Il fait par ailleurs partie du cursus des Master d’ethnomusicologie des universités Paris Nanterre et Paris 8 Saint-Denis.