Gwendoline Lemaitre

 
Gwendoline Lemaitre
Doctorante
Gwendoline Lemaitre
Des moutons tushes, des chèvres géorgiennes et des chevaux kistes. Communautés hybrides et identités ethniques dans l'est de la Géorgie
Grégory Delaplace et Éric Garine
Bourse de master Martine Aublet 2019
Géorgie
...

Dans la continuité de ses recherches de master, le travail de thèse de Gwendoline Lemaitre se structure autour de l'étude des relations de plusieurs groupes de populations et de leurs manières de « faire société » en fonction des périodes de l'année et des territoires arpentés. Son objectif est d'analyser comment des animaux d'élevages (moutons, chèvres, vache) et des animaux auxiliaires (chiens, chevaux) participent aux dynamiques ethniques de différenciation reposant sur des critères notamment religieux, linguistiques et géographiques. Ce travail repose d'une part sur des enquêtes de terrain de longue durée dans l'est de la Géorgie, sur la participation aux activités pastorales quotidiennes et sur une connaissance précise des langues parlées localement, et d'autre part, sur un travail pluridisciplinaire réalisé en collaboration avec d'autres anthropologues, des éthologues et de mathématiciens spécialistes de l'analyse des réseaux. Elle se demandera dans quelle mesure les travaux récents d'éthologie et de philosophie sur les cultures animales peuvent venir enrichir la question classique en anthropologie de l'identité ethnique. L'analyse détaillée et précise des comportements animaux entre t- elle en résonnance avec les discours des éleveurs et de leurs familles sur eux-mêmes et leurs voisins, humains et comme bétail ?