Pierre Prouteau

 
Pierre Prouteau
ATER
Pierre Prouteau
Bouddhisme, corps et machines – les sound systems de Phetchabun, Thaïlande (2016-2019)
Sabine Trebinjac et Dana Rappoport
22/06/2021
Prix GIS Asie 2022
...

Domaines de recherche

Laos, Thaïlande
Isan, Nord-Est de la Thaïlande
Sound system, Bouddhisme, Anthropologie de la musique et du son, Décolonisation

Parcours universitaire et professionnel

[English version below]

Pierre Prouteau (CASE/EHESS, CREM/Nanterre), jeune ethnomusicologue et anthropologue du sonore, s’intéresse aux effets de la musique, du son et des technologies qui les diffusent sur les individus et les sociétés. Sa thèse, soutenue en 2021, intitulée « Bouddhisme, corps et machines – les sound systems de Thaïlande » (Nanterre/EHESS, Prix de thèse GIS Asie 2022) met en évidence le potentiel et l’impact du son et des sound systems sur les humains et non-humains en Thaïlande, en termes politique, poétique et esthétique. Ethnographe de terrain, spécialiste des langues thaï-lao, il poursuit une recherche engagée sur le rapport entre le son, les technologies et les formes intenses du collectif. Il est notamment l’auteur de « The Dual Fate of the Twin Horns – from United States anti-communist weapon to the Phetchabun processionnal bands’ sound system (Thailand) » (in Asian Sound Cultures – Voice, Noise, Sound, Technology, Routledge). Post-doctorant au sein du projet DeCoSEAS (Decolonizing Southeast Asian Sound Archives, 2021-2024), il travaille sur la mise en ligne de bases de données musicales, à la formulation d’une approche critique des archives sonores coloniales et à la production de podcast. Il mène aussi ses propres recherches sur le son et ses relations avec la technologie et l’espace, tant dans les territoires que les espaces virtuels. Il donne des cours en ethnomusicologie et anthropologie de la danse à Nanterre.

Pierre Prouteau, young ethnomusicologist and anthropologist of sound, is interested in the effects of music, sound, and technologies that mediated it on individuals and societies. His PhD thesis, defended in 2021, and entitled “Buddhism, Bodies and Machines – the Sound Systems of Thailand” (Nanterre/EHESS, GIS Asia Thesis Award in 2022), analyses the potential and impacts of sound systems on humans and non-humans in Thailand in political, poetical, and aesthetical terms. Fieldwork ethnographer and Thai-Lao languages specialist, he pursues an engaged research on the relationship between sound, technologies, and intense forms of the collective. He is the author of "The Dual Fate of the Twin Horns – from United States anti-communist weapon to the Phetchabun processionnal bands’ sound system (Thailand)” (in Asian Sound Cultures – Voice, Noise, Sound, Technology, Routledge). Postdoctoral candidate in the EU-funded project DeCoSEAS (Decolonizing Southeast Asian Sound Archives, 2021-2024), he works on putting music database online, formulating a critical approach to colonial sound archives, and podcast production. He also focuses on his own research on sound, interrogating its relationship with technologies and space, in territories and virtual spaces, both digital and utopian. He is giving classes on ethnomusicology at Nanterre university as a teaching assistant.

2023-2024, ATER, mention EMAD, Université Paris Nanterre :

¨ TD « Idées reçues sur la musique et la danse » (L1) SEM1 – 24h ¨

¨ TD « Anthropologie de la musique et des mondes sonores » (L2) SEM1 – 48h ¨

¨ Projets – bases de l’écriture académique (L2) SEM1– 24h ¨

¨ Interventions professionnelles (M1) SEM1 – 12h ¨

¨ CM « Écouter et décrire la musique » (L3) SEM2 – 24h ¨

¨ CM « Temple en Asie » (L3) SEM2 – 4h ¨

¨ CM « Ethnomusicologie régionale – technologies électro-acoustiques et musique en Asie du Sud-Est » (L3) SEM2 – 12h ¨

¨ Suivi de mémoire de masters Atelier EMAD (M1/M2) SEM2 – 24h ¨

Post-doctorat CNRS dans le cadre du projet « Decolonizing Southeast Asian Sound Archives » (DeCoSEAS - https://www.decoseas.org/), en collaboration avec le CASE/EHESS CNRS, SOAS(Londres) et University of Amsterdam (UvA).

Prouteau, P., 2017, DJ crews philippins de la côte Ouest. Compte rendu de: Oliver Wang, Legions of Boom, Filipino American Mobile DJ Crews in the San Francisco Bay Area (Durham, Duke University Press, 2015), Nonfiction.fr, 4 janvier 2017, en ligne : https://www.nonfiction.fr/article-8799-dj-crews-philippins-de-la-cote-ouest.htm.
Une histoire des DJ's et crews philippino-américains qui se concentre sur l'ethnicité - aux dépens de la musique.
Prouteau, P., 2021, Bouddhisme, corps et machines : les sound systems de Phetchabun, Thaïlande (2016-2019), phdthesis (s.l., Université Paris Nanterre), en ligne : https://theses.hal.science/tel-03702255.
Cette thèse étudie les sound systems à Phetchabun, province à la lisière des régions du Nord, du Centre et du Nord-Est de la Thaïlande. L’usage du sound system, dispositif électro-acoustique mobilisant des registres extrêmes du son et des effets sonores (réverbération, écho, distorsion, ubiquité), y est généralisé. Il est utilisé au quotidien et dans les rituels locaux pour diffuser aussi fort que possible des contenus divers afin d’être entendu par un maximum de personnes. En étudiant la perception, la variété des dispositifs – musicaux, liturgiques, audiophiles mais aussi rituels et étatiques – la thèse illustre les fonctions du sound system. Pourquoi l’utiliser ? Qu’a changé son incorporation et sa généralisation dans le monde sonore de Phetchabun et de Thaïlande ? Pour y répondre, les outils de l’ethnomusicologie, de l’anthropologie de la musique et du son ainsi que les méthodes de l’anthropologie du bouddhisme et du rituel sont mis à profit. Si le sound system transforme, sa généralisation traduit aussi sa pertinence au sein de l’univers sonore qui l’accueille. Il s’intègre ainsi dans une conception vernaculaire des médias et du son lui préexistant, qui privilégie une logique de propagation dite « maximaliste » – plus il y en a, mieux c’est, plus c’est fort, mieux c’est. Par cette logique, le sound system renferme la possibilité, non seulement d’immerger l’individu dans le son, mais de le dissoudre dans le groupe : il étend la communauté à la mesure de son irradiation sonore. L’Etat fait usage de cette fonction à travers un « corps sonore » national, créé par un réseau de sound systems coordonné sur l’ensemble du territoire. La puissance sonore est donc aussi proportionnelle au statut social de l’utilisateur. D’autres ressorts peuvent être décelés lorsque des espaces et temporalités mythiques sont recréés ou lorsque des formes archétypales et vibratoires comme le mandala sont manifestées par le son. Une quête du « son ultime » se dessine alors à laquelle s’adonne toutes les classes sociales grâce aux sound systems.
Prouteau, P., 2018, « Twin Horn Journey – From US Airborne Speakers to the Lomsak District Procession’s Bands. Technology and the Foundation of a Modern Local Aesthetic (Phetchabun, Thailand) », Sound Culture Studies and Modernity in Asia Conference, Asian Sound Cultures and Modernity Project, Tokyo University fr Foreign Studies (TUFS), Japon.
Prouteau, P., 2018, « Son sans musique, ตีความดัง. Démos de sound systems (Ubon Rachathani), duel de cinéma (Samut Sakhon) et compétition de tambours seng klong (Lomsak), Thaïlande », journée scientifique des doctorants du LESC, MAE, Nanterre.
Prouteau, P., 2015, « Espace sonore et musiques populaires dans les fêtes de temple en Thaïlande – fonctions, stratégies, effets », Colloque ACEMuP "Interdisciplinarité étudiante : Échanges sur les musiques populaires", Paris.
Prouteau, P., 2015, « Approach of the cultural politics in Thailand through sound and music in the buddhist temple festivals », Universitas Jakarta, Indonésie.
Prouteau, P., 2015, « Musiques et festivités », journée du Nouvel An Theravada, Inalco, Paris.
Prouteau, P., 2016, À l’écoute des fêtes bouddhiques d’Isan, Lettre de l’AFRASE, 90-91.
Lamontagne, S. et P. Prouteau, 2017, The Thai King Passes, the Music Stops, Ethnomusicology Review, 1 mars 2017, en ligne : https://www.ethnomusicologyreview.ucla.edu/content/thai-king-passes-music-stops.
In October 2016, I went to Thailand to gather sounds through field recording in order to compose a soundscape with sound artist Samuel Gouttenoire. This project was part of Le Festival de l’Imag
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Flexicontent
Flexicontent
Accepter
Décliner