Évènements

L'Hellénisme comme outil analytique de domination occidentale (en musicologie), Amine Beyhom

Séminaire du CREM

Télécharger au format iCal
Lundi 07 Mars 2016 14:00 - 16:00
Salle 308F du LESC (3e étage)
MSH Mondes (bât. Ginouvès)
21, allée de l’Université, Nanterre

Présentation

À l’orée du xixe siècle, la musicologie occidentale impose une vision totalitaire de l’héritage de la Grèce ancienne, centrée sur les aspects de cette culture compatibles avec les caractéristiques de la musique tonale. L’hégémonie du pythagorisme et autres zarlinismes qui s’établit dès lors en analyse musicale a créé un dogme musicologique basé sur la supériorité axiomatique du diatonisme (dans le sens, justement, restrictif et occidental du terme) et sur une évolution chronologique des musiques du monde rendant l’Europe héritière exclusive de la Culture antique.

L’attitude légitimiste hellénistique, doublée de l’outil analytique pythagoricien, a permis deux approches a priori contradictoires dans l’orientalisme musicologique des deux derniers siècles : un courant assimilationniste particulièrement perceptible dans les relations avec le chant byzantin, et un courant exclusif (quasi-)omniprésent dans les relations avec les musiques du maqām. Les deux courants se rejoignent, souvent avec succès, dans la nécessité de nier la légitimité des caractéristiques « orientales » (non tonales) de ces musiques. Plus généralement, il est aujourd’hui possible de poser que l’Hellénisme a été un instrument de construction d’une identité européenne imaginaire, et est très rapidement devenu le fer de lance d’un orientalisme réducteur, toujours non remis en cause en musicologie.

L’exposé préliminaire sera accompagné (et pourra être suivi) d’exemples sonores et d’analyses animées Power Point. Une bibliographie est disponible en cliquant sur ce lien.

Amine Beyhom est l'instigateur de la théorie de la Systématique modale et l’auteur de Théories de l’échelle et pratiques mélodiques chez les Arabes, ouvrage en deux volumes et quatre tomes dont le premier est paru chez Geuthner en 2010, ainsi que de Théories byzantines de l’échelle et pratiques du chant byzantin arabe, publié en 2015. Il est également le fondateur et rédacteur en chef de la revue multilingue NEMO-Online (http://nemo-online.org/) sur les musiques du Moyen-Orient, et directeur du Centre de Recherches sur les Musiques Arabes et Apparentées (CERMAA – http://foredofico.org/CERMAA/) au Liban ; la majeure partie de ses publications est disponible à http://foredofico.org/CERMAA/publications/publications-on-the-site/publications-amine-beyhom.


LESC CREM Picto C webLe séminaire du CREM (Centre de recherche en ethnomusicologie) a lieu deux lundis par mois, de 14h à 16h. Les chercheurs (doctorants compris) membres du CREM ou invités de passage y présentent leurs travaux en cours. Les présentations durent 50 minutes, et sont suivies d’une pause café et d’une heure de discussion.

Occasionnellement, le séminaire prend la forme d’un atelier rassemblant plusieurs chercheurs autour d’un thème commun. Il dure alors un après-midi ou bien une journée complète.

La participation au séminaire est ouverte à tous. Il fait par ailleurs partie du cursus des Master d’ethnomusicologie des universités Paris Nanterre et Paris 8 Saint-Denis.

Calendrier 2020-2021
Calendrier 2019-2020
Calendrier 2018-2019
Calendrier 2016-2017
  • Accueil
  • Laboratoire
  • Évènements
  • L'Hellénisme comme outil analytique de domination occidentale (en musicologie), Amine Beyhom